Pokémon Cristal : retour à Johto en 2018 !

Avis aux nostalgiques et/ou aux retardataires de longue date : Pokémon Cristal, sorti en 2001 sur Game Boy Color, est de retour sur Nintendo 3DS ! L’occasion de revenir sur un épisode phare de la saga, apportant la preuve que le sentiment d’aventure peut toujours venir de simples graphismes 2D et d’une musique minimaliste en 8 bits.

Que vous soyez un nostalgique souhaitant se replonger dans l’un des premiers jeux Pokémon ou un curieux n’ayant pas eu l’occasion de l’expérimenter à l’époque, nous vous présentons quelques bonnes raisons de jouer à Pokémon Cristal en 2018 !

Trailer Pokémon Cristal

Les premières secondes de Pokémon Cristal ne sont pas sans raviver des souvenirs venant de la célèbre première génération. Une nouvelle aventure commence, le professeur Chen se présente, demande notre nom, et le joueur se retrouve directement dans une petite bourgade perdue de la région de Johto où commencera sa quête (et où il ne semble pas y avoir grand-chose d’autre à faire que d’attraper des Pokémon).

Pokémon : la formule gagnante

La simplicité et la spontanéité de la quête initiale ont sans doute beaucoup contribué au caractère universel et donc à la popularité de la franchise de Nintendo. Attraper des Pokémon, constituer son équipe, et les faire combattre : un concept d’une simplicité enfantine qui arrive toujours à embarquer le plus sceptique des joueurs dans un univers léger et insouciant aux répliques gentillettes et où les plans machiavéliques de la Team Rocket (trafic de queues de Ramoloss, invasion de la Tour Radio…) finissent toujours par échouer.

Pokémon Cristal reste bien entendu fidèle à cette philosophie et on sent donc rapidement une volonté dans le jeu de suivre les mêmes bases que son prédécesseur, tout en cherchant à en améliorer certains défauts. L’interaction plus poussée avec certains PNJ, avec qui il est possible de rester en contact (ils pourront ensuite appeler pour proposer un combat ou donner des objets trouvés et rares) rend par exemple l’univers bien plus dynamique que dans le premier volet.

Nuit Pokemon Cristal

Des Pokémon différents peuvent apparaître durant la nuit

Autre innovation de l’époque : l’apparition de certains Pokémon peut dépendre de l’heure, certains d’entre eux étant présents uniquement le jour et d’autres seulement la nuit. Une idée certes simple, mais qui contribue clairement à améliorer l’immersion dans le monde merveilleux des Pokémon. C’est aussi dans cette seconde génération de jeux que le système de reproduction des Pokémon a été intégré, celui-ci étant par ailleurs le seul moyen d’obtenir certaines créatures.

Des petits défauts d’époque compensés par une grande aventure

Si jouer à Pokémon Cristal en 2018 reste toujours une expérience des plus sympathiques, certains pourront toutefois être frustrés par le manque de fluidité de certaines actions, défaut propre aux premiers épisodes de la saga. On pense par exemple au système de stockage des Pokémon sur PC assez lourd, surtout en comparaison avec la limpidité de Pokémon X / Y ou Soleil / Lune, ou encore aux nombreux allers-retours dans le menu pour utiliser certains objets (canne, bicyclette, repousses). Il est toutefois possible d’assigner un objet à la touche SELECT, ce qui est particulièrement utile pour monter rapidement sur la bicyclette. Conscient de ce léger problème, Game Freak (la société de développement derrière la saga) a progressivement intégré de réelles améliorations à ce sujet dans les derniers jeux Pokémon.

Voleurs de Ramoloss

Le gang des voleurs de Ramoloss

Inutile cependant de s’attarder sur ces petits défauts tant le sentiment d’aventure se dégageant de Pokémon Cristal est bien présent. Du début du périple à la Ligue Pokémon bien entendu, mais également après, avec une vraie belle surprise. Une fois la Ligue Pokémon battue, le jeu nous invite en effet à re-parcourir Kanto, la région de Pokémon Bleu / Rouge. Il est ainsi possible d’y découvrir de nouveaux monstres, de combattre dans les arènes pour obtenir les huit badges du jeu première génération, et de relever bien d’autres défis. Si Pokémon Bleu / Rouge donnait l’impression un peu frustrante d’avoir épuisé le jeu une fois le titre de meilleur dresseur obtenu et Mewtwo attrapé, Pokémon Cristal parvient quant à lui à offrir un “second souffle” vraiment appréciable, en plus d’un véritable effet madeleine de Proust pour les personnes concernées.

Banque Pokémon : transférez-les tous ?

Autre intérêt de jouer à Pokémon Cristal sur 3DS en-dehors de son charme rétro et de l’aventure proposée : le jeu est compatible Banque Pokémon. Il est ainsi possible d’utiliser cette application DS (moyennant un abonnement annuel de 4,99€) pour transférer vos Pokémon attrapés sur Cristal vers votre jeu Pokémon nouvelle génération, ce qui s’avère particulièrement plaisant si vous souhaitez profiter de votre Suicune, par exemple, durement attrapé dans votre partie de Pokémon Soleil / Lune ou X / Y. Attention, notez bien qu’une fois le Pokémon transféré, il sera impossible de le renvoyer dans le jeu d’origine.

Banque Pokémon

Pokémon Cristal présente comme le veut la tradition trois Pokémon légendaires, ici surnommées les bêtes légendaires : Suicune (type Eau), Raikou (Électrique) et Entei (feu), et après de nombreuses heures de jeu et une petite dose d’efforts supplémentaires, vous pourrez également capturer Lugia et Ho-Oh. De quoi compléter votre collection de Pokémon (très) rares !

Que ce soit pour rallumer la flamme de la nostalgie ou, pour ceux qui n’y auraient pas pris part à l’époque, pour découvrir une nouvelle aventure les bonnes raisons de jouer à Pokémon Cristal sur Nintendo 3DS ne manquent pas. Malgré ses quelques petites lourdeurs d’époque, le poids des années ne vient aucunement réduire le plaisir ressenti tout au long du chemin menant au titre de meilleur dresseur !

Japan in Motion : Et vous, quel Japon préférez-vous ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *