Catégorie : Histoire

Botanistes japs 0

Ces plantes que l’on rapporta de loin… L’univers des botanistes japonologues

Aux XVIIe et XVIIIe siècles plusieurs savants européens, par le biais de la Compagnie Hollandaise des Indes orientales se rendirent au Japon afin d’y pratiquer la médecine et la botanique. Ces hommes dont il sera mention dans les prochaines lignes contribuèrent à une meilleure connaissance du Japon, à une époque où les voyages étaient compliqués et réglementés. Ils contribuèrent par leurs publications au développement d’une fascination pour le Japon, qui deviendra plus tard le « japonisme ».

Reshiki, KMTR645 0

L’Incident d’Isshi : quand Reshiki et Kyuso Nekokami en font un clip

Le chanteur et acteur Reshiki s’est associé au groupe de dance rock Kyuso Nekokami pour le titre « KMTR645 ». KMTR comme Kamatari et 645 comme l’année où s’est produit l’Incident d’Isshi. C’est de cet « incident » majeur pour l’histoire du Japon dont nous vous parlerons dans cet article (nous vous expliquerons aussi le dauphin…).

Lumières d'été : Jean Gabriel Périot 0

Hiroshima et l’apprentissage du passé : rencontre avec le réalisateur Jean-Gabriel PÉRIOT

A l’occasion du festival Travelling à Rennes qui diffusait Lumières d’été, un film sur le bombardement de Hiroshima en 1945 que nous évoquions il y a peu, Journal du Japon a rencontré Jean-Gabriel PÉRIOT, le réalisateur français, pour revenir sur son premier long métrage de fiction et questionner le rapport que le cinéma et la société entretiennent avec le passé.

Lumières d'été 2 1

Lumières d’été de Jean-Gabriel PÉRIOT : Histoires de fantômes

Au début du mois de février, Jean-Gabriel PÉRIOT présentait son premier long métrage de fiction, Lumières d’été, lors d’une séance spéciale du festival Travelling à Rennes. Près de dix ans après son court métrage 200.000 Fantômes, le réalisateur français traite à nouveau des rapports que le présent entretient avec le passé de Hiroshima, ville marquée au fer rouge par l’Histoire le 6 août 1945.

Paravents Nanban 1

À la découverte des paravents Nanban – Un art aux confins des frontières

Le 19 janvier dernier se déroulait une conférence enrichissante à la Maison de la Culture du Japon (MCJP) au sujet d’un art japonais méconnu du grand public, les paravents nanban, suite à la publication d’un beau livre sur le sujet. Une belle manière de parler d’un pan historique laissé de côté, Journal du Japon était présent et a pu rencontrer l’auteure pour une session de questions/réponses et vous en dit plus sur cet ouvrage !