nMy, un duo franco-japonais aux sonorités variées

[polylang]

Au sein de l’immense production de musique japonaise, on peut toujours croiser des duos inédits et faire de chouettes rencontres. Aujourd’hui Journal du Japon met en lumière un groupe qui vient tout juste de se lancer, le duo franco-japonais, nMy, qui veut nous offrir des morceaux aux sonorités éclectiques et variés.

Nous sommes partis à la rencontre de ces deux amoureux de la musique…

Découvrez la version anglaise de l’interview

nMy

nmy © 2017

nMy : présentations et références…

Journal du Japon : Bonjour à vous deux… Pour commencer, pourriez-vous vous présenter individuellement ?

Necky : Bonjour, je suis Necky le n de nMy ! Je suis japonais et j’ai vécu depuis mon enfance jusqu’à la fac dans différent pays comme la Hollande et le Pakistan ainsi qu’en Australie, ce qui m’a conduit à parler couramment anglais en plus du japonais. En arrivant à l’étranger, ne sachant pas encore parler ni anglais ni la langue locale, je passais mon temps à regarder MTV et à écouter différentes sortes de musique, ce qui m’a conduit à devenir musicien par la suite je suppose (rires).

Mitsugi : Bonjour, moi c’est Mitsugi (mitsu pour les intimes) le M de nMy. Français né en France, pour être original ! Personnellement j’ai toujours vécu en adorant les différents aspects de la culture japonaise depuis très jeune. D’après ma mère j’avais déjà prévu d’aller travailler au Japon tout petit (voulant devenir créateur de jeux vidéo à mon époque Gameboy et Super nes). J’ai eu la chance d’avoir autour de moi une communauté japonaise en France, ce qui m’a permis de parler le japonais très tôt. En ce qui concerne la musique, autant que je m’en rappelle, j’ai toujours été amoureux de musique mais ce qui m’a vraiment lancé dedans ça a été lorsque ma mère m’a acheté ma première guitare à mes 10 ans.

Comment vous êtes vous rencontrés ?

N & M : À vrai dire, on s’est rencontré par hasard dans un bar à Tokyo. Nous avions beaucoup d’amis en commun mais nous ne nous étions jamais rencontrés auparavant. C’est lors de l’anniversaire d’un de ces amis que l’on s’est vu pour la première fois.

Pouvez-vous nous expliquer votre projet ?

N & M : Tout d’abord, nMy vient de n -> necky    M -> Mitsugi  y -> « et » en espagnol qui indique que nous sommes en feat avec un autre artiste sur chaque chanson.
Nous avons choisis ce nom car lu comme tel il se prononce « enemy » : nous voulons être comme des ennemis pour les autres musiciens (ceux en featuring), dans le sens où pour chaque chanson, plus qu’une collaboration nous voulons que cela soit comme une battle. D’où le VS dans le titre de chaque chanson… Attention, on s’entend très bien avec les autres musiciens hein !  (Rires)

nMy © 2017

nMy © 2017

Pourriez-vous nous décrire un peu votre style musical ?

M : On est des idoles, on va ruiner les AKB ! (Rires)

Non, en réalité, nous n’avons pas vraiment de genre particulier. On fait la musique qu’on aime en passant par tous les genres musicaux si cela améliore la qualité du titre. Chacune de nos chansons sera très différente je pense !

Quelles sont, à tous les deux, vos genres musicaux favoris ?

N & M : Nous avons à peu près les mêmes références tous les deux , en partant du métal, hardcore, au pop punk ainsi qu’à la pop, voir même des sons plus électroniques.

C’est très dur de choisir des noms en particulier, on écoute vraiment de tout.

Alors quels sont vos modèles ?

N : Quentin Tarentino ! (Rires) J’aime vraiment ses choix musicaux dans ses films, ainsi que sa réalisation ! Sinon, pour citer un artiste, HIDE !

M : Moi j’ai énormément de modèles en commençant par Hyde, Jared Leto, ainsi que Brandon Boyd

 

Premier clip, premiers pas…

Pouvez-vous maintenant nous parler juste du premier titre que vous avez publié ? Et de votre clip ?

N & M : Cette chanson c’est un peu notre meishi, notre carte de visite ! (Rires)

On s’y présente, on explique qui nous sommes, et en quoi peu importe les difficultés qui peuvent se présenter devant nous, on a décidé de les surmonter et de faire juste ce que l’on aime ! C’était aussi notre meilleure chanson pour lancer le projet nMy ! 

Pour le clip, on a voulu se limiter à Shibuya qui est notre Home Town : on y est presque tous les jours, c’est là que l’on vit, que l’on passe du temps avec nos amis, que l’on fait de la musique. Pour l’anecdote, on a tourné en plein été, 35 degrés dehors, on était en sueur entre chaque prise… C’était un tournage très difficile dans la pratique mais on a adoré le faire et nous avons hâte de réaliser le suivant (very soon) !

nMy, nana hatori

Comment le passage dans le monde pro se passe pour vous ? Avez-vous rencontré des difficultés particulières ? Avez-vous eu des surprises particulières ?

N & M : Pour ce projet, nous réalisons tous par nous-mêmes (de la musique au mixage, même le clip que nous faisons nous-mêmes). On a décidé de ne pas s’engager dans une maison de disque pour garder notre personnalité et notre originalité. Malgré cela nous prenons ce projet très au sérieux et le réalisons de manière très professionnelle.

Ce qui nous amène au fait que nous avons des limites ne serait-ce qu’en matière d’équipement pour réaliser tout cela. Nous avons pour projet d’augmenter la qualité au fur et à mesure.

En ce qui concerne les surprises, nous avons été agréablement surpris des critiques concernant notre première chanson, ainsi que des autres artistes qui nous soutiennent et souhaitent même faire des featuring avec nous maintenant. Ça nous donne du courage pour la suite.

Est-ce que le fait que l’un des membres soit français soit un avantage / un inconvénient, les deux  ?

M : Pas vraiment, pour l’instant en tout cas (Rires)

N : Moi j’aime bien le fait que Mitsugi, en tant qu’ « étranger » nous apporte une certaine fraîcheur, quelque chose que moi japonais je ne pourrais pas apporter à notre duo.

D’un point de vue technique, pourriez-vous nous dire comment vous composez vos différents morceaux ?

N : Étant guitariste tous les deux, souvent on part d’un riff et on se challenge tous les deux jusqu’à avoir quelque chose d’intéressant. Ensuite on améliore le tout jusqu’à avoir le son qui nous plait. Mitsugi peut jouer de beaucoup d’instruments en plus de la guitare donc nous avons matière à réaliser des chansons très qualitatives.

nMy © 2017

nMy © 2017

De même, comment écrivez-vous vos textes ? Quelles sont vos meilleures sources d’inspiration ?

N : Pour nous, c’est la chanson qui écrit nos paroles. Nous commençons toujours par composer la musique, et c’est l’ambiance de celle-ci qui nous donne l’inspiration pour les paroles .. Nous avons bien sûr une ligne directrice pour chaque chanson, une chanson pop, une autre plutôt rock, une autre plutôt hip-hop ! Mais c’est la chanson qui nous apporte les paroles par la suite.

M : En ce qui me concerne, mes sources d’inspirations sont mes expériences personnelles, les choses que j’ai vécu, les gens que j’ai rencontré, ceux qui sont parti trop tôt …

N : Moi aussi je pars souvent de quelque chose de très personnel auquel j’apporte des éléments de fictions pour qu’un maximum de personnes puissent se reconnaître dans nos chansons.

Avez-vous déjà eu d’autres expériences professionnelles ? Si oui, qu’est-ce que cela vous a apporté pour la réalisation de votre projet ?

N : J’ai été manager d’artistes pendant plusieurs années, ce qui m’a apporte beaucoup d’expérience dans le milieu musical !

M : Moi j’ai eu la chance de pouvoir réaliser des musiques (notamment pour Dr Martens) et contribuer à des projets musicaux avec de grands artistes japonais (Vamps, Ayabie, Ayaka), ce qui m’a beaucoup aidé dans la compréhension du monde musical ici.

nMy © 2017

nMy © 2017

 

Avez-vous des idées pour la suite de votre aventure ? Envisagez-vous de venir en France vous produire en concert ?

N & M : En France pourquoi pas oui, ça serait super intéressant si l’on pouvait être invités en France pour des concerts ou même pour des collaborations avec des artistes français ! Nous sommes ouverts à toute expérience !
Pour l’instant nous allons continuer à composer et créer des bons morceaux ici, à Tokyo !

C’est assez difficile de vous juger sur un morceau, qu’est-ce qui nous attend pour les prochains, que ce soit musicalement ou dans les messages que vous avez envie de transmettre ?

N & M : Notre prochain morceau sort très bientôt, nous sommes en studio pour le mixage final de celui-ci en ce moment-même (rires), ce sera un morceau très différent du précédent, avec des influences très punk, hardcore et hip-hop, un morceau qui est entre autre un hommage à Chester qui nous a quitté cette année …

Notre message principale est la connexion ! Nous voulons créer un lien entre les gens, les pays, briser les barrières sociales..
C’est pour cela qu’en tant qu’ennemis nous allons continuer à nous battre. Si nous arrivons à connecter des personnes, pouvant être d’apparence très différentes, par notre musique, quelque part nous aurons gagner notre pari !

On vous le souhaite, bon courage nMy !

 

Retrouvez  nMy les sites webs et les réseaux sociaux des deux artistes : 

Site officiel de Mitsugi   –  Instagram de Mitsugi  – Twitter de Mitsugi

Twitter de Necky  –   Instagram de Necky

Youtube du groupe

Découvrez aussi leur musique sur les différentes plateformes musicales :

Itunes  Apple Music  Spotify  Amazon  Google Music

 

Un grand merci à Necky et Mitsugi pour avoir répondu à nos questions.

 

Juliet Faure

Tombée dans la culture japonaise avec le célèbre "Princesse Mononoké" de Miyazaki, je n'ai depuis jamais cessé de m'intéresser à ce pays. Rédactrice chez Journal du Japon depuis 2017 et Responsable de la section Jeux Vidéo depuis peu, je suis devenue la yakuza de l'équipe. Plutôt orientée RPG et Seinen, je cherche à aiguiser de nouvelles connaissances aussi bien journalistiques que nippones.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 29 octobre 2017

    […] Discover the french version  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *