A la découverte de Kurashiki : la Venise de l’ère Edo

Manga : votez pour vos nouveautés préférés du premier semestre 2018

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. 14 mai 2018

    […] y a été apporté – le réalisateur s’est inspiré des villes côtières de Nagoya et Kurashiki – et rend la petite ville fictive de Hinashi (littéralement « sans soleil », car située […]

  2. 21 juin 2018

    […] y a été apporté – le réalisateur s’est inspiré des villes côtières de Nagoya et Kurashiki – et rend la petite ville fictive de Hinashi (littéralement « sans soleil », car […]

  3. 9 juillet 2018

    […] Ayant eut la chance de nous rendre à Kurashiki, théâtre principal de l’histoire d’Hirune Hime, nous avons décidé de revenir sur le long métrage de Kenji KAMIYAMA et d’examiner d’un peu plus près le travail des animateurs dans leur retranscription de ce jolie petit coin de Japon dont nous vous parlions le mois dernier. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *