Dragon Ball FighterZ : nos beta impressions

Annoncé en trombe à l’E3 2017, Dragon Ball FighterZ a déjà fait couler beaucoup d’encre, et c’est peu dire puisqu’il est attendu pour beaucoup comme le jeu qui fait enfin honneur à la saga.

Développé par Arc System Works (Guilty Gear et Blaze Blue… rien que ça) et édité par Bandai Namco, Dragon Ball Z revient donc sur console avec un jeu de combat en 2.5D, mais pas avant février 2018. Ainsi, lorsqu’une première session de beta test du saint Graal s’est ouverte le 16 et 17 septembre derniers, nous avons profité de l’occasion d’y participer sur PS4.

On vous dit tout.

Une beta centrée sur le multijoueur

Tout commence avec le hub d’accueil du jeu, ou au moins une partie. Dans ce dernier, vous pourrez accéder à un service d’actualité, où vous pourrez recueillir des informations sur les tournois, les notes de mises à jour et d’autres éléments pertinents. 

Une option permettra de regarder certains des meilleurs combats de la communauté, avec des outils qui vous indiquent quels boutons sont pressés à chaque instant par les deux joueurs, même si l’interaction avec les autres testeurs restait limitée. Avoir l’occasion d’explorer le hub en ligne était une bonne surprise, même si elle était encore assez simpliste en termes de fonctionnalités. En son sein nous n’avions accès qu’à un mode de jeu : les combats.

Le hub d'accueil du jeu

Le hub d’accueil du jeu ©Bandai Namco Entertainment

C-21

C-21 ©Bandai Namco Entertainment

Pour cette beta 5 maps étaient disponibles et le roster était composé de 11 personnages que nous connaissions déjà (Goku, Gohan, Vegeta, Trunks, C18, C16, Buu, Cell, Freezer, Piccolo et Krilin). Beaucoup plus de personnages sont attendus dans le jeu final, il a d’ailleurs été annoncé ce même week-end que Yamcha, TenShinHan seront disponibles, ainsi qu’un personnage inédit crée par Akira TORIYAMA lui-même pour le mode histoire du jeu : C-21. 

Un jeu de combat frénétique

Dragon Ball FighterZ est un jeu de combat nerveux avec de nombreux effets sur l’écran et nécessite une bonne dose de concentration du joueur : le soft est très nerveux. Les combats ayant lieu en 3v3, il est possible de switcher très rapidement entre les personnages, ou de les appeler en soutien pour réaliser un combo. Cela nécessite de composer des équipes complémentaires et polyvalentes pour que le tout se combine parfaitement.

Aux premiers abords la prise en main est intuitive, il est possible de réaliser quelques combos bien puissants sans trop de difficultés, la plupart nécessitant seulement d’appuyer simultanément sur plusieurs touches ou juste de marteler ses touches pour réaliser des attaques faibles, moyennes ou fortes. Cependant la rapidité du jeu ainsi que son aspect stratégique permettent une marge de progression assez poussée tant il y a de subtilités à maîtriser.

Chaque personnage possède ses propres spécificités, certains seront bon à distance, d’autres encaisseront mieux, ce qui rend leur choix d’autant plus stratégique. À noter également que certains combattants peuvent se transformer pendant le combat, comme par exemple Freezer qui peut évoluer en Golden Freezer.

Golden Freezer

Golden Freezer dans toute sa splendeur ©Bandai Namco Entertainment

Le jeu va parler aussi bien aux néophytes, avec un système de jeu simple, mais possède quand même assez de subtilités pour apporter un challenge supplémentaire et ne pas tomber dans la redondance… le tout en restant le plus fidèle possible à la saga.

C’est d’ailleurs une des grosses forces du titre ici.

Le jeu Dragon Ball ultime ?

Après cette première approche, on peut d’ores et déjà affirmer que ce jeu est un véritable hommage à l’œuvre originale de TORIYAMA. Visuellement, on ne le répétera jamais assez : ça claque, c’est beau, on se croirait dans l’anime. Les références sont partout, dans les plans, dans les répliques et dans les combos. Il nous tarde maintenance de découvrir le roster complet du jeu, ainsi que d’en savoir un peu plus sur le mode histoire, qui jusqu’à maintenant est bien mystérieux.

Freezer passe à l'attaque

Freezer passe à l’attaque ©Bandai Namco Entertainment

Pour finir de vous faire saliver, on vous quitte avec le nouveau trailer dévoilé au Tokyo Game Show. Rendez-vous en février pour un test grandeur nature !

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=8jCr1MlrmWw » title= »Dragon Ball FighterZ – Une histoire interdite TGS Trailer » description= »Dragon Ball FighterZ – Une histoire interdite TGS Trailer » /]

CONCOURS : Amateurs de visual novel et de 2nd degré : le jeu Punch Line tu dois gagner !

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 18 février 2018

    […] y a quelques mois nous sortions un premier aperçu de ce jeu tant attendu qu’est Dragon Ball FighterZ. Il est désormais temps de passer aux choses […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *