Cuisinons du dashi débordant d’umami avec Kokoro !

Depuis notre premier concours  avec Kokoro Care Packages en août 2020, nous n’avons pas manqué de vous présenter les différentes possibilités que nous offre cette box culinaire japonaise. Des recettes japonaises rapides et faciles aux spécialités d’Okinawa, chez Journal du Japon, nous aimons beaucoup cette entreprise qui propose à chacun de profiter de produits locaux de qualité. C’est donc tout naturellement que nous avons décidé de remettre le couvert cette année, pour une série de 3 articles consacrée à 3 box permanentes de Kokoro Care Packages. Et nous commençons très fort avec la box dédiée au dashi !

Dashi : « Umami » Care Package

Ingrédients de la Dashi : « Umami » Care Package de Kokoro Care Packages © Rokusan pour Journal du Japon

La Dashi : « Umami » Care Package est une box permanente dédiée au dashi, proposée par l’entreprise Kokoro Care Packages. Nous ne vous présentons plus cette entreprise qui met en relation les producteurs locaux japonais et les amoureux de la cuisine japonaise à travers le monde, vous trouverez toutes les informations voulues dans notre tout premier article. Sachez seulement qu’elle propose de nombreuses box culinaires : mensuelles, saisonnières et permanentes. Elles sont toutes thématisées selon un lieu, un ingrédient ou un concept. Aujourd’hui, nous testons pour vous la box spéciale dashi, qui a été ajoutée dernièrement au catalogue des box permanentes, c’est-à-dire celles disponibles toute l’année. Le principe de cette box : mettre en valeur ce bouillon incontournable de la cuisine japonaise, au travers de ses différentes déclinaisons et utilisations !

Proposée au tarif de $65 USD (environ 55€), frais de port compris [NB : à cause du COVID, en ce moment, une participation de $5 aux frais de port est demandée, l’offre économique n’étant plus disponible actuellement], la box nous propose pas moins de 5 produits qualitatifs :

  • 40g de katsuobushi, une préparation à base de bonite séchée ;
  • des feuilles de kombu, une algue particulièrement consommée en Asie ;
  • 10 paquets d’awase, un mélange tout prêt de bouillon dashi (mélange de katsuobushi et de kombu)
  • un sachet de shiitakés, champignons aux nombreux bienfaits sur la santé,
  • une bouteille de mentsuyu, une sauce douce à base de mirin, soja, sucre, bonite séchée, maquereau séché et algue varech.

De quoi réaliser de belles recettes japonaises. Et ça tombe bien : les produits sont accompagnés d’un livret explicatif rempli de recettes en tous genres ! Nous y avons pioché une recette originale de soupe de riz japonaise, que nous complétons dans cet article par une seconde recette, cette fois-ci pour réaliser des ramen au miso et au lait de soja.

Dashi Zosui : la soupe de riz japonaise

© Rokusan pour Journal du Japon

Ce premier plat est le plus simple et le plus rapide à réaliser des deux présentés ici. Plutôt original, ce n’est pas un plat que l’on voit régulièrement sur nos tables. Pour réaliser cette soupe de riz japonaise, vous aurez besoin de :

  • 50 cl de bouillon dashi vegan, (pour un bouillon dashi classique, rendez-vous sur notre recette d’okonomiyaki à la française), réalisé avec les shiitakés et l’algue kombu fournis dans la box
  • 3 cuillères à soupe de sauce soja
  • 250g riz cuit froid
  • Une pincée de sel et/ou de poivre selon vos préférences

Pour réaliser le dashi vegan, glissez 10 cm de kombu et 5 shiitakés dans 1L d’eau. Portez à frémissement puis coupez le feu et laissez reposer 1 heure. Ensuite, filtrez votre bouillon et récupérez les shiitakés.

Faites revenir les shiitakés dans une casserole avec 1 cuillère à soupe de sauce soja, 1 cuillère à soupe de mirin, 3 cm de gingembre frais râpé, 1 gousse d’ail râpée, un peu de graines de sésame parsemées. Vous pouvez également rajouter de l’huile de sésame pimentée, comme celle que nous avions réceptionnée dans la Kokoro mensuelle de novembre 2020.

Une fois que les champignons sont bien dorés, faites réchauffer le bouillon dashi vegan et la sauce soja dans une casserole. Versez ensuite le tout dans un bol de riz. Attendez que le riz soit tendre, ajoutez les shiitakés revenus à la poêle et tout autres toppings à votre guise, et dégustez !

Miso Soja : le ramen végétarien

Pour ce deuxième plat, on part sur une préparation bien plus longue que le premier, et c’est du côté de l’ouvrage Le grand livre de la cuisine végétarienne des 5 continents des Editions Mango que nous avons sélectionné la recette. Cuisinons ensemble un délicieux ramen végétarien plein d’umami, à base de miso et de soja !

© Rokusan pour Journal du Japon

Pour le bouillon, vous aurez besoin de :

  • 1 morceau d’algue kombu de cette « Umami » Care Package
  • 6 champignons shiitakés de la box
  • 30 cl de lait de soja
  • 2 cuillères à soupe de pâte miso
  • 1 poignée de pousses d’épinards
  • 60 cl d’eau (le livre préconise du bouillon de légume)
  • 2 cuillères à soupe de sauce soja (non indiqué dans la recette de base)

Dans une grande casserole, insérez le kombu, les shiitakés entiers, l’eau et le lait de soja. Portez à frémissement, puis éteignez le feu et laissez infuser pendant 1 heure. Ensuite, filtrez le bouillon et récupérez les champignons (vous les ferez revenir à la casserole entiers pour le topping). Remettez le bouillon sur le feu, et insérez-y la pâte miso, la sauce soja et les épinards. La recette originale dit de faire porter à frémissement et de servir bien chaud, chez nous nous préférons garder le bouillon jusqu’au lendemain. Le résultat est plus goûtu.

© Rokusan pour Journal du Japon

Pour le topping, vous aurez besoin de :

  • Deux œufs
  • 1 oignon nouveau
  • Les shiitakés récupérés du bouillon
  • Et tous autres ingrédients qui vous donnent envie : algue nori, pousses de bambou etc.

Faites cuire les œufs 6 minutes dans de l’eau bouillante (œufs mollets), couper les oignons en petites rondelles et couper en lamelles les shiitakés.

Faites revenir les champignons à la poêle de la même manière que décrite pour la soupe de riz.

Une fois que tout est prêt, faites cuire vos nouilles (somen, soba, udon… à votre préférence !) selon le temps indiqué sur votre paquet. Dans un gros bol, dressez votre ramen à votre guise avec vos toppings, et c’est prêt !

 

C’est encore une fois une belle box culinaire que nous propose ici Kokoro Care Packages. Tout est là pour réussir nos repas : des ingrédients de base de qualité, et des recettes variées à réaliser pour découvrir miles et une saveurs ! Tous les produits affichent des dates de conservation jusqu’en 2022, ce qui nous laisse largement le temps de tout utiliser. N’ayez donc crainte : tous ces ingrédients aux noms inconnus n’auront bientôt plus de secrets pour vous, et vos plats déborderont d’umami.

Si vous souhaitez tenter l’expérience, profitez de -10% sur le prix de la box avec le code JAPONDASHI (valable jusqu’à fin septembre).

Rendez-vous le mois prochain pour découvrir notre second focus sur l’une des autres box permanentes de Kokoro Care Packages. 

 

Rokusan

Roxane, 26 ans, passionnée depuis l'enfance par le Japon, j'aime voyager sur l'archipel et en apprendre toujours plus sur sa culture. @_rokusan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *