[100 ans de japanime] Partie 3 – Le quotidien à toutes les sauces

À l’occasion des cent ans de l’animation japonaise, Journal du Japon vous propose de faire un petit voyage dans le passé en revenant sur cent animes qui ont marqué la France.

Partie 1 – Revoyons nos classiques
Partie 2 – De fantastiques histoires
Partie 4 – Vastes et fantaisistes univers

Dans l’épisode précédent, nous vous présentions des séries aux histoires sombres ou mystérieuses, mêlant des organisations internationales ou des mondes fantastiques. Mais les belles histoires ne s’écrivent pas uniquement dans des conditions si rocambolesques. Le quotidien peut lui aussi être la scène de nombreux récits, qu’ils soient dramatiques, pleins d’amour ou simplement apaisants.
Vous l’aurez compris, aujourd’hui nous allons revenir sur ces séries qui illustrent le quotidien !

 

Ah! My Goddess

Résumé : « Bonsoir, vous êtes bien au bureau d’Intervention Divine, quel est votre souhait ? » Par cette simple phrase, par cette anodine erreur de numéro, la vie de Keiichi Morisato va basculer du tout au tout ! Et pour cause, ce jeune étudiant raté, fauché e dont la vie sociale se limite au club Auto de son IUT va demander à la belle déesse Belldandy de rester à ses côtés pour toujours ! Si partager sa vie avec une Déesse de 1ère classe, chargée de veiller sur les Terriens, semble être un bon plan, c’est sans compter sur l’arrivée inopportune des deux frangines de Belldandy, Urd et Skuld, qui vont semer la zizanie dan cette vie de couple divinement drôle !

Diffusé en 2005 en France – Produit par Sunrise – Réalisé par Hiroaki GOUDA – Adaptaté du manga de Kōsuke FUJISHIMA.

Ce qui nous a marqué :
> Les personnages ont des personnalités très variées et instaurent un bon rythme
> L’idée de jouer sur anges, démons et déesses donne un beau trio
> Mettre en place des chansons qui modifient un programme informatique est juste sublime

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=uvkaWtF0b9I » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

Anohana

Résumé : Un groupe de six amis d’enfance se sépare à la suite de la perte de leur amie Menma, morte d’une noyade. Dix années plus tard…

Diffusé en 2016 – Produit par A-1 Pictures – Réalisé par Tatsuyuki NAGAI

Ce qui nous a marqué :
> Une scène finale qui vous fera pleurer toutes les larmes de votre corps
> Une OST sublime et chargée d’émotions
> Son ambiance estivale et campagnarde

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=aTv79pJh_dw » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

Barakamon

Résumé : Seishu Handa est un calligraphe très prometteur, mais il a aussi de la répartie ! Parce qu’il a assommé un conservateur de musée qui était critique envers son travail, le voilà puni, obligé d’aller se mettre au vert dans la campagne profonde du Japon. Au moins ce jeune homme de la ville pensait-il trouver le calme pour perfectionner son art, mais il n’est pas au bout de ses surprises..

Diffusé en 2014 – Produit par Kinema Citrus – Réalisé par Masaki TACHIBANA – Adapté du manga de Satsuki YOSHINO

Ce qui nous a marqué :
> Un grand bol d’air frais !
> Le personnage de Naru, adorable
> L’humour peau de vache comme on aime

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=u1pCw1Cr3_U » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

Card Captor Sakura

Résumé : Sakura est une petite fille ordinaire, jusqu’au jour où elle découvre un étrange livre dans la bibliothèque de son père. Lorsqu’elle ouvre celui-ci, une créature prénommée Kero en sort. Il lui apprend que les cartes de Clow contenues dans le livre se sont envolées et qu’elle va devoir toutes les retrouver, afin d’éviter qu’un grand malheur ne se répande sur Terre. Dès lors Sakura devient la chasseuse de cartes, aidée de Kero, Tiffany (sa meilleure amie) et de ses nouveaux pouvoirs. 

Diffusé en 1999 – Produit par Madhouse – Réalisé par Morio ASAKA – Adapté d’un manga du groupe CLAMP

Ce qui nous a marqué :
> Sakura et Tomoyo sont mignonnes
> Les cartes sont belles et ont leur propre personnalité, ce qui rend l’anime plus intéressant
> La dernière saison offre quelque chose de vraiment inattendu et permet à Sakura de mûrir

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=MVQf3pik1RE » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

Cat’s Eye

Résumé : Sylia, Tam et Alex sont trois soeurs qui incarnent en réalité la mystérieuse bande de voleuses Cat’s Eye. Afin de retrouver des indices sur la localisation possible de leur père disparu, elles tentent de mettre la main sur les oeuvres de sa collection. Mais l’inspecteur Quentin a bien juré de tout faire pour les attraper… 

Diffusé en 1986 – Produit par Tôkyô Movie Shinsha – Réalisé par Yoshio TAKEUCHI & Kenji KODAMA – Adapté du manga de Tsukasa HŌJŌ

Ce qui nous a marqué :
> Les courses-poursuites de toit en toit
> Des personnages féminins indépendants, enfin des histoires où elles n’ont pas besoin d’être sauvées, avec en plus une cause à peu près noble, pas trop superficielle
> Le dessin n’est pas forcément représentatif de toutes les femmes mais Hojo a le mérite de leur donner du muscle

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=HJrmFK6zTGA » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

Charlotte

Résumé : Il est un monde où certains enfants développent à la puberté des pouvoirs surnaturels. Yū OTOSAKA est un de ces adolescents et utilise son don sans que personne ne s’en aperçoive. Sa rencontre avec une mystérieuse jeune fille, Nao TOMORI, le mènera à la révélation du sort qui attend tous les détenteurs de ces capacités spéciales.

Diffusé en 2015 – Produit par P.A. Works – Réalisé par Yoshiyuki ASAI et scénariste par Jun MAEDA

Ce qui nous a marqué :
> La relation entre Tomori et Yu
> Un scénario pleins de rebondissements
> Une oeuvre bien plus sombre qu’il n’y paraît

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=hfmRxXVvFYA » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

FLCL

Résumé : Mabase, petite ville tranquille du Japon. En rentrant chez lui, Naota, jeune écolier de 12 ans qui entretient des relations conflictuelles avec son père, se fait renverser par une furie en vespa, l’extravagante Haruko. Le lendemain, il apprend que son père a engagé Haruko en tant que gouvernante. Depuis ce jour, Naota voit d’étranges créatures mécaniques sortir de son crâne.

Diffusé en 2003 – Produit par Gainax & Production I.G – Réalisé par Kazuya TSURUMAKI

Ce qui nous a marqué :
> Cette bosse sur le front qui devient une guitare, qui devient un robot…
> Ces morceaux de J-rock endiablés
> L’anime qui remet la Vespa à la mode ! TOUJOURS !
> Parler des troubles de l’adolescence et de la sexualité de manière… peu conventionnelle
> On sait toujours pas ce que veut dire Fuli Culi, on a toujours pas compris l’histoire, mais on se regarde FLCL encore et encore… et encore !

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=yYTnHjD6GuE » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

Food Wars!

Résumé : Drôle, décalé et jouissif, Food Wars est l’équivalent animé de Top Chef ! Sôma, 15 ans, est en compétition depuis son plus jeune âge avec son père pour élaborer les mets les plus délicieux : valse de légumes, tourbillon d’épices, explosion de saveurs… C’est à celui qui parviendra à susciter le plus de sensations et de plaisir dès la première bouchée. Sôma se destine à la succession du restaurant familial, jusqu’au jour où son père décide de tout quitter pour partir à l’étranger. Afin d’assurer la relève, il inscrit son fils à l’école de cuisine Tôtsuki, où il sera confronté aux meilleurs. Débordant de confiance, Sôma parviendra-t-il à imposer son style et devenir le meilleur chef ?

Diffusé en 2015 – Produit par J.C. Staff – Réalisé par Yoshitomo YONETANI – Adapté du manga de Yuto TSUKUDA & Shun SAEKI

Ce qui nous a marqué :
> Une exagération décalée et sans limite des « combats culinaires »
> Le rendu visuel des plats n’a rien à envier à celui des Studio Ghibli, à ne pas regarder le ventre vide !
> Des personnages complètement loufoques, terriblement drôles et attachants

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=oAqN370duSQ » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

Fruit Basket

Résumé : Comment cohabiter avec une famille excentrique dont les membres dissimulent un bien singulier secret, celui de se métamorphoser en animal au moindre contact avec une personne de sexe opposé ? C’est la question que se pose la jeune et douce orpheline Tôru, accueillie par les étranges Sôma… 

Diffusé en 2003 – Produit par Studio Deen – Réalisé par Akitaro DAICHI – Adapté du manga de Natsuki TAKAYA

Ce qui nous a marqué :
> Au-delà de la romance, surtout des histoires très juste sur la différence et la confiance en soi
> Beau traitement de la peur du regard des autres
> Apprendre à se connaître et à s’accepter
> Apprendre à savoir demander de l’aide mais à ne pas s’appuyer systématiquement sur les autres

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=Nw2B_HFGoxQ » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

GTO

Résumé : Onizuka, un ancien loubard, se met en tête de devenir un grand professeur avec sa vision très personnelle de l’éducation…

Diffusé en 2004 – Produit par Pierrot – Réalisé par Naoyasu HANYU & Noriyuki ABE – Adapté du manga de Tōru FUJISAWA

Ce qui nous a marqué :
> Le décalage génial entre philosophie et humour burlesque
> Le prof qu’on a tous rêvé d’avoir
> Des méthodes d’enseignement plutôt musclées !

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=9Gw7Jif_ymk » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

Haré + Guu

Résumé : Haré vit dans une jungle bien tranquille, jusqu’au jour où sa mère ramène une adorable petite fille au nom de Guu… et là, c’est le drame ! Guu s’avère être une énorme gloutonne aux manières bien particulières. Haré se retrouve vite dans des situations impossibles, en compagnie de personnages tout aussi improbables.

Diffusé en 2006 – Produit par Shin-Ei Animation – Réalisé par Tsutomu MIZUSHIMA – Adapté du manga de Renjuro KINDAICHI

Ce qui nous a marqué :
> L’héroïne la plus vicieuse de tous les temps
> Un doublage totalement épique
> Des références japanimes souvent maltraitées, et c’est jouissif !

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=pqomwZDMDOM » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

K-ON!

Résumé : Pour son entrée au Lycée, Yui décide de rejoindre le club de musique au grand soulagement des trois adhérentes, qui recherchaient désespérément un quatrième membre pour sauvegarder le club. Cependant, celui-ci n’est pas pour autant sauvé car Yui ne sait jouer d’aucun instrument de musique et les autres filles passent plus de temps en pause goûter qu’en répétitions…

Diffusé en 2011 – Produit par Kyoto Animation – Réalisé par Naoko YAMADA – Adaptation d’un manga de KAKIFLY

Ce qui nous a marqué :
> Le retour de la musique en animation
> Quatre héroïnes adorables
> Du CGOCT (Cute Girls Doing Cute Things) par excellence

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=TIpA_B5khZc » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

Kimagure Orange Road

Résumé : Maxime et sa famille ont déménagé. Ils s’installent dans leur nouvelle maison et à l’école, lui et ses sœurs font connaissance avec les étudiants. Très vite, Maxime se fait deux nouvelles amies : Sabrina, qui irradie d’un charme envoûtant de femme dure et mystérieuse, et Pamela, qui tombe amoureuse de lui par caprice mais lui voue petit à petit un attachement sans commune mesure. 

Diffusé en 1990 – Produit par Studio Pierrot – Réalisé par Osamu KOBAYASHI – Adapté du manga de Izumi MATSUMOTO

Ce qui nous a marqué :
> Ce trio amoureux qui fait chavirer nos cœurs
> Des quiproquos qui marchent tellement bien
> Le personnage de Sabrina (Madoka), une génération de garçon sont tombés amoureux !

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=Jh3_sM0mOo8″ align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

Le Rakugo ou la vie

Résumé : L’histoire nous plonge dans le Japon des années 60 au côté de Yotarô, un jeune homme tout juste libéré de prison pour bonne conduite. Passionné de Rakugo après avoir assisté à la prestation de Yakumo lors de son interprétation de l’histoire « Shinigami » [Dieu de la mort], notre héros n’a plus qu’une seule idée en tête : devenir son disciple. Le problème ? Yakumo n’a jamais accepté aucun disciple.

Diffusé en 2016 – Produit par Studio Deen – Réalisé par Mamoru HATAKEYAMA – Adapté du manga de Haruko KUMOTA

Ce qui nous a marqué :
> Une ode au Rakugo, un art traditionnel mésestimé
> Une immersion totale dans le Japon à travers plusieurs décennies et plusieurs générations de personnages
> Ils ont l’art de nous raconter des histoires !

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=79-t5S8-3Xg » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

La Mélancolie de Haruhi Suzumiya

Résumé : Je n’ai aucun intérêt pour les humains ordinaires !… En revanche, s’il y a des aliens, des voyageurs temporels, des voyageurs dimensionnels, ou des Espers dans son nouveau lycée, elle est la première intéressé. Pour faciliter les échanges avec le paranormal, Haruhi décide de créer son propre club associatif. Après avoir réquisitionné un local et forcé quelques lycéens à devenir membres, la Brigade SOS est née. L’objectif : découvrir tous les mystères du monde et les résoudre !

Diffusé en 2010 – Produit par Kyoto Animation – Réalisé par Tatsuya ISHIHARA – Adapté du light novel de Nagaru TANIGAWA

Ce qui nous a marqué :
> Ce côté complètement loufoque et illogique, qui donne du charme à la série et la rend unique
> L’interminable boucle temporelle présente dans la deuxième saison !
> La « Haruhi dance » (Hare Hare Yukai), phénomène à part entière à connaitre pour tout otaku qui se respecte !
> Parce que Haruhi est à la fois le personnage le plus attachant et détestable de l’histoire de l’animation

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=DBvNDcDFZxE » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

Maison Ikkoku

Résumé : Juliette est une jeune veuve qui devient responsable de la pension des Mimosas. Elle fait ainsi la connaissance de joyaux drilles, dont Hugo, un étudiant qui essaie tant bien que mal de décrocher son diplôme. Peu à peu, une relation d’amitié amoureuse va s’instaurer entre eux. 

Diffusé en 1988 – Produit par Studio Deen – Réalisé par Kazuo YAMAZAKI & Takashi ANNO & Naoyuki YOSHINAGA – Adapté du manga de Rumiko TAKAHASHI

Ce qui nous a marqué :
> Hugo et Juliette, cette romance adulte qui n’arrivera donc jamais à se concrétiser ?
> Les locataires de la pension, inoubliables
> La tendresse qui se dégage de cet anime

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=7n4ZCzxaScE » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

Mob Psycho 100

Résumé : Shigeo Kageyama, surnommé Mob, est un lycéen tout ce qu’il y a de plus ordinaire. Pourtant, il possède de puissants pouvoirs psychiques, mais il préfère rester discret, afin d’avoir une vie la plus normale possible. De plus, il comprend en grandissant que ce pouvoir peut être dangereux et qu’il augmente en même temps que sa charge émotionnelle. Mais pourra-t-il contenir longtemps ses émotions ?

Diffusé en 2016 – Produit par Bones – Réalisé par Yuzuru TACHIKAWA – Adapté du manga de ONE

Ce qui nous a marqué :
> Le chara-design si particulier de ONE
> Une écriture mêlant un humour ravageur et de belles morales
> Le personnage de Reigen, complètement insondable et improbable, mais indispensable

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=RC7ktAbK7vE » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

Nana

Résumé : Nana Osaki et Nana Komatsu ont toutes deux le même prénom, le même âge, elles montent à Tokyo dans l’espoir secret d’y trouver l’amour et finissent locatrices d’un même appartement. Un destin commun pour deux destinées en revanche, bien opposées. Car quand Nana rêve de triomphe pour son groupe de rock les Black Stones, Hachi elle, ne recherche qu’un mari parfait pour fonder un foyer. Au gré des aventures de ces deux filles, l’une orpheline versée dans le gothique et l’autre fashion victime incapable de travailler, se tisse une amitié et une succes story passionnante qui a déjà séduit plus de 40 millions de lecteurs dans le monde !

Diffusé en 2007 – Produit par Madhouse – Réalisé par Morio ASAKA – Adapté du manga d’Ai YAZAWA

Ce qui nous a marqué :
> LE shôjô manga que les garçons ont autant aimé que les filles
> Une BO puissante et des génériques portés par des artistes confirmés
> Un combo parfait entre humour, drame, romantisme, musiques, servi par une galerie de personnages ultra-charismatiques
> Un Hide en personnage, au doublage, à l’écriture des chansons

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=NtXI90cMN10″ align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

Non Non Biyori

Résumé : Bienvenue à Asahigaoka, un petit village de campagne où Hotaru est venue s’installer avec ses parents, après avoir quitté Tokyo. Ici, l’école ne compte qu’une seule classe de cinq élèves aux âges différents.

Diffusé en 2013 – Produit par Silver Link – Réalisé par Shinya KAWATSURA – Adapté du manga d’Atto

Ce qui nous a marqué :
> Chaque épisode est un concentré de « mignonitude »
> Sa géniale ambiance campagnarde
> Ses musiques parfaites pour se détendre

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=GtOCzzLNsOY » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

Orange

Résumé : Un matin, alors qu’elle se rend au lycée, Naho reçoit une drôle de lettre… une lettre du futur ! La jeune femme qu’elle est devenue dix ans plus tard, rongée par de nombreux remords, souhaite aider celle qu’elle était autrefois à ne pas faire les mêmes erreurs qu’elle. Aussi, elle a décrit, dans un long courrier, les évènements qui vont se dérouler dans la vie de Naho lors des prochains mois, lui indiquant même comment elle doit se comporter. Mais Naho a bien du mal à y croire, à cette histoire…

Diffusé en 2016 – Produit par Telecom Animation Film – Réalisé par Hiroshi HAMASAKI – Adapté du manga d’Ichigo TAKANO

Ce qui nous a marqué :
> L’idée de la lettre
> L’intensité des émotions
> Une amitié qui fait rêver !

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=NkqePv9i6Yw » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

Poco’s Udon World

Résumé : La vie de Souta Tawara, 30 ans, est sur le point de basculer ! Web designer à Tokyo, il doit retourner dans la préfecture de Kagawa pour ranger le restaurant familial d’Udon qui a fermé. Là, il va faire une rencontre surprenante : un tout petit enfant dort dans un grand chaudron… Mais que fait-il ici ? Après bien des (més)aventures, il décide de l’appeler Poco et de s’en occuper. Retrouvez les aventures quotidiennes de ces deux personnages hauts en couleurs dans le paisible « Royaume Udon » et suivez Poco dans les rues de Kagawa, plus énergique que jamais ! Souta saura-t-il assumer ses nouvelles responsabilités ? Poco pourra-t-il s’adapter à sa nouvelle vie ?

Diffusé en 2016 – Produit par Liden Films – Réalisé par Yoshihide IBATA – Adapté du manga de Nodoka SHINOMARU

Ce qui nous a marqué :
> Pour les moments kawaï entre les deux héros, Souta et Poco
> Pour l’hommage que cet animé représente à ces personnes qui traversent nos vies, nous inspirent et nous changent pour le meilleur
> Pour la représentation, visuelle et scénaristique, de la vie en province et à la campagne

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=0MWz9_Lt49w » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

Ranma 1/2

Résumé : Ranma 12 narre les exploits et les périples de Ranma Saotome. Jeune prodige des arts martiaux, fils unique, il est obligé par son père à se marier avec une des trois filles Tendo. Tout irait bien si Ranma ne cachait pas un terrible secret. Au contact de l’eau froide, il se transforme en fille. Pour se retransformer en homme, il doit être en contact avec de l’eau chaude. Son père est atteint de la même malédiction mais se transforme en panda… 

Diffusé en 1992 – Produit par Kitty Film & Studio Deen – Réalisé par Tomomi MOCHIZUKI – Adapté du manga de Rumiko TAKAHASHI

Ce qui nous a marqué :
> Les situations pleines de quiproquos
> L’humour de Rumiko Takahashi qui vieillit bien
> Ryoga, l’homme éternellement perdu !

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=A85OQLelZuk » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

Sailor Moon

Résumé : Bunny Rivière (Usagi Tsukino) est une collégienne turbulente et maladroite de 14 ans. Sa vie bascule le jour où elle devient Sailor Moon, la guerrière de la Lune, dotée de pouvoirs magiques. Avec ses amies Sailor Mercury, Sailor Mars, Sailor Jupiter et Sailor Venus, elles constituent le groupe des guerrières du système solaire. Guidées par les chats Luna et Artemis, elles luttent ensemble pour protéger la Terre des forces du mal contrôlées par l’infâme reine Béryl.

Diffusé en 1993 – Produit par Toei Animation – Réalisé par Junichi SATŌ – Adapté du manga de Naoko TAKEUCHI

Ce qui nous a marqué :
> Premier vrai shojo magical girl qui a marqué notre enfance
> S’inspirer de la Mythologie Grecque et des planètes du système solaire est une super idée
> Les vies antérieures rendent les liens entre les personnages cohérents

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=nZSWsQMP9ec » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

Sound! Euphomium

Résumé : Le lycée Kitauji avait un club de musique de haut niveau, mais il est tombé en désuétude quand son responsable est parti. En attendant, avec ses camarades de classe Hazuki et Sapphire, Kumiko Ômae vient observer un club de fanfare. Kumiko joue de l’euphonium et elle se laisserait bien entraîner dans cette aventure, mais quand elle croise Reina, une ancienne camarade de classe, elle hésite. Un incident avec Reina, durant un concours de musique, est resté gravé dans ses souvenirs… 

Diffusé en 2015 – Produit par Kyoto Animation – Réalisé par Naoko YAMADA – Adapté d’un roman de Ayano TAKEDA

Ce qui nous a marqué :
> Les magnifiques scènes d’animation du studio KyoAni
> Une très belle tranche de vie autour de l’adolescence
> La relation Kumiko & Reina pleine de complicité

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=-Y6B320TbJk » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

Your Lie in April

Résumé : Après la mort de sa mère, Kôsei, un véritable virtuose au piano, perd tout amour pour cet instrument. Quelques années plus tard, il va faire la rencontre de Kaori, une violoniste qui va lui permettre de reprendre goût à la musique et ainsi redonner un sens à sa vie.

Diffusé en 2014 – Produit par A-1 Pictures – Réalisé par Kyōhei ISHIGURO – Adapté du manga de Naoshi ARAKAWA

Ce qui nous a marqué :
> La mélancolie aigre-douce de l’adolescence
> L’ombre de la mère de Kôsei, qui plane sur le récit du début à la fin
> Une ode à la vie malgré l’inexorable fatalité qui frappe ceux qui l’entourent

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=3aL0gDZtFbE » align= »center » maxwidth= »640″ /]

 

Demain, nous conclurons ce retour en arrière avec des séries aux univers divers et variés, historiques ou fantaisiste !

Partie 1 – Revoyons nos classiques
Partie 2 – De fantastiques histoires
Partie 4 – Vastes et fantaisistes univers

Léonard Fougère

Étudiant passionné par l'animation japonaise et la culture manga, et particulièrement amateur de séries "tranche de vie" (encore plus ceux à tendance moe !). J'espère pouvoir vous partager quelques uns de mes coups de coeur avec mes articles !

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. 8 juillet 2017

    […] 1 – Revoyons nos classiques Partie 3 – Le quotidien à toutes les sauces Partie 4 – […]

  2. 9 juillet 2017

    […] 2 – De fantastiques histoires Partie 3 – Le quotidien à toutes les sauces Partie 4 – Vastes et fantaisistes […]

  3. 27 août 2017

    […] Partie 1 – Revoyons nos classiques Partie 2 – De fantastiques histoires Partie 3 – Le quotidien à toutes les sauces […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *