Alice au Pays des Merveilles a 150 ans. Fêtons son anniversaire avec de beaux livres !

Alice au Pays des Merveilles de Lewis Carroll est un classique de la littérature mondialement connu, et très apprécié au Japon. Petits et grands découvrent depuis 150 ans les aventures étonnantes de la petite fille dans un univers rempli d’animaux qui parlent, de potion et de champignons magiques, de méchante reine et de thé avec un chapelier fou … Journal du Japon vous propose de redécouvrir Alice à travers différents livres : du beau livre reproduisant le texte intégral accompagné de l’univers psychédélique de Yayoi Kusama aux mangas en passant par une version kawaï pour les plus jeunes. Chacun trouvera le livre qui lui fera retrouver la magie de cette fabuleuse histoire !

Le texte intégral et des illustrations très modernes aux éditions Helium !

ALICE AU PAYS DES MERVEILLES_plat1_couverturetoilebleue

Les éditions Helium publient pour cet anniversaire un superbe livre aux couleurs vives. Reprenant le texte de Lewis Carroll dans la très belle traduction de Jacques Papy de 1961, cet ouvrage y incorpore les œuvres de Yayoi Kusama. La couverture toilée rouge et bleue est recouverte de pois blancs et noirs, pois que l’on retrouvera tout au long de la lecture. Le livre est d’un format très agréable pour la lecture : ni trop petit, ni trop grand, il permet à la typographie de prendre des tailles différentes, de donner un véritable mouvement au texte.

Plusieurs pages à pois étant passées, le lecteur pénètre dans le terrier du lapin par une page ornée de pissenlits. La chute d’Alice est très bien illustrée par un graphisme qui donne une réelle impression de profondeur. La typographie rétrécit quand Alice dit : « Quelle sensation bizarre ! Je dois être en train de rentrer en moi-même comme une longue-vue ­!­­« 

Des doubles pages remplies de motifs géométriques sont comme des respirations à l’intérieur du texte.

ALICE AU PAYS DES MERVEILLES__interieur_2015.04.30-page69Les champignons qui jouent un rôle important dans l’histoire ont des couleurs et des formes hallucinogènes ! Le lecteur croise également des bouches, des yeux, mais aussi des papillons et des fleurs originales. Un peu plus loin, un monde aquatique (poissons, crabe, hippocampe) apparaît en même temps que la simili-tortue.

La dernière page offre une magnifique fin à ce livre hors du commun.

Lewis Carroll aurait probablement été ravi de voir son récit si superbement mis en valeur par les œuvres de Yayoi Kusama : un mélange explosif et réussi !

Plus d’informations sur le blog de l’éditeur, et une vidéo pour découvrir le livre.

 

Les éditions nobi nobi ! fêtent cet anniversaire avec trois nouveaux ouvrages dans des styles et pour des publics différents.

Classiques-Alice_couvertureD’abord dans la collection Les Classiques en Manga (qui comprend déjà de nombreux titres dont Tom Sawyer et Roméo et Juliette). 

Cette version manga est intéressante pour une première approche d’Alice. En effet, elle suit fidèlement le déroulement de l’histoire, tout en simplifiant la lecture grâce à de nombreuses bulles (quand Alice pense, quand les personnages parlent) qui fluidifient et dynamisent un texte qui, dans sa version originale, peut parfois être un peu difficile pour de jeunes lecteurs.Classiques Alice_04

La mise en page permet d’alterner petites et grandes images, ce qui crée une dynamique intéressante pour cette histoire riche en rebondissements. Parfois une scène s’étale sur les deux pages, parfois plusieurs petits éléments sont mis en avant : un visage, une main, un objet, un animal. Le tout est accompagné de nombreuses onomatopées (car Alice est souvent surprise, apeurée, choquée, agacée, triste … et les personnages qui l’accompagnent ne sont pas en reste côté bruits et cris !).

Classiques-Alice_02Le style manga permet également de bien faire sentir les mouvements (quand Alice tombe, change de taille, d’univers). Le découpage de l’histoire la rend ainsi haletante, pas une page sans qu’il ne se passe un événement qui relance la course de l’héroïne.

Et le côté kawaï du manga convient particulièrement bien aux nombreux animaux qui se promènent dans cette histoire : lapin, dodo, chenille, chat, tortue et autres animaux aquatiques. Ils sont adorables ! Par contre, la Reine a bien sûr d’énormes joues tombantes et un regard méchant. Quant à Alice, elle est tout simplement touchante avec ses grands yeux qui brillent, sa belle robe et son bandeau dans ses longs cheveux.

  Une approche originale et très adaptée à un public de lecteurs à partir de 8 ans, pour une entrée ni trop simplifiée ni trop difficile dans ce fabuleux univers, grâce aux superbes dessins de Junko TAMURA.

 

 kawaiPour les plus petits, la série Mes contes kawaï consacre son titre de novembre à Alice. Le concept est toujours le même : un texte simplifié, accessible aux petits (mots simples, phrases courtes, dialogues faciles à comprendre), de belles grandes images très colorées, douces et agréables à regarder, et une héroïne très jolie, aux grands yeux qui brillent.

Les décors sont pleins de fraîcheur : fleurs, arbres, verdure … un enchantement ! Et les personnages rappellent un peu celui du dessin animé Disney. Les enfants se sentiront dans un univers à la fois magique et rassurant, merveilleux et doux, drôle et sympathique.kawai2

Ce livre permettra aux plus jeunes de se familiariser avec les personnages et les grandes lignes de l’histoire d’Alice, qu’ils pourront ensuite aborder avec assurance dans sa version intégrale. Une première approche intéressante pour partager cette fabuleuse aventure !

 

wonderlandLe troisième ouvrage proposé par les éditions nobi nobi ! pour cet anniversaire est In Wonderland, une histoire très librement inspirée d’Alice, qui en garde la magie grâce à un étrange Pays des merveilles, mais dont l’héroïne Elise est très différente.

Cette jeune orpheline vit en effet seule avec son loir adoptif Toto. Elle doit subvenir à ses besoins et fait preuve de beaucoup de courage. Elle enchaîne les lessives pour le Lapin blanc, madame Oie ou monsieur Lézard. Le travail ne lui fait pas peur, mais elle aimerait beaucoup retourner à l’école pour être avec ses amies lapines Lily et Annika. Grâce à une vieille tortue bibliothécaire qui va devenir sa tutrice, Alice va pouvoir réaliser ce rêve, apprendre la magie grâce à une étrange femme et passer de délicieux moments en compagnie des êtres qu’elle aime : cuisiner (apprendre à faire du beurre), apprendre les constellations, aller cueillir des baies rouges sur une île, découvrir de nouveaux livres, et aller chez sa tante passer de bons moments avec sa cousine.

Le lecteur suit ainsi cette héroïne toujours en quête d’amour et de reconnaissance, généreuse et serviable pendant deux ans, au fil des saisons, des événements réels ou rêvés. Un voyage dans une forêt luxuriante où chaque saison livre des trésors, où chaque moment est précieux. Un esprit très japonais souffle sous le crayon de Takahiro YABUUCHI.

eliseLes dessins ont un charme particulier : entre Pierre Lapin et Sarah Kay. Ce petit côté suranné des décors, des tenues, des coiffures est renforcé par un trait de crayon très léger, parfois si léger que le lecteur peut avoir l’impression que tout est fantomatique, presque effacé. Cette façon de dessiner procure au lecteur une sensation très agréable : l’impression d’être dans un univers parallèle, parfois très familier, parfois déroutant … mais quel bonheur de s’y perdre, de s’interroger ou de s’émerveiller dans ce monde au goût de l’enfance !

A noter la très belle qualité de l’ouvrage : un gros volume relié, à la couverture féérique (Elise dans sa forêt tenant dans les bras son petit loir Toto, non loin de ses amies lapines), une très belle qualité d’impression et un ruban rose comme marque-page.

Plus d’informations sur ces trois ouvrages sur le site de l’éditeur.

 

Chacun trouvera l’Alice (ou l’Elise) qui lui correspond le mieux … Bonne découverte ou redécouverte !

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 31 juillet 2016

    […] De nombreuses œuvres sont disponibles et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y en a à foison et pour tous les goûts. Facilement identifiable via leur titre, comme Alice in Mechaland de Xiao Nai-Chung aux éditions Kotoji ou bien le prochain Alice in Murderland de Kaori Yuki, chez Pika. N’oublions pas les œuvres fidèles à l’originale (plus ou moins, évidemment), comme Alice in Wonderland de Jun Abe également chez Pika Edition, ou bien Alice aux Pays des Merveilles de Junko Tamura aux éditions Nobi Nobi, que notre rédaction vous avait déjà présenté dans un précédent article. […]

  2. 11 avril 2019

    […] qu’Alice est un archétype de personnage omniprésent dans des œuvres de toutes natures. Un article précédent dans nos colonnes évoquait sur certaines de ses apparitions directes mais c’est bien une […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *