Sous le sapin, des livres pour les petits rêveurs…

Sélection noel jeunesse

Journal du Japon a sélectionné pour vous des livres poétiques et colorés à offrir aux tout petits … et aux adultes qui ont gardé une âme d’enfant. Le thème commun à ces quatre ouvrages est le « mono no aware », notion typiquement japonaise que l’on pourrait traduire par « sensibilité pour l’éphémère », « empathie envers les choses », cette capacité (qui est en chacun de nous) à profiter des petits moments suspendus dans la grande course des saisons.

Des livres (à partager emmitouflés dans une couverture avec un bon chocolat chaud) sont des invitations à regarder la nature qui nous entoure : une feuille qui tombe à l’automne ou un liseron d’été qui veut atteindre le ciel.

 

le-voyage-de-pippoCommençons avec Le voyage de Pippo écrit et illustré par Satoe Tone (éditions nobi nobi!), à ouvrir dès la maternelle. C’est l’histoire de Pippo, une adorable grenouille bleue et blanche aux grands yeux noirs et brillants placés au-dessus de belles joues rose vif. Pippo a un gros soucis : elle a oublié tous ses rêves. Elle compte donc les moutons pour s’endormir, de gros moutons duveteux. Dans ce troupeau se trouve une brebis qui sait voyager dans les songes et c’est sur le dos de cette gentille brebis que commence le voyage de Pippo.

Chaque double page est alors consacrée à un mois de l’année (de mai à avril), à un paysage (rougeoyant de coquelicots en mai ou entièrement recouvert par les neiges de janvier), et à un rêve : les coquelicots veulent s’envoler dans la brise, les arbres de l’automne attendent le retour des enfants, un oisillon cherche des amis à qui parler sous la pluie de novembre.

Un très beau livre aux peintures douces, tendres, un récit d’amitié et une invitation à contempler la nature par tous les temps.

Dans le même esprit, mais avec un style très différent s’approchant plus de l’art naïf (chaque page regorge de petits détails), Choses petites et merveilleuses de Sandrine Thommen (illustratrice) et Nathalie Dargent (textes), aux éditions Picquier jeunesse, est un livre que les petits vont adorer. Là encore la chronologie est celle des saisons, des mois (de mars avec l’arrivée du printemps à février avec la sortie de l’hiver). L’esprit du livre est celui des Notes de Chevet de Sei Shonagon, dame de cour au Japon au début du XIe siècle, qui couchait sur le papier les listes des choses qu’elle aimait ou détestait : oiseaux fleurs, tissus, danses …

Chaque mois est décrit par un court texte rappelant l’esprit du haïku et s’approchant du poème en prose.

choses petites et merveilleusesAinsi, en décembre :

« Hortensias séchés,

roulés en boules,

bouquets d’hiver

Grand mère nous sert

des gâteaux et du thé »

… et dans une autre case juste en dessous :

« Tenir le bol brûlant,

ça réchauffe. Ce soir,

on prendra un bain au yuzu.

C’est bon pour la santé. »

Pour que les enfants entrent facilement dans cet univers japonais parfois proche du leur (escargots, brouillard, flaques gelées) mais parfois très différent (Koi nobori, bannières en forme de carpes accrochées à des mâts le 5 mai pour la fête des garçons, Jizo, petits bouddhas protecteurs des enfants), ce sont deux enfants qui nous guident (une fillette et son petit frère), accompagnés de leur grand-mère. De judicieuses notes en fin d’ouvrage apportent de précieux éclairages sur la vie et les traditions au Japon.

La mise en page est originale. Parfois un feu d’artifice s’étale sur une double page, parfois de petits carrés permettent de « zoomer » sur des détails qu’à coup sûr les enfants montreront avec leurs doigts !

Un livre doux et sucré comme l’enfance.

Urashima TarôPour les enfants un peu plus grands qui adorent les contes, les éditions nobi nobi ! publient une très belle version d’un des plus vieux contes du Japon : Urashima Tarô au royaume des saisons perdues (texte La Luciole Masquée, illustrations Fuzichoco).

Ce conte, dont on trouve les premières traces écrites dès le VIIIe siècle, a connu au fil du temps de nombreuses variations, en particulier pour le dénouement (que l’on ne vous dévoilera pas mais qui est surprenant dans la version proposée ici).

Urashima Tarô est un jeune pêcheur qui, un jour, sauve une tortue marine géante maltraitée par un groupe d’enfants. En remerciement, la tortue l’invite au royaume du dieu des mers. Le dieu Ryûjin est un magnifique dragon et sa fille Otohimé une superbe princesse. Otohimé l’entraînera vers les portes des quatre saisons, et ils tomberont amoureux …

Les illustrations sont absolument grandioses ! Le roi dragon aux reflets multicolores ondule dans un palais féérique. Le kimono de la princesse est une véritable œuvre d’art. Un univers surnaturel dans lequel il est possible de se perdre pendant des heures.

Fetes_legendes_KyotoEt pour finir, un livre sans texte, juste des peintures Nihon-ga (pigments minéraux utilisés pour un rendu délicat) qui prennent toute la place sur les pages de Fêtes et légendes à Kyôto de Priscilla Moore aux éditions Nomades (collection A.R.T / À la Rencontre de Talents). Un livre intergénérationnel pour découvrir Kyôto au fil des saisons.

Le livre démarre avec les pruniers qui fleurissent sous la neige et les geishas qui honorent les premiers signes du printemps par une cérémonie du thé. L’été offre au Pavillon d’Or un habit de fleurs de lotus, tandis qu’à l’automne les renards statufiés du sanctuaire de Fushimi Inari prennent vie et vont jouer dans les champs de suzuki. En plein hiver, le phœnix du toit du temple Byôdô-in prend son envol au milieu des flocons de neige.

Et c’est ainsi que s’achève cette sélection. Avec tout ça, allez, vous reprendrez bien un peu de magie pour Noël …

Plus d’infos :

–  Le voyage de Pippo, texte et illustrations Satoe Tone aux éditions nobi nobi ! (14,90 euros)

–  Choses petites et merveilleuses, texte Nathalie Dargent et illustrations Sandrine Thommen aux éditions Picquier Jeunesse (13,50 euros)

–  Urashima Tarô au royaume des saisons perdues, texte La luciole Masquée et illustrations Fuzichoco aux éditions nobi nobi ! (14,90 euros)

Fêtes et légendes à Kyôto de Priscilla Moore aux éditions Nomades (19 euros)

CONCOURS : Amateurs de visual novel et de 2nd degré : le jeu Punch Line tu dois gagner !

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 4 février 2018

    […] Thommen : J’écris des haïkus dans cet article et Choses petites et merveilleuses dans cet autre article. Avec ce nouvel opus, c’est toujours au Japon qu’elle emmène le jeune lecteur, cette […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *