A la découverte de Kurashiki : la Venise de l’ère Edo

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 14 mai 2018

    […] y a été apporté – le réalisateur s’est inspiré des villes côtières de Nagoya et Kurashiki – et rend la petite ville fictive de Hinashi (littéralement « sans soleil », car située […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *