Eigagenda – l’agenda cinéma, en mode confiné : allez voir en ligne !

Après nos attentes mangas, l’eigagenda s’adapte aussi à la situation exceptionnelle que nous traversons, et vous propose un petit récapitulatif des offres des plateformes niveau cinéma japonais et même un peu plus (podcast, reportages TV). Mais au lieu de vous proposer une sélection de films et séries, nous avons opté pour un tour d’horizon élargi des offres en ligne en se basant sur le gros avantage qu’elles offrent toutes, à savoir une possibilité d’exploration illimitée de leurs contenus par thématiques ou mots clés.

Payantes, généralistes, gratuites, spécialisées, voyez ci-dessous les pistes que nous vous proposons !

Agenda Cinéma

Agenda Cinéma

Les incontournables

Est-il bien nécessaire de rappeler que 21 films du studio Ghibli sont disponibles sur Netflix ? De quoi organiser de beaux marathons….Beaucoup d’entre-vous auront déjà fait le tour du contenu lié au Japon et vu notamment les films d’animation inspirés de séries ou mangas (Evangelion, Berserk, City Hunter, Pokemon Mewtwo contre-attaque) ou des jeux vidéo comme le réussi Dragon Quest Your Story. Petit coup de cœur en passant quand même pour la série de court-métrages Modest heroes du Studio Ponoc.

Mais si le mastodonte états-unien mise sur l’animation, il n’en reste pas moins qu’il offre un contenu plus diversifié autour du Japon. Côté contenus en prise de vue réelle (PVR), aka live :  si vous êtes passés à côté de Blade of the immortal, installez-vous devant ses 2h et 21minutes… Et pourquoi ne pas enchaîner avec Le dernier samourai du réalisateur Edward Zwick (Blood diamond, Légendes d’automne, Glory) ? Ensuite, si vous vous intéressez à l’histoire et plus particulièrement à la guerre du Pacifique, nous vous recommandons de regarder le très bon documentaire Les grandes dates de la Seconde Guerre mondiale en couleur dont les épisodes 3, 4 et 10 sont dédiés à l’attaque de Pearl Harbor, la bataille de Midway et le bombardement d’Hiroshima. C’est le moment aussi d’explorer la liste des dramas disponibles. Petit rappel de nos articles à ce sujet : Blazing transfert students, Rouge éclipse, sélection de dramas, dramas culinaires… De quoi vous faire une belle sélection !

Amazon prime s’en tire moyen sur les films et les séries, animation comme cinéma PVR. A noter la présence du documentaire d’images d’archives de l’armée américaine durant la guerre du Pacifique face au Japon, La guerre en couleur.  Et, première digression, la série documentaire soooo british James May notre homme au Japon qui offre une découverte du Japon à la fois flegmatique et excentrique comme seuls les Anglais savent faire.

Modalité : Un essai gratuit est disponible sous certaines conditions pour certains contenus.

Enfin, passons rapidement en revue le trio des plateformes de japanime ADN / Wakanim / Crunchyroll. ADN s’en sort haut la main avec l’offre la plus étoffée de long-métrages (la série des Garden of sinners + OVA, City Hunter) dont plusieurs de cinéma et de réalisateurs de cinéma tels que : La tour au-delà des nuages et The garden of words de Makoto SHINKAI, Les enfants loups, La traversée du temps et Summer wars de Mamoru HOSODA, Mai, mai miracle de Sunao KATABUCHI, Perfect blue de Satoshi KON, ou encore Jun la voix du cœur et L’île de Giovanni sur l’occupation russe d’une île japonaise durant la guerre. Rien de notable chez les deux autres.

Modalité : Différentes options sont disponibles sur ces plateformes, à découvrir.

Ça, c’est pour la grosse cavalerie numérique. Passons désormais aux « petites » plates formes méconnues…

Les nouvelles, spécialisées, les accès gratuits ou à la location

Petite nouvelle, la plateforme française BENSHI s’est spécialisée dans le contenu cinéma pour enfants de 2 à 11 ans et vous y trouverez regroupés quelques films japonais tout à fait adaptés à un jeune public (Le Château de Cagliostro, Mai Mai Miracle, La traversée du temps, Les Enfants Loups, Ame et Yuki) mais également Le serpent blanc, la série Miru Miru et surtout le film Bonjour du grand réalisateur Yasujiro OZU. N’oubliez pas que les vacances d’avril approchent à grands pas, que les devoirs ne seront plus d’actualité et qu’il faudra bien occuper les petits vacanciers.

Modalité : Sur abonnement. A noter une période d’essai d’un mois gratuite. 

Concernant l’accès aux films de cinéma ou aux séries PVR, classiques, populaires ou indépendants : il est malheureusement assez restreint en ligne et nous vous invitons à fouiller le net à la recherche d’une VOD ou à sortir les supports physiques si vous les avez dans votre DVDthèque chez vous. Mais ce temps de confinement est vraiment l’occasion de découvrir de grands réalisateurs comme OZU ou MIZOGUCHI– d’ailleurs, le distributeur Carlotta Films spécialisé dans les classiques de cinéma vient de lancer sa plateforme – mais aussi Kiyoshi KUROSAWA ou Ryusuke  HAMAGUCHI dont certains films sont disponibles à la location sur la plateforme du distributeur Art House films, Hanabi. Vous trouverez également sur cette plateforme les films d’animation Wonderland et A silent voice . La plateforme universciné, quant à elle, propose à la location  Les enfants de la mer, Miss Hokusai ou Tatsumi.

Pour de la production indépendante, pourquoi ne pas jeter un œil sur Viméo  – en accès gratuit – où des réalisateurs uploadent bien souvent des mini-documentaires qui sont parfois des petits bijoux.  En résumé, vous l’avez bien compris, le maître mot est… « Explorer » !

Les Médiathèques offrent un accès à une ou des plateformes de contenu cinématographique en ligne telles que arte vod ou les yeux doc, par exemple, qui sont des espaces idéaux  pour tomber sur des perles que ce soit en fiction, en animation ou en documentaire et reportage. A cause du – ou grâce au – confinement, certaines médiathèques ont augmenté la limite de locations possibles par mois. C’est aussi là que vous pourrez trouver des audiobooks, des e-books ou peut-être un accès à une application d’apprentissage de langues. Souvent peu exploitées, les offres des médiathèques peuvent se révéler intéressantes et on y déniche parfois des merveilles. Mais là aussi, il faut fouiller.

Restons sur Arte qui propose un contenu plutôt pas mal  de reportages sur le Japon, sur Arte.tv, en histoire, culture, société,… Sur France24 vous pourrez vous mettre au point sur l’actualité japonaise en français avec des mini-reportages qui, entre le coronavirus et Carlos Ghosn, traitent aussi de sujets actuels comme l’égalité homme-femme, les hikikomori ou encore le défi démographique. Voici le lien de leur chaîne YouTube pour faire le plein de vidéos et suivre l’actualité nippone !

La plateforme internationale de la chaîne asiatique NHK world propose des contenus en plusieurs langues dont le français : reportages dans des domaines comme la gastronomie, l’histoire et la société, et c’est là aussi que vous pourrez regarder du sumo. S’y trouvent aussi une série documentaire sur le réalisateur Hayao Miyazaki, un accès au direct, mais aussi des audios et des modules pour apprendre le japonais.  Et si vous êtes à l’aise avec les sous-titres en anglais, le téléfilm en 2 parties A stranger in Shanghai sur la vie en tant que correspondant en 1921 du grand écrivain Ryunosuke AKUTAGAWA est encore disponible ici

Petit bonus pour terminer : pas mal de choses sont aussi proposées en podcast notamment sur France culture où plusieurs émissions philosophiques ont été consacrées à l’œuvre de Hayao Miyazaki et à la philosophie du Japon.

Voilà quelques pistes pour regarder ou écouter des films, séries et autres formats japonais ou sur le Japon sur la toile.  Bon ride ! 

Photo de UNE, modifiée, de Wang John sur Unsplash

Em B

Eto...

ZenMarket : le service d’achat qui vous livre directement du Japon !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *