[Bilan Manga 2018] Ventes au Japon : une fin de cycle, déjà ?

Après un premier aperçu des libraires sur un marché français 2018, qui semble très en forme, et avant de rentrer dans l’analyse plus approfondie des ventes et publications dans notre hexagone, Journal du Japon est reparti à la source du manga : le Japon ! Comme l’an passé, voici notre étude du bilan publié par l’institut Oricon, qui dévoile les ventes des mangas dans l’archipel du 20 novembre 2017 au 18 novembre 2018.

En bonus, en fin d’article, quelques nouveaux titres grâce aux lauréats du prix Kono Manga Sugoi! 2019, un double top 10 des professionnels du milieu de l’édition au Japon.

De quoi tout savoir sur l’année 2018 du manga au Japon !

 

Préambule et clés de compréhension :

Tous les chiffres qui vont suivre peuvent paraître complexes au premier abord. Il faut donc bien comprendre que, chaque année, l’institut Oricon publie deux classements de ventes : les ventes cumulées par séries, tous tomes compris, et celui des ventes pour chaque tome, le tout sur une année et pour les ventes japonaises.

Les ventes par séries sont très influencées par l’arrivée d’une adaptation animée, qui entraîne le recrutement de nouveaux lecteurs, qui vont rattraper toute la série d’un coup, gonflant ainsi les ventes globales en les multipliant par 2, 3 voire 4, avant que ce chiffre ne redescende un an ou deux plus tard. Tandis que les ventes de manga à chaque nouveau tome croit, lui, plus ou moins progressivement au départ, puis se tasse de tome en tome, sauf si une nouvelle saison anime, un film ou un drama est créé, et relance la machine.

Par contre pour les ventes au tome, c’est la date de sortie du manga qu’il faut avoir en tête : impossible de comparer les ventes d’un manga sorti en octobre avec celles d’un manga sorti en janvier de la même année par exemple ! Même si la plupart des exemplaires se vendent les premières semaines, il faut prendre en compte les ventes sur la durée.

Voilà vous savez l’essentiel… En route pour notre analyse !

 

Des best-sellers qui s’apprêtent à tirer leur révérence…

Après des années 2014 et 2015 placées sous le signe du renouvellement des best-sellers au Japon, le top 10 des ventes par séries s’enlise, avec 7 séries de 2018 sur 10 qui étaient déjà en place en 2017, plusieurs fins en 2017 ou 2018 et une baisse des ventes que l’on perçoit aussi dans la classement par tome. Regardons déjà ces deux tops, basée sur les chiffres de l’Oricon :

Top séries Japon 2018

Top tome Japon 2018

Après avoir approché les 40 000 millions d’exemplaires vendus en 2011 One Piece continue de voir ses ventes s’éroder d’année en année, mais pas aussi vite que le laisse présager le top par séries de 2018. En effet, le manga de Eiichiro ODA n’a connu que trois nouveaux tomes en 2018, contre 4 habituellement. Il faut donc plutôt regarder les ventes au tome : elles sont légèrement en dessous des 2.5 millions d’exemplaires au lieu de 2.7 millions l’an dernier. La série continue donc tranquillement son chemin pour les quelques années qui lui reste encore à parcourir : son mangaka annonçait en juillet avoir passé le cap des 80% de son récit, soit encore 5 à 6 ans de One Piece à prévoir s’il continue au même rythme.

La saga de Luffy devrait donc, sur la base de 4 opus publiés par an, rester aux alentours des 10 millions d’exemplaires vendus, ce qui représente une barre des plus difficiles à atteindre, bien au dessus de ces challengers :

Ventes best-sellers séries manga 2018 copie

 

Seul les ventes de l’Attaque des Titans étaient parvenues à effleurer celle du leader en 2014 mais la série publiée en France chez Pika décroit plus rapidement que son aîné de chez Glénat Manga. Bien que bien placés cette année en 3e position, et à nombre de parutions constant, les Titans perdent 20% en en ventes globales et laissent aussi du terrain en vente au tome, sous les 1.5 millions d’exemplaires contre 1.7 millions de 2018. D’autant que le titre de Hajime ISAYAMA est rentré dans son dernier arc en 2018 et devrait donc s’achever avant One Piece. Deux poids lourds qu’il faudra réussir à remplacer… En Japon comme en France d’ailleurs.

 one-piece-90-jp   shingeki_no_kyoujin-26-jp 

L’autre challenger pour cette cuvée 2018 est My Hero Academia. Second du classement par série, ce shônen fait une belle année 2018 en progressant de 15% au global et d’un peu plus de 50 000 lecteurs au classement par tome. Néanmoins cette progression a été portée par un anime et a, malgré cela, tout de même tendance à se tasser. Il est probable que le manga de Kôhei HORIKOSHI fasse du sur place l’an prochain, voir perde quelques places au classement. Cela dit, en dépassant la barre des 800 000 exemplaires par itérations, My Hero Academia est actuellement la 5e série la plus lue au Japon derrière One Piece, L’attaque des Titans, Hunter X Hunter et Kingdom. Ce dernier est d’ailleurs son concurrent le plus sérieux avec un peu plus de lecteurs, environ 850 000, mais  il gagne un peu moins de fans cette année (au bout de 13 ans d’existence, en gagner est de toute façon un exploit). La série connait surtout une chute de 20 % de ses ventes globales pour un nombre de nouveaux tomes, 4, constant : la fin du rattrapage des anciens tomes initié par son adaptation animée, donc. Mais Kingdom est un habitué des aller-retour dans le top 10, donc il est difficile de faire des pronostics sur l’avenir de ce manga un peu à part.

 my-hero-academia-20-jp  kingdom-52-jp 

Autre cas particulier : celui de Slam Dunk, série qui fait un étonnant come-back après une première parution… en 1990 ! Il faut là y voir les ventes d’une toute nouvelle édition de la série (qui arrive en 2019 en France, chez Kana, ô joie) et surtout un phénomène de vente global, aucun tome ne s’étant vendu assez pour figurer dans le top 50 des ventes par tome. Si l’on continue avec le sport et le ballon rond : le volleyeur Haikyû garde des ventes globales stables mais avec un tome de plus qu’en 2017 (6 tomes, une vraie machine ce Haruichi FURUDATE !). Si l’on regarde de plus près cette apparente stabilité, on constate un effritement prononcé du nombre de lecteurs : ils étaient entre 850 et 900 000 en 2017, ils ne sont plutôt aux alentours de 750 000 en 2018.

 haikyu-34-jp   slamdunk-ed-2018-20-jp 

Ayant débuté en 2012 comme Haikyû nous pourrions vous parler aussi de Tokyo Ghoul : re et vous dire que la série suit un chemin similaire mais elle s’est de fait terminée au Japon en 2018 avec 3 tomes sur l’année et, enfin, les chiffres de ventes de l’Oricon comptabilisent à part celles de la partie Tokyo Ghoul. La série se classe en tout cas 10e, et laisse ainsi une place à prendre pour 2019. 2012 encore – une année qui aura été prolifique ! – l’année du lancement de Seven Deadly Sins qui fait une remontée surprise en 2018, de 35% mais là encore il faut creuser un peu. Le manga compte déjà une itération en plus, 6 contre 5 en 2017, et le nombre de lecteurs diminue de quelques dizaines de milliers, à 620 000 exemplaires écoulés pour le tome 29. Et, là encore, la série se termine l’an prochain. Encore une place à prendre…

 Tokyo_Ghoul_re_16_jp  Seven Deadly Sins 34 jp   

…Des petits nouveaux pour les remplacer ?

Les super best-sellers tel que One Piece ou l’Attaque des Titans entament leur dernière ligne droite et leurs challengers qui sont arrivés dans les années 2010 semblent déjà au maximum de leur potentiel ou sur leur déclin voir sur leur fin. Alors, qui pour venir à la rescousse ? La fin de ce top 10 séries, et les titres au-delà, nous donnent quelques pistes, mais plutôt maigres.

Il y a d’abord The Promised Neverland, 8e du top, qui arrive sans adaptation animée (elle débute ce mois-ci) à se vendre à 4.2 millions d’exemplaires sur seulement une douzaine de tomes publiés, un score rare à la hauteur du potentiel de la série. Le nombre de lecteurs, aux alentours de 550 000 pour le moment, pourrait bien atteindre un premier palier des 700 000 l’an prochain et certainement faire concurrence à My Hero Academia pour une place sur le podium des ventes par séries. C’est sans doute le match shônen à suivre de 2019 et peut-être de 2020… Mais sans doute pas au delà car The Promised est annoncée comme une série en 20 tomes environ.

Avec un nombre de tomes parus équivalent, est-ce que Moi quand je me réincarne en slime joue dans la même cour ? A priori ses ventes devraient rester un ton en dessous car l’anime a déjà débuté en octobre, et qu’elle compte tout juste 500 000 lecteurs ainsi qu’une parution plus lente. Qu’elle reste dans le top 10 séries en 2019 sera déjà une bonne performance.

 moi-quand-je-me-reincarne-en-slime-09-jp  promised-neverland-11-jp 

Si le top des ventes par séries ne va pas plus loin, on peut tout de même citer d’autres séries dont le nombre de lecteurs est plus important que chez les challengers que nous venons de citer. Il s’en publie juste moins chaque année et il faut donc leur accorder un lectorat plus stable et fidèle, autant gage d’une réussite qu’un passage éclair dans les tops de ventes par séries. Si on recompose un top par nombre de lecteurs, on obtient d’ailleurs le classement suivant :

Top lecteurs japon manga 2018

De ce dernier classement des ventes ressort donc la bonne place de Hunter X Hunter, malgré une chute de 20% de son lectorat, une baisse équivalente pour One-Punch Man à qui la prochaine saison animée au printemps devrait redonner des couleurs, un retour de Yotsuba! avec « seulement » 100 000 lecteurs de perdu après aucun tome en 2017, un Otaku Otaku qui faiblit un tout petit peu (-30 000 exemplaires) mais qui pourrait se refaire une santé avec un film live en mars prochain. Terminons avec un Détective Conan immortel (on se le demande, franchement), un Black Butler qui perd un petit 10% de son lectorat et un Gloutons & Dragons qui se maintient de justesse au dessous des 500 000 exemplaires.

 one-punch-man-17-jp  otaku-otaku-6-jp 

Hors de ce tableau on peut citer les absents, sans parution ou trop tardivement sur l’année 2018, comme March Comes in Like a Lion ou Silver Spoon et, si l’on fouille dans les statistiques du site de l’Oricon on peut aussi citer quelques séries dont certaines ont connus leur heure de gloire et qui continuent leur chemin tranquillement : Blue Exorcist, désormais avec un peu plus de 400 000 lecteurs par nouveaux tomes, Food Wars, Space Brothers et Chihayafuru plutôt aux alentours des 350 000 exemplaires par nouveautés.

Dans les séries plus récentes on croise aussi, entre 300 et 350 000 exemplaires écoulés à la nouveauté Love Be Loved Leave Be Left, Golden Kamui ou Card Captor Sakura Clear Arc. Les Rôdeurs de la nuit sont encore loin derrière, avec 200 000 exemplaires par nouveaux volumes environ mais l’anime qui arrive en avril pourra peut-être lui permettre une apparition timide dans le top 10 s’il parvient à doubler son lectorat.

 Love-Be-Loved-Leave-10-jp  Kimetsu_no_Yaiba_13_jp 

Vous l’aurez compris, même au delà du simple top 10 des ventes par séries, cette année 2018 offre à peine un renouvellement et certainement pas, encore, un renouveau : les best-sellers de différentes envergures vieillissent et s’arrêtent les uns après les autres (Assassination Classroom, Magi, Tokyo Ghoul : re et enfin Seven Deadly Sins l’an prochain) mais les remplaçants ne sont pas nombreux : seuls My Hero Academia et The Promised Neverland en ont pour l’instant les épaules tout en devant confirmer leur pérennité en 2019.

Les nouveautés des années 2016, 2017 ou éventuellement 2018 devront prouver leur potentiel l’an prochain. Parmi les nouvelles têtes, trois titres sont tout de même à retenir : Jujutsu Kaisen avec déjà 150 000 lecteurs en trois tomes, Edens Zero et 120 000 fans avec deux tomes et enfin Kaguya-sama – Love is War qui compte déjà 2 années de publication et 200 000 exemplaires pour chaque nouvel opus. Heureusement, donc, le Japon n’a pas cessé de produire des titres intrigants et il semble temps pour une nouvelle génération d’émerger si le marché du manga ne veut pas retomber dans sa morosité du début des années 2010. Rendez-vous en 2019 pour si elle parvient !

  jujutsu_kaisen  edens-zero-2-jp  Kaguya-sama_ha_Kokurasetai_11_jp 

 

Bonus track : Kono Manga Sugoi !

Si les ventes de manga en 2018 sont un peu fades, nous voulions terminer sur un note positive et pleine de curiosité qui alléchera votre appétit de lecteur : voici 20 séries à découvrir grâce au Kono Manga Sugoi!, un classement qui donne les meilleurs mangas de l’année 2018 sur les recommandations annuelles de 400 professionnels travaillant dans le milieu du manga et de l’édition.

Top 10 public masculin 

Top 10 public féminin :

Dossier Bilan Manga 2018

2018 : premiers retours des libraires manga

* Ventes au Japon : une fin de cycle, déjà ?

* Edition en France :  à venir

* Ventes en France : à venir 

 

Et retrouvez nos bilans des années 2010201120122013201420152016 et 2017 du marché français du manga. Tous les chiffres présentés ici sont des estimations et donc, comme toujours, ils sont à prendre avec du recul et à titre de comparaison entre les différentes années ou les différents secteurs du marché… surtout pas comme des valeurs ou vérités absolues.

Sources : Manga-news, Actua BD, Manga Mag, Adala-News et Parlons Manga.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Dave dit :

    « note positive et pleine de curiosité qui alléchera votre appétit de lecteur ». Le verbe allécher est insuffisant pour exprimer ce que je ressens. Ça me donne juste une incroyable, une increvable envie d’en lire et d’en découvrir toujours plus. Et pourtant ça fait longtemps que j’achète des mangas (disons que je suis de la génération « Akira version couleur »). J’ai essayé les BD franco-belge, les comics et je ne peux nier qu’il y a de très bon titres chez eux mais au bout d’un moment j’en reviens toujours aux mangas… (La couverture Raise wa Tanin ga de m’a tapé dans l’oeil).

    Merci pour vos articles.

    • Paul OZOUF dit :

      Paul OZOUF, rédacteur en chef et co-auteur de l’article. Merci de nous avoir lu et voilà un appétit qui fait plaisir à lire !

      Personnellement c’est Jujutsu Kaiser, Blue Period et Ikkoku Nikki, j’ai hâte de les voir en France.

      Rendez vous début mars pour les taisho awards et de nouveaux titres 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *