[100 ans de japanime] Partie 1 – Revoyons nos classiques

À l’occasion des cent ans de l’animation japonaise, Journal du Japon vous propose de faire un petit voyage dans le passé en revenant sur cent animes qui ont marqué la France.

Animé 100 - P1

Partie 2 – De fantastiques histoires
Partie 3 – Le quotidien à toutes les sauces
Partie 4 – Vastes et fantaisistes univers

Cette année, l’animation japonaise va célébrer son centième anniversaire. En effet, c’est en 1917 qu’était réalisé Namakura Gatana, qui est à ce jour le plus ancien film d’animation. Pour l’occasion, Japan Expo organise l’exposition « Animé 100 » mettant en avant cent animes, dont vingt choisis par le public. Et à Journal du Japon, on a décidé de faire notre propre retour en arrière en sélectionnant cent animes qui nous auront marqué.

Et pour débuter cette revue, commençons par les grands classiques et autres blockbusters de l’animation. Populaires auprès des adolescents, des enfants et même des plus grands, elles sont bien souvent chargées en action ou en performances sportives exceptionnelles, mais pas seulement. 

 

Bleach

Résumé : Ichigo est un adolescent comme les autres, exception faite qu’il peut voir les fantômes. Pour autant, il est loin de s’imaginer l’existence des Shinigami et de la Soul Society… Aussi, quand Rukia débarque dans sa vie, toute de kimono vêtue et qu’elle lui annonce qu’elle a pour mission d’arrêter les Hollow (esprits malfaisants), Ichigo a du mal à la croire. Mais les choses se compliquent lorsqu’un Hollow les attaque. Gravement blessée, Rukia n’a pas d’autre choix que de transférer une partie de ses pouvoirs de Shinigami à Ichigo pour vaincre cet esprit malfaisant. Sauf que ce dernier lui aspire tous ses pouvoirs…

Diffusé en 2007 – Produit par Studio Pierrot – Réalisé par Noriyuki ABE – Adapté du manga de Tite KUBO

Ce qui nous a marqué :
> Des combats épiques alliés à une mise en scène géniale
> L’évolution des personnages
> La musique des openings

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=_ty-Nqm4Pdc » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

Black Lagoon

Résumé : Détruire, insulter, flinguer, telle est la devise du Black Lagoon. Quand son bateau est pris en otage par les mercenaires du Black Lagoon, Rokuro Okajima est convaincu que ses patrons vont tout faire pour le sauver. Mais quand il comprend que leur véritable intention est d’effacer toute preuve de sa mission, il se retrouve obligé de faire équipe avec ses kidnappeurs. Entre lui et sa liberté ? Une armée de tueurs et une tornade de coups de feu !

Diffusé en 2007 – Produit par Madhouse – Réalisé par Sunao KATABUCHI – Adapté du manga de Rei HIROE

Ce qui nous a marqué :
> Un anime pour adulte, sans concession
> Des personnages qui sortent des sentiers battus
> Le hasard qui fait découvrir au héros qui il est réellement et ce qu’il veut faire de sa vie

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=JsL9vhMfyrs » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

Captain Tsubasa

Résumé : Olivier Atton, jeune prodige de football, rêve de devenir champion. Il déménage avec sa mère et s’installe à Fujisawa, ville connue pour le mont Fuji et réputée pour ses clubs de footballeurs juniors, particulièrement le club de Saint Francis qui possède parmi ses nombreux joueurs de qualité un très grand gardien de but, Tom Price. Olivier rêve de faire partie de cette équipe qui n’a aucun secret pour lui. Il va faire la connaissance d’Arthur et Patty, deux jeunes de son âge qui sont émerveillés face aux prouesses d’Olivier avec son ballon.

Diffusé en 1988 – Produit par Tsuchida Production – Réalisé par Hiroyoshi MITSUNOBU et Isamu IMAKAKE – Adapté du manga de Yōichi TAKAHASHI

Ce qui nous a marqué :
> Les tirs et combinaisons toujours plus fous
> L’amitié et le sport, c’est beau
> Une génération de « footeux » s’y est totalement retrouvé et en parle encore 30 ans après !

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=juQl2UbcD7w » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

Cobra

Résumé : Lors d’une séance de rêve artificiel, un homme nommé Johnson retrouve la mémoire : il est en fait un aventurier redoutable supposé mort. Il découvre ensuite que son bras gauche dissimule une arme surpuissante : le Rayon Delta ou Psychogun. Après avoir retrouvé son identité, Cobra, il décide qu’il est temps de reprendre sa vie de flibustier galactique en affrontant de nouveau la terrible Guilde des Pirates de l’Espace. Le robot à la personnalité féminine du nom d’Armanoïde, qui l’accompagnait autrefois, accepte de l’assister dans sa tâche…

Diffusé en 1985 – Réalisé par Osamu DEZAKI et Yodio TAKEUCHI – Adapté du manga de Buichi TERASAWA

Ce qui nous a marqué :
> Juste un anime culte sur un gros dur
> Le Psychogun, une arme assez ultime
> La fameuse partie de RugBall !

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=qdlC8SyWE30″ align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

D.Gray-man

Résumé : Une menace plane sur le monde : un être puissant et maléfique, le Comte Millénaire, tente d’éradiquer l’humanité. Doté de pouvoirs, il se sert du désespoir des hommes pour créer des armes maléfiques, les Akuma. Une organisation regroupe les individus choisis par Dieu pour combattre le mal : les Exorcistes. Allen Walker fait partie de ces élus, et ne vit que pour anéantir ce fléau et leur créateur. Sa lutte contre le mal vient de commencer.

Diffusé en 2008 – Produit par TMS Entertainment – Réalisé par Osamu NABESHIMA – Adapté du manga de Katsura HOSHINO

Ce qui nous a marqué :
> Le nihilisme omniprésent
> Un chara design « burtonien »
> Des personnages d’une grande sensibilité

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=M7NiEOdx0F4″ align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

Digimon Adventure

Résumé : Taï et six de ses amis sont en colonie de vacances lorsqu’une brutale lumière les transporte dans le Digimonde, monde digital parallèle au notre où tout est donnée informatique. Ce monde est peuplé de créatures étranges appelées Digimon, capables de se transformer en créatures plus grandes et plus puissantes pour combattre leurs ennemis. Le Digimonde est menacé par Devimon, un Digimon maléfique, mais les Digisauveurs sont arrivés…

Diffusé en 2000 – Produit par Toei Animation – Réalisé par Hiroyuki KAKUDO et Yukio KAIZAWA – Adapté de la série de jeux-vidéo édités par Bandai

Ce qui nous a marqué :
> Un excellent Pokemon-like
> Le lien entre les Digimons et les Digisauveurs
> La bande son des films

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=jdRF62X35os » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

Dragon Ball Z

Résumé : Songoku est un jeune garçon très naïf et innocent. Cependant, bien que très petit, il possède une force phénoménale. Vivant isolé dans une forêt, il occupe son temps à chasser des monstres ou pêcher d’énormes poissons pour son déjeuner. Il fait la connaissance de Bulma dans des circonstances peu agréables : la voiture de celle-ci le percute violemment, mais heureusement le garçon en sort indemne. D’abord furieuse de voir son moyen de locomotion abîmé, Bulma persuade Sangoku de l’accompagner pour rechercher les sept boules de cristal légendaires qui, une fois réunies, permettent d’invoquer un immense dragon nommé Shenron capable d’exaucer un souhait. Le périple commence…

Diffusé en 1990 – Produit par Toei Animation – Réalisé par Daisuke NISHIO et Shigeyasu YAMAUCHI – Adapté du manga d’Akira TORIYAMA

Ce qui nous a marqué :
> Une épopée fantastique, sur Terre et jusqu’aux confins de l’espace
> Sangoku, figure emblématique et intemporelle qui fait rêver et inspire des générations entières d’enfants, d’ados mais aussi d’adulte
> Un univers très riche, avec ses propres races, paysage, planètes, architecture…

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=GHnfX1RmZX8″ align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

Free!

Résumé : Free! nous entraîne dans la vie de quatre lycéens passionnés de natation et se connaissant depuis l’école primaire.

Diffusé en 2013 – Produit par Kyoto Animation – Réalisé par Hiroko UTSUMI

Ce qui nous a marqué :
> Marre du ecchi facile sur la gent féminine ? Voici du ecchi facile sur la gent masculine
> Le thème de la natation bien exploité
> Le K-ON! au masculin

 

 

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=0vPX1QXBiEU » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

FullMetal Alchemist

Résumé : Qu’avons-nous ici, entre les mains, est-ce l’Espérance ou le Désespoir ? En Alchimie, nul n’a le droit de transmuter un être humain. Les frères Edward et Alphonse Elric ont enfreint cet interdit fondamental en tentant de ramener leur mère à la vie. En conséquence, ils ont lourdement payé le prix de leur imprudente audace. Ed a perdu un bras et une jambe qu’il a dû remplacer par des auto-mails mécaniques. Quant à Al, seule son âme a subsisté, qui a été heureusement préservée et transférée dans une armure. Afin de retrouver leurs corps, les deux frères se lancent dans un périlleux voyage à la recherche de la légendaire pierre philosophale.

Diffusés en 2005 (première version) et en 2009 (Brotherhood) – Produits par le studio Bones – Réalisés respectivement par Seiji MIZUSHIMA et Yasuhiro IRIE – Adaptés du manga de Hiromu ARAKAWA

Ce qui nous a marqué :
> L’excellent concept de l’alchimie
> Le premier grand succès de Hiromu Arakawa, où l’on retrouve déjà un traitement profond des émotions et des personnages hyper attachants
> Une bonne dose d’humour chez les frères Elric !

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=BOm_PAI2goo » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

God Eater

Résumé : Au début des années 2050, des formes de vie inconnues que l’on baptisa « Oracle Cells » commencèrent à dévorer tous les organismes sur Terre. Leur appétit insatiable et leurs capacités d’adaptation en firent des créatures redoutables et terrifiantes surnommées « Aragami » – les dieux violents. Face à cet ennemi, la civilisation humaine s’est effondrée et se rapproche chaque jour de l’extinction… Vingt ans plus tard, il reste une lueur d’espoir pour les êtres humains : les « God Arc », des armes vivantes qui incorporent en elles les « Oracle cells », et leurs détenteurs qui forment une troupe d’élite. Dans ce monde ravagé, ces « God Eaters » doivent mener un combat désespéré pour la survie du genre humain.

Diffusé en 2015 – Produit par Ufotable – Réalisé par Takayuki HIRAO – Adapté du jeu-vidéo God Eater Burst

Ce qui nous a marqué :
> Une 3D réussie, avec un style visuel impactant et très travaillé qui change énormément des autres animes
> Des scènes d’actions et des combats magnifiques
> Un opening et une ost épiques

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=5a5ozVlEKfA » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

Guilty Crown

Résumé : 2029, veille de Noël : un virus non identifié plonge le Japon dans le chaos. Une organisation internationale restaure l’ordre au Japon au prix de son indépendance et applique la loi martiale. Dix ans après les tragiques événements du « Noël perdu », Shû Ôma, un lycéen mélancolique, est témoin d’un incident étrange. Inori Yuzuriha, la célèbre chanteuse du groupe Egoist, est capturée par les forces spéciales pour avoir volé un bien précieux à la multinationale Sephira Genomix. Alors que Shû tente de venir en aide à son idole, il va découvrir l’objet qu’Inori a dérobé : un Void Genome contenant le « Pouvoir du Roi », une puissance permettant de matérialiser une arme à partir du « cœur » d’un être humain, et dorénavant liée au jeune homme à jamais…

Diffusé en 2011 – Produit par Production I.G. – Réalisé par Tetsurō ARAKI et écrit par Hiroyuki YOSHINO

Ce qui nous a marqué :
> Une esthétique et des couleurs magnifiques, avec un chara design signé Redjuice
> Une superbe BO à l’origine du groupe EGOiST
> Le concept intéressant du Void Genome

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=skPuPMbBhXc » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

Haikyū!!

Résumé : Shôyô est un joueur de volley-ball de petite taille. Malgré ce handicap, celui-ci arrive à rivaliser avec ses adversaires grâce à une incroyable détente. Lors de son premier tournoi au collège, il est humilié par Tobio, un joueur prétentieux, mais bourré de talent. Une fois au lycée, il décide de prendre sa revanche. En intégrant l’équipe, il découvre que son rival va devenir son coéquipier. C’est ainsi qu’est né un des duos les plus prodigieux du volley-ball.

Diffusé en 2012 – Produit par Production I.G. – Réalisé par Susumu MITSUNAKA – Adapté du manga de Haruichi FURUDATE

Ce qui nous a marqué :
> Production I.G. a son meilleur niveau pour des matchs à couper le souffle
> Des personnages tous plus sympas et marrants les uns que les autres
> Esprit d’équipe, fair play et de saines rivalités sans excès d’agressivité, pour une vraie bouffée de bonne humeur

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=90O8y1OWO4M » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

Hunter x Hunter (2011)

Résumé : Gon Freecss est un jeune garçon de 12 ans qui rêve de devenir « Hunter ». Les Hunter sont des aventuriers d’élites dans des domaines aussi différents que la cuisine, l’archéologie, la justice… Ils peuvent aussi être chasseurs de primes ou bien consultants. Gon va se présenter à l’examen afin de retrouver son père, qu’il ne connaît pas, et qui est l’un des plus grands Hunter de son temps. 3 autres aspirants Hunter vont se rapprocher de Gon, afin de former une équipe solide et soudée. Une fois leur but commun atteint, la quête qui s’annonce sera des plus passionnantes.

Diffusé en 2012 – Produit par Madhouse – Réalisé par Hiroshi KOJINA – Adapté du manga de Yoshihiro TOGASHI

Ce qui nous a marqué :
> La stratégie des combats poussée à l’extrême de la réflexion grâce au nen
> Des antagonistes charismatiques aux motivations pertinentes
> Le scénario qui va toujours plus loin tout en se renouvelant à chaque arc

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=d6kBeJjTGnY » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

JoJo’s Bizarre Adventure

Résumé : En Angleterre dans les années 1880, Jonathan, fils unique de la famille aristocrate Joestar, s’efforce de devenir un gentleman accompli. Son quotidien est bouleversé par l’adoption de Dio Brando, un jeune homme mystérieux du même âge. Cette adoption résulte d’une vieille promesse liant leurs pères respectifs : Dario a sauvé la vie de George Joestar dans le passé et lui demande, sur son lit de mort, de recueillir son fils. Mais Dio est fourbe, ambitieux et sans scrupule : il fera tout pour s’emparer de la fortune des Joestar et détruire la vie de Jonathan. Leur lutte fratricide va les mener dans les recoins les plus sombres de la magie noire et se perpétuer de génération en génération comme une malédiction.

Diffusé en 2012 – Produit par David Production – Réalisé par Naokatsu TSUDA et Kenichi SUZUKI – Adapté du manga de Hirohiko ARAKI

Ce qui nous a marqué :
> Des combats terriblement inventifs, surtout avec l’arrivée des stands
> Le personnage de Joseph, aussi bon héros que comique
> Les différents openings, tous plus géniaux les uns que les autres (Great Days !)

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=EO08vMz73YY » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

Kill la Kill

Résumé : Satsuki Kiryuin n’est pas seulement la déléguée en chef des élèves, elle règne littéralement sur tout le lycée de l’Académie Honnôji, ne se séparant jamais de son katana. Mais une nouvelle élève, Ryuko Matoi, armée d’une étrange lame en forme de ciseau, va se mettre en travers de son chemin. Mais ce n’est pas parce qu’une histoire commence de manière classique qu’on peur en prévoir la fin…

Diffusé en 2013 – Produit par Trigger – Réalisé par Hiroyuki IMAISHI

Ce qui nous a marqué :
> La première grosse production d’Imaishi (Gurren Lagann) avec le studio Trigger
> Du sakuga partout, tout le temps, pour des combats fous
> Une OST aux petits oignons
> Le délire omniprésent avec notamment Mako une des meilleures sidekick de l’animation

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=fA4sy3eHyok » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

L’Attaque des Titans

Résumé : Dans un monde ravagé par des titans mangeurs d’homme depuis plus d’un siècle, les rares survivants de l’Humanité n’ont d’autre choix pour survivre que de se barricader dans une cité-forteresse. Le jeune Eren, témoin de la mort de sa mère dévorée par un titan, n’a qu’un objectif : entrer dans le corps d’élite chargé de découvrir l’origine des Titans et les annihiler jusqu’au dernier…

Diffusé en 2013 – Produit par WIT Studio/Production I.G. – Réalisé par Tetsurō ARAKI – Adapté du manga de Hajime ISAYAMA

Ce qui nous a marqué :
> Les scènes de vol à l’équipement tridimensionnel sont aussi spectaculaires que réussies
> Un scénario original et un talent pour les rebondissements !
> Un anime où le désespoir et l’impuissance sont traités avec une rare puissance

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=KKzmOh4SuBc » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

Naruto

Résumé : Naruto est un garçon un peu spécial. Solitaire au caractère fougueux, il n’est pas des plus appréciés dans son village. Malgré cela, il garde au fond de lui une ambition : celle de devenir « Hokage », la plus haute distinction dans l’ordre des ninjas, et ainsi obtenir la reconnaissance de ses pairs. Mais cela ne sera pas de tout repos…

Diffusé en 2006 – Produit par Studio Pierrot – Réalisé par Hayato DATE – Adapté du manga de Masashi KISHIMOTO

Ce qui nous a marqué :
> Une excellente première partie, qui utilise judicieusement les codes du nekketsu
> Parce qu’il nous a beaucoup énervé Naruto mais qu’il finit par être charismatique quand même au final
> Sasuke qui est, quoi qu’on en dise, devenu l’icône d’une génération, pour le meilleur ou pour le pire selon les points de vue

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=1DM0jNpCmJ4″ align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

Nicky Larson / City Hunter

Résumé : Ryô Saeba (Nicky Larson) est un homme de l’ombre, un nettoyeur. Filatures, protection rapprochée, parfois meurtres, il accepte n’importe quel travail du moment « que le cœur du client fait vibrer le mien », dit-il. Son partenaire Hideyuki Makimura, est un ancien policier. Un jour Makimura est assassiné par le cartel Union Teope. Sa sœur, Kaori, décide de prendre la relève de son frère comme partenaire. Dès lors, Ryô s’efforcera de ne plus tuer.

Diffusé en 1990 – Produit par Sunrise – Réalisé par Kenji KODAMA – Adapté du manga de Tsukasa HOJO

Ce qui nous a marqué :
> Un personnage principal qui allie lubricité et charisme comme personne !
> Un humour désopilant (la massue, les « mokkori »)
> Une bande-son mémorable qui accompagne les aventures de Saeba !
> Un doublage fr « unique »

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=UvIh1_8Fvrc » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

Noragami

Résumé : Yato est une divinité mineure à qui n’est dédié aucun lieu de culte. Afin de bâtir son propre sanctuaire, il gribouille son numéro de portable sur le mur des toilettes publiques, signifiant qu’il aiderait quiconque lui ferait une offrande de 5 yen, s’auto-proclamant dieu de la livraison. Hiyori, fille d’une famille respectable, manque de trouver la mort dans un accident de la circulation. Yato la sauve in extremis mais cette expérience fait d’elle une « Hanyou », une personne qui peut facilement perdre son âme. Après avoir poursuivi et convaincu Yato, ils commencent à faire équipe. Vient s’ajouter au duo un garçon nommé Yukine qui peut se transformer en arme sacrée pour divinité. Les 3 acolytes devront affronter You, une entité qui persécute les humains, tandis que l’histoire cachée de Yato sera progressivement révélée…

Diffusé en 2014 – Produit par Bones – Réalisé par Kōtarō TAMURA – Adapté du manga de ADACHITOKA

Ce qui nous a marqué :
> Des personnages attachants
> Un schéma classique mais qui fonctionne très bien
> Le folklore japonais vu à travers le prisme de la séparation

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=_UEfha9Z0PI » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

Pokémon

Résumé : Sacha a 10 ans et rêve de devenir le plus grand dresseur de pokémon au monde. Il existe 150 pokémon et pour réaliser son rêve il devra les attraper tous ! Avec Pikachu, son premier pokémon, il apprend vite que devenir Maître pokémon est un véritable challenge. Après un départ chaotique, Sacha et Pikachu déjouent ensemble les pièges de la Team Rocket, une bande de malfaiteurs qui veulent s’emparer des pokémons. Rejoins par Ondine, nos héros poursuivent leur chemin pour d’incroyables aventures.

Diffusé en 1999 – Produit par OLM – Réalisé par Kunihiko YUYAMA – Adapté de la série de jeux-vidéo édités par Nintendo

Ce qui nous a marqué :
> On retrouve avec plaisir les petits monstres auxquels a joué sur différentes consoles
> La grande diversité du bestiaire offre un renouvellement constant sur les différents cycles de la série
> De nombreuses aventures et le plaisir d’explorer les régions des jeux Pokémon

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=5s8g8NCJyvs » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

Saint Seiya

Résumé : Dans la mythologie de la Grèce antique, il y avait une déesse nommée Athéna. Fille de Zeus, elle naquit revêtue d’une armure et était la déesse de la guerre ! Mais elle détestait la guerre et ne se battait que pour se défendre. Sur le champ de bataille, de jeunes garçons protégeaient Athéna : les Chevaliers Sacrés. Venus des quatre coins du monde, ils possédaient la force et le courage. Fidèles à Athéna qui détestait les armes, leur corps était la seule arme dont ils disposaient pour se battre. De leurs mains ils pourfendaient le ciel. De leur pieds, ils entrouvraient la terre.

Diffusé en 1988 – Produit par Toei Animation – Réalisé par Kōzō MORISHITA et Kazuhito KIKUCHI – Adapté du manga de Masami KURUMADA

Ce qui nous a marqué :
> Des héros d’anthologie aux attaques stylisés
> Des décors à l’aquarelle magnifique, avant le massacre des nouvelles versions de la licence
> L’arc des chevaliers d’Or !

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=S3U3oa5y5uI » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

Sword Art Online

Résumé : En 2022, l’univers du jeu vidéo écrit une nouvelle page de son histoire avec la sortie d’un MMORPG révolutionnaire intitulé « Sword Art Online », dans lequel le joueur voit son esprit être entièrement intégré à un monde virtuel. Ancien testeur de la version bêta, Kirito se replonge lors de la sortie officielle du jeu dans ce lieu fantastique où des dizaines de milliers de personnes l’ont rejoint. Cependant, l’engouement laisse place à une panique générale lorsque les joueurs apprennent qu’ils ne peuvent plus se déconnecter du jeu à moins de le terminer, et que la mort lors de leur partie leur sera également fatale dans la réalité !

Diffusé en 2012 – Produit par A-1 Pictures – Réalisé par Tomohiko ITŌ – Adapté du light novel de Reki KAWAKAHARA

Ce qui nous a marqué :
> Une version moderne de .hack qui a brillamment réussi son pari
> Un univers au top pour un jeu vidéo en VR comme on en a tous rêvé
> L’arc Aincrad, certainement le meilleur de la série
> Les bases posées durant les premiers arcs permettent d’explorer des thèmes peu abordés habituellement (Mother Rosario…)

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?time_continue=2&v=szoyfP_Wfx8″ align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

Tokyo Ghoul

Résumé : À Tokyo sévissent des goules, monstres cannibales se dissimulant parmi les humains pour mieux s’en nourrir. Étudiant timide, Ken Kaneki est plus intéressé par la jolie fille qui partage ses goûts pour la lecture que par ces affaires sordides, jusqu’au jour où il se fait attaquer par l’une de ces fameuses créatures. Mortellement blessé, il survit grâce à la greffe des organes de son agresseur… Remis de son opération, il réalise peu à peu qu’il est devenu incapable de se nourrir comme avant et commence à ressentir un appétit suspect envers ses congénères. C’est le début d’une descente aux enfers pour Kaneki, devenu malgré lui un hybride mi-humain, mi-goule.

Diffusé en 2014 – Produit par Pierrot – Réalisé par Shuhei MORITA – Adapté du manga de Sui ISHIDA

Ce qui nous a marqué :
> Une impressionnante galerie de personnages, classes et sombres, toujours sur le fil
> La violence très crue des scènes nocturnes qui contraste avec des scènes de jours assez joyeuses
> La différence et le rejet, les travers de l’humanité, l’impact psychologique de la haine et de la torture (rester humain ou devenir un monstre ?)…

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=X4rFs9_yJ4A » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

Yuri!!! on Ice

Résumé : Yuri Katsuki portait sur ses épaules tous les espoirs du Japon au Grand Prix de patinage artistique, mais il y a subi une écrasante défaite. Il retourne dans sa ville natale et songe alors à prendre sa retraite, malgré une persistante envie de patiner. Un jour, le quintuple champion du monde Viktor Nikiforov, accompagné d’un jeune russe, Yuri Plisetsky, vient le trouver pour qu’il reprenne la compétition…

Diffusé en 2016 – Produit par MAPPA – Réalisé par Sayo YAMAMOTO

Ce qui nous a marqué :
> Le patinage artistique qui vaut le détour, avec de superbes animations des figures
> Un chara-design à tomber par terre
> Des musiques entraînantes et en totale immersion !
> Un anime qui flirte avec le boy’s love, sans s’y laisser aller

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=9-xcX0sqkkA » align= »center » maxwidth= »640″ /]

On se retrouve demain pour la suite de ce retour en arrière, avec des séries aux thématiques plus sombres, aux histoires bien plus complexes et avec une touche de fantastique…

Partie 2 – De fantastiques histoires
Partie 3 – Le quotidien à toutes les sauces
Partie 4 – Vastes et fantaisistes univers

Léonard Fougère

Étudiant passionné par l'animation japonaise et la culture manga, et particulièrement amateur de séries "tranche de vie" (encore plus ceux à tendance moe !). J'espère pouvoir vous partager quelques uns de mes coups de coeur avec mes articles !

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. 7 juillet 2017

    […] Partie 1 – Revoyons nos classiques Partie 3 – samedi Partie 4 – dimanche […]

  2. 8 juillet 2017

    […] Partie 1 – Revoyons nos classiques Partie 2 – De fantastiques histoires Partie 4 – Dimanche […]

  3. 9 juillet 2017

    […] Partie 1 – Revoyons nos classiques Partie 2 – De fantastiques histoires Partie 3 – Le quotidien à toutes les sauces […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *