Attentes de novembre : Highway to (No)el

Novembre, c’est un peu le top départ de la fin de l’année. À part pour les irréductibles qui se réveillent au dernier moment, il est en effet déjà temps de commencer à penser au casse tête des cadeaux de Noël. Or c’est désormais la norme, la plupart des cadeaux qui fleuriront sous les sapins dans quelques semaines ont déjà commencé à éclore dans les magasins. Les mangas ne font bien sur pas exception, et ce n’est pas en décembre mais bien ce mois ci que les éditeurs sortent l’artillerie : près de 180 sorties dont une trentaine de nouvelles séries. Et même pour l’occasion une grosse dizaine de coffrets, notamment chez Kaze et Ki-oon.

Que ce soit pour offrir, se faire offrir, ou à dévorer sans plus attendre, l’équipe du Journal du Japon a comme toujours fait son tri dans le planning pour vous présenter ses attentes : 3 nouveautés très différentes, 2 titres en cours, ainsi que 3 fins de séries plus ou moins longues. Il y en aura pour tous les gouts.
3, 2, 1, bonne chasse !

Attentes JDJ - 2015 Novembre

Top départ

Gon 1 - PikaGon 2 - PikaPaul : Gon… Nous revoilà 20 ans dans le passé. C’est en effet en 1995, 3 ans après la sortie initiale japonaise, que la première génération de lecteurs de manga français découvre ce dinosaure qui a survécu à travers les millénaires, aux éditions Casterman. Un T-Rex en miniature, haut comme 3 pommes. Mais ne vous fiez pas aux apparences : il est petit mais terrible, rusé… sauvage. Même si vous êtes un ours ou un lion, inutile de vous la jouer Roi de la chaîne alimentaire, il vous terrasse d’un coup de tête ou vous envoie voler d’un coup de patte, vous découpe à coup de mâchoire ou s’en sert pour tailler des arbres centenaires.
Invincible et terrifiant, nul besoin de mot dans ce seinen sans parole, pour comprendre qu’il est tout sauf une gentille mascotte. Et que c’est avant tout un monument du manga, signé Masashi TANAKA, qui revient le 18 novembre aux éditions Pika.

Le Club des divorces 1 - KanaLoÿs : Ce mois-ci j’ai jeté mon dévolu sur une des prochaines nouveautés des éditions Kana, Le Club Des Divorcées. Et pour cause, aucune œuvre de maître Kazuo KAMIMURA ne m’a échappé : Le fleuve Shinano, Maria, Lorsque nous vivions ensemble… et bien sûr Folles Passions et Lady Snow Blood pour ne citer que ceux-là.
Kamimura sensei m’a tout d’abord toujours plu pour sa plume : légère et subjective, parfois même minimaliste, mais empreinte de tellement de force et lourde de symbolisme. Cette plume subtile et lyrique se retrouve également dans le travail scénaristique du mangaka, qui a le don de suggérer plus que de montrer, ce qui ne nous empêche pas d’être proprement percuté par la vérité des choses qu’il nous expose.
La femme a toujours eu une place particulière dans le travail de l’auteur. Souvent seules contre tous, bafouées, amoureuses ou assoiffées de vengeance, elles semblent avoir un point commun : elles sont toutes animées par une immense soif de liberté, qu’elle soit sexuelle ou morale. Le Club des divorcées nous dépeint le portrait d’une de ces femmes : Yukô, 25 ans, divorcée, tenant un bar afin de subvenir seule aux besoins de sa fille de 3 ans. Une situation peu confortable dans un Japon des années 70, très à cheval sur les conventions.

Q Mysteries 1 - KanaFabien : Les titres d’enquêtes se font de plus en plus nombreux ces derniers mois. Difficile de s’y retrouver, surtout que certains restent dans les thèmes classiques du genre et n’arrivent donc pas à se différencier des autres. Le cas est différent pour Q Mysteries puisque son protagoniste principal est féminin, ce qui se fait rare dans le genre policier.
Q Mysteries 2 - KanaNous y suivrons Riko Rinda, une femme capable de percer les secrets des objets, des sons ou même des personnes qu’elle croise grâce à son sens de l’observation et à sa mémoire hors du commun. Toutefois, les choses se compliqueront lorsqu’elle fera la rencontre de Yûto Ogasawara, un jeune journaliste qui va débarquer dans son bureau. Que donnera le fruit de cette association ? Début de réponse le 20 novembre avec la sortie des deux premiers volumes, chez Kana, de ce manga de Chizu KAMIKOU qui adapte le light novel éponyme de Keisuke MATSUOKA !

On the road again

SAO Progressive 3 - OtotoOlivier : Nous vous avions déjà présenté en mars dernier les différents formats qu’a connu SAO. Mais depuis, la licence s’est vue gratifiée d’une nouvelle adaptation. Sword Art Online Progressive reprend le light novel du même nom écrit par Reki KAWAHARA pour nous narrer la progression dans l’Aincrad cette fois dans sa totalité. Car si la série canonique enchaine les arcs narratifs, cela ne se faisait pas sans quelques ellipses occultant les trois quarts du premier VRMMORPG. Que vous soyez fan de la série en général, nostalgique de l’arc Aincrad ou tout simplement fidèle au duo Asuna-Kirito, SAO Progressive est donc fait pour vous !
Et peut-être même rien que pour vous. Car le manga ne s’embarrasse pas à perdre un chapitre pour nous présenter à nouveau l’univers. L’histoire est clairement faite pour ceux qui le connaissent déjà et rentre de suite dans le vif du sujet. Côté dessin, par contre, le niveau est bien supérieur aux précédentes adaptations. Himura KISEKI fait preuve d’une réelle maitrise des trames et aplats de noir. Son découpage et son encrage sortent vraiment du lot des productions actuelles et chaque page est agréable à voir. Enfin, le second tome nous ayant laissés à la fin du niveau 2, des intrigues inédites se mettent doucement en place…

Twittering birds never fly 3 - TaifuCharlène : Plus d’un an et demi qu’on attendait le volume 3 de Twittering birds never fly aux éditions Taifu, et on espère notre attente récompensée ! On avait laissé un clan yakuza en effervescence après l’attaque de son chef, Yashiro, qui lui-même se rapprochait petit à petit, de façon toujours aussi tordue, de son nouveau garde du corps Domeki.
Alors que le premier tome se focalisait sur les pensées de Yashiro, le second nous avait offert celles de Domeki. On ose espérer que l’auteur nous régalera toujours autant de son univers pervers, tortueux, et des sentiments à vifs de ses personnages, en nous dévoilant la suite du quotidien de ce clan mafieux dans lequel ils évoluent. Et peut être aussi qu’on découvrira de jolies choses autour d’eux et dans leur entourage, ce qui est loin d’être sûr… On salive en tout cas à l’idée de retrouver le coup de crayon si beau de Kou YONEDA.

Terminus

Darker than Black 4 - Ki-oonAudrey : En novembre, c’est avec émotion que j’attends le tout dernier tome de Darker than black. Grande nostalgique de l’animé que j’ai adoré, je n’espérais plus voir ce fantastique manga signé Yuji IWAHARA (Dimension W) arriver en France. Grâce à Ki-oon, cet espoir est cependant devenu réalité !
Ce nouveau chapitre des aventures de « BK-201 » nous aura fait vivre de sacrées aventures, alors que notre héros doit affronter le dangereux Harvest, tandis que de mystérieuses fleurs de jais tuent des innocents, non sans leur avoir auparavant fait goûter à un enivrant pouvoir… En parallèle de combats toujours aussi pêchus entre la police, les « contractants » et Pandora, on apprécie de retrouver le charismatique duo formé par Hei et Yin, qui se rapprochent de plus en plus malgré leur nature de contractant et de doll. Et ça, ça ne laisse pas insensible !

La Tour Fantome 9 - GlenatMarion : On y est, La Tour Fantôme touche à sa fin ! Ce 9e et dernier volume mettra un terme aux magouilles en tous genres des nombreux personnages, qui auront su faire monter le suspense. Tous plus vicieux et rusés les uns que les autres, on apprendra enfin le destin de Taïchi et de Tetsuo, dont on ne sait toujours pas quelles auront été les véritables intentions. Un déluge de mensonges et de faux-semblant que l’on subit avec excitation depuis le premier tome, et dont on a hâte de connaître les aboutissants.
La chasse au trésor s’est terminée lors du tome précédent, mais plusieurs mystères sont encore sans réponse. Tetsuo se voyait offrir une opportunité qui changerait sa vie du tout au tout, mais que va-t-il choisir ? Taichi le laissera-t-il prendre un tel risque ? Avec un graphisme vraiment soigné et un récit plein de rebondissements, cette série adaptée par Tarô NOGIZAKA et éditée chez Glénat va vraiment me manquer. J’espère une conclusion aussi captivante que le reste !

Tokyo Ghoul 14 - GlenatQuentin : Enfin, l’ultime tome de Tokyo Ghoul arrive dans nos contrées le 17 Novembre ! C’est avec ce 14ème volume que se conclura l’arc final, avec son lot de combats épiques entre tous les plus grands protagonistes de notre histoire. Une fin qui apportera également, on l’espère bien, son lot de réponses quant aux pistes lancées par l’auteur tout au long de la série. On sait toutefois que sa suite Tokyo Ghoul : Re compte déjà 5 tomes au Japon. Il n’est donc pas exclu qu’il faille également la suivre pour obtenir la solution aux quelques intrigues restantes à l’issue de la 1ère saga.
Pour ma part, j’ai également suivit les deux saisons de l’anime qui ont la réputation d’être bien en deçà de la qualité de l’œuvre originale en plus de s’éloigner de la trame de celle-ci. J’ai donc hâte de découvrir le véritable final de Tokyo Ghoul !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *