[Attentes Manga] En mars, pour le manga, faites de la place !

Comme chaque année, le mois de mars s’annonce chargé côté sorties mangas chez nos éditeurs avec l’approche de Livre Paris et le printemps : plus de 190 sorties sont attendues et presque 50 nouveautés. L’année 2020 continue son chemin en restant forte en proposition !

Voici donc les attentes de l’équipe de Journal du Japon. Au programme, un gros focus sur les nouveautés de ce début d’année pour savoir quelles nouvelles aventures méritent d’être lancées… Et un coup de cœur, à la fin, parce qu’il le vaut bien !

Bonne lecture !

Mars 2020 : les nouveautés manga

Rascal Does Not Dream of Bunny Girl Senpai – Ototo Manga

Couverture du tome 1 de Rascal Does Not Dream of Bunny Girl Senpai chez Ototo MangaLe light novel de KAMOSHIDA Hajime a été adapté en anime, il est disponible sur Wakanim, cette fois c’est chez Ototo manga qu’est éditée la version manga dessinée par NANAMIYA Tsugumi.

Sakuta Azusagawa est un lycéen en première un peu étrange. Un jour, alors qu’il se trouve à la bibliothèque, il y aperçoit une jeune fille déguisée en bunny girl que personne d’autre ne semble remarquer. Il s’agit en réalité de Mai Sakurajima, une jeune actrice connue dans tout le pays qui se trouve être également une des élèves de l’école de Sakuta. À force de discussions, ce dernier va bientôt comprendre que derrière ce costume se cache un problème beaucoup plus profond qui parasite la vie de cette lycéenne.

En seulement deux volumes vous allez pouvoir entrer dans ce monde complexe qu’est le syndrome de l’adolescence. Ne vous arrêtez pas à la bunny girl, Aobuta est bien plus que ça ! (Tatiana)

 

Plongée dans la nuit – Taïfu Comics

Couverture du tome 1 de Plongée dans la nuit chez Taïfu ComicsOn dit que l’amour est le printemps du cœur, alors autant accueillir cette belle saison avec le nouveau yuri de Taifu Comics, Plongée dans la nuit de GOUMOTO.

À travers des dessins ensorcelants et emplis de réalisme, GOUMOTO nous entraine à la découverte d’une relation captivante entre deux filles au tempérament opposé.

Après son transfert dans son nouveau lycée Tsukiko Yano n’a que peu d’interactions sociales avec les autres et ne se lie à personne, elle préfère errer dans la froideur de son quotidien où s’entremêle réalité et rêverie, jusqu’au jour où, en passant devant la piscine de l’école ; elle rencontra Aya Utsumi, qui était occupée à nager avec grâce dans le bassin. Fascinée, Tsukiko se rapproche sans le vouloir de cette fille libre et dénuée de tact et apprend à la connaître petit à petit.
Ce rapprochement est accompagné par une part d’imagination qui envahit régulièrement le réel et vient sublimer les pages du manga tout en nous renseignant sur l’état d’esprit de ses protagonistes. Poétique et drôle Plongée dans la nuit est une œuvre unique en son genre, qui ne manquera pas de vous emporter dans les flots de nos deux héroïnes dès le 27 mars. (Amine)

 

Drifting Dragons – Pika édition

Couverture du tome 1 de Drifting Dragons chez Pika éditionsDans la shortlist des mangas qui ont fait parler d’eux en 2019 et qui ont suscité l’attente d’une publication française en 2020, il y avait Drifting Dragons. Peut-être avec une renommée plus confidentielle qu’un Jujutsu Kaisen ou qu’un The Quintessential Qunituplets (on vous les présentait d’ailleurs le mois dernier ceux-là, par ici), ce titre de Taku KUWABARA qui nous arrive aux éditions Pika ne devrait pas tarder à se faire connaître, et ce pour deux raisons.

Tout d’abord car voilà une aventure avec un grand A, chose qui se fait de plus en plus rare à force de vouloir coller à des thématiques à la mode, et qui nous emmène à la chasse aux dragons. Après avoir lu beaucoup de titres Isekai qui surexploitait cet animal légendaire – pour lui faire chercher un appartement ou passer la serpillère, au secours ! – ce dernier retrouve enfin sa noblesse dans un fable teintée de steampunk et de personnages intrigants et travaillés en finesse. Ah, et la seconde raison me demandez-vous ? Un anime qui débarquera sur Netflix en 2020 ! En attendant, ruez-vous sur le tome 1 qui arrive le 4 mars ! (Paul)

 

Why nobody remembers my world ? – Doki-Doki

Couverture du tome 1 de Why nobody remembers my world ? chez Doki-DokiEt si on disait enfin au revoir à l’hiver en s’évadant dans un monde qui allie fantaisie et technologie scientifique ?
C’est ce que nous propose Doki-Doki avec son nouveau titre Why nobody remember my world ? et ses graphismes de haute volée, adaptés du light novel de Kei SAZANE et de Neco.

Cette fantaisie aux accents seinen nous entraine aux cotés de Kei, un jeune soldat qui assure la surveillance de gigantesques tombeaux hérités de la Grande Guerre pour la suprématie globale, qui opposa les cinq races, et ce soldat par la victoire de l’humanité. Mais soudain, le monde est « réécrit » et dragons et démons dominent la surface, tandis que les humains doivent se cacher pour subsister et, étrangement, personne ne connaît Kai dans toute cette histoire.
Le jeune soldat n’a donc pas le choix : il va se rebeller contre ce destin réécrit pour tenter de remettre en place le monde tel qu’il était auparavant !

Et vous, que feriez-vous si vous vous retrouviez dans un monde à la fois familier et mystérieux ?
Pour le savoir rendez-vous le 4 Mars dans vos librairies. (Amine)

 

Chainsaw Man – Kazé Manga

Couverture de Chainsaw Man chez Kazé mangaFujimoto TATSUKI, ça vous dit quelque chose ? Si oui, bravo, vous avez sans doute lu et apprécié Fire Punch, œuvre magistrale d’action et d’anticipation post-apocalyptique où cet auteur a éclos et a été adoubé par un très grand nom du manga, Hiroaki SAMURA (L’Habitant de l’infini pour ne citer que lui).

Après le manga coup de poing qu’a été Fire Punch, TATSUKI revient donc avec un titre qui a l’air au moins aussi déjanté si ce n’est sanglant : Chainsaw Man. Les aventures de Denji, un homme-tronçonneuse (oui parce qu’il a fusionné avec son chien-démon-tronçonneuse, vous comprenez !) qui devient alors un chasseur de démon…

Si on ajoute à ce pitch inclassable (mais intrigant, il faut l’avouer, non ?), le fait que la série nous vient du Weekly Shônen Jump de la Shueisha, il n’y a plus beaucoup de raison de ne pas AU MOINS s’y essayer, et y jeter un œil dès le 11 mars en librairie ! (Paul)

 

FullMetal Alchemist – Édition Perfect – Kurokawa

Couverture du tome 1 de l'édition Perfect de FullMetal AlchemistEn voulant ressusciter leur mère, Edward et Alphonse Elric utilisent une technique alchimique interdite : la transmutation humaine. Seulement, l’expérience tourne mal : Edward perd un bras et une jambe et Alphonse, son corps, son esprit se retrouvant prisonnier d’une armure. Devenu un alchimiste d’État, Edward, surnommé le Fullmetal Alchemist, se lance, avec l’aide de son frère, à la recherche de la pierre philosophale, seule chance de retrouver leurs corps. Les deux frères commencent à enquêter sur un homme étrange, « le fondateur », qui passe pour un faiseur de miracles…

En 2019, qui ne connaît pas l’histoire de l’« Alchimiste d’acier » et de son frère cadet Alphonse, prisonnier dans une armure à la recherche de la pierre philosophale ? Avec cette édition Perfect, Kurokawa signe pour ses 15 ans le retour de nos alchimistes préférés dans une version grand format (de 18 tomes contre 27 précédemment) avec des pages couleurs, des croquis des personnages, une traduction mise à jour et un nouveau lettrage. Cette nouvelle édition, en plus de faire la joie des fans de FMA, permettra à de nouveaux lecteurs de découvrir la série culte de Hiromu ARAKAWA créée en 2001. Et pour vous en mettre plein les yeux, ce sera dès le 12 mars ! (David)

 

Shino ne sait pas dire son nom – Ki-oon

Couverture de Shino ne sait pas dire son nomSi vous connaissez un peu l’auteur, Shûzo ÔISHIMI, vous n’êtes pas sans savoir que la plupart de ses séries sont très intimes et touchent au plus profond du cœur du lecteur. Il le fait en effet réfléchir, mais de la bonne manière, le tout agrémenté d’un dessin qui fait mouche. Le mangaka n’ose alors pas quand il doit montrer certains côtés tordus de l’être humain, Les liens du sang, en cours de parution étant un exemple flagrant ! Mais ici avec Shino ne sait pas dire son nom, l’auteur se livre en mettant en avant un trouble de la parole que lui-même aurait vécu à la même période que l’héroïne.

Ce one-shot semble prometteur d’une part car le dessin est déjà bien soigné et agréable, pour l’avoir feuilleté je le dis haut et fort, et pour le sujet abordé surtout ! On ne met pas assez en avant certains handicaps, qui pourtant peuvent peser sur le quotidien. Un sujet donc délicat mais qui mérite pourtant d’être exploité. Ce sont ces aspects qui m’attirent pour ce one-shot : un titre qui semble intimiste, percutant et réaliste. Et c’est chez Ki-oon dès le 19 mars que vous pourrez vous le procurer. (Charlène)

 

Hero skill – Achats en ligne – Delcourt/Tonkam

Couverture du tome 1 de Hero Skill Achats en ligne chez Delcourt/TonkamMukoda et trois autres personnes ont été convoquées par erreur dans un monde d’heroic fantasy pour sauver ce monde. Avec sa compétence « achat en ligne », Mukoda est vite considéré comme inutile. Il décide alors de quitter le château en tant que cuisinier d’un groupe d’aventuriers. Alors qu’il leur prépare à manger, un démon loup apparaît, et en échange de trois repas par jour se charge de le protéger.

Après Sanji dans l’équipage de Chapeau de paille dans One Piece, un nouveau chef de cuisine apparaît dans un manga ! Ce seinen (une série en cours de 5 tomes actuellement) avec aux dessins AKAGISHI K et MASA et au scénario Ren EGUCHI, classé Aventure/Comédie, devrait satisfaire les fans d’isekai.  L’éditeur nous promet notamment de plonger dans un univers atypique. En ce moment, ce n’est pas ce qu’il manque, donc à voir si ce monde arrivera à se démarquer de la concurrence féroce (Overlord, Log Horizon pour ne citer que ces deux exemples). Réponse le 18 mars en librairie du côté de Delcourt/Tonkam ! (David)

 

Shaman King Flowers – Kana

Couverture du tome 1 de Shaman King Flowers chez KanaOn ne l’attendait plus ! Oui, cette série, c’est véritablement LA série que j’attends depuis tellement longtemps, j’y croyais à l’époque, puis je désespérais de voir qu’année après année on ne la sortait pas. Tout comme le fait de n’avoir jamais la véritable fin à sa série mère Shaman King. Mais les éditions Kana ont enfin décidé de ressortir la série. Je n’ose imaginer les négociations derrière, mais le résultat est là : pour le plaisir des fans de Hiroyuki TAKEI et pour le bonheur de savoir que les nouvelles générations vont découvrir un shonen d’exception. Ici on nous dépeint donc la suite avec Shaman King Flowers.

Alors que le dernier Shaman Fight a eu lieu, et qu’il ne devait plus rien se passer dans les 500 ans à venir, un désaccord entre les dieux va propulser de nouveaux Shaman dans un nouveau combat les uns contre les autres. Hana le fils de Yoh et Anna va alors se confronter à une nouvelle réalité qui risque bien de remettre en cause la forme du monde, ce qui tombe bien, lui qui s’ennuie à mort. J’ai tellement hâte de découvrir ces nouveaux personnages, les « enfants » en lice pour ce nouveau Shaman Fight et surtout sur quoi tout cela va découler ! C’est à découvrir dès le 6 mars en librairie. (Charlène)

 

La suite tant attendue !

Servamp #14 – Doki-Doki

Couverture du tome 14 de Servamp chez Doki-DokiAlors que le volume 15 sort au Japon en ce mois de mars, en France nous aurons bel et bien droit à la sortie du 14e tome de Servamp chez Doki-Doki ! Que de chemin parcouru pour cette série depuis ses débuts chez nous. Page après page, ce ne sont pas seulement les Servamp et leurs caractéristiques que l’on découvre, mais bel et bien un focus sur l’être humain. 

On grandit et on évolue au côté de Mahiru qui ne cesse d’explorer son moi intérieur et son passé afin de trouver la force d’avancer et de vaincre les obstacles qui se positionnent devant lui et ses compères. Alors que la bataille fait rage au sein du QG du C3 afin de comprendre pourquoi le servamp Lily dépérit un peu plus chaque jour,  tout comme Hugh, et de tenter de raisonner l’un de leurs membres les plus influents : Tsurugi, les révélations s’enchaînent. Entre Tôma celui qui s’est occupé de Tsurugi depuis sa naissance, Mikuni qui agit dans l’ombre et tire certaines ficelles, de nouveaux protagonistes du C3 et les 2e classes de la Colère et cette dernière qui se révèle… On en a pour notre argent en terme de rebondissements et de combats. Tout un chacun se dévoile, les vérités cachées se révèlent et certaines entraînent une réflexion sur l’avenir des Servamp. 

Cette série, plus elle avance, plus elle est riche : de par son histoire, de par ses personnages et de par son action. En réalité, chacun peut s’identifier d’une façon ou d’une autre à l’un des protagonistes de cette histoire. Ici, on est loin des servamp révélant les péchés, car l’auteur pousse encore plus loin les personnages dans leur retranchement. Passé et futur s’entremêlent mais la question subsiste : que va-t-il se passer à présent que le C3 est tombé ? Pour le savoir, rendez-vous en mars dans toute bonne librairie !

ZenMarket : le service d’achat qui vous livre directement du Japon !

1 réponse

  1. 30 juin 2020

    […] Jump », Chainsaw Man avait rapidement su capter ma curiosité et celle de notre équipe ici et là. En effet, d’une part, la violence et la quantité d’hémoglobine ont de quoi surprendre pour […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *