[Bilan Manga 2020] Ventes au Japon : a-t-on changé la donne ?

2020 est derrière nous (enfin) mais, avant de tourner la page, l’équipe de Journal du Japon souhaitait vous proposer son habituelle rétrospective des tendances qui ont marqué l’archipel japonais cette année, dans le secteur du manga. Un nouveau bilan qui, comme l’année passée, tentera un petit tour d’horizon pour vous faire découvrir le marché de la BD japonaise à l’autre bout du globe.

Cette étude est basée sur les données de l’institut Japonais Oricon, collectées entre le 18 novembre 2019 et le 22 novembre 2020.

 

Préambule et clés de compréhension :

Tous les chiffres qui vont suivre peuvent paraître complexes au premier abord. Il faut donc bien comprendre que, chaque année, pour le Japon, l’institut Oricon publie deux classements de ventes : les ventes cumulées par séries, tous tomes compris, et celui des ventes pour chaque tome.

Les ventes par séries sont très influencées par l’arrivée d’une adaptation animée, qui entraîne le recrutement de nouveaux lecteurs, qui vont rattraper toute la série d’un coup, gonflant ainsi les ventes globales en les multipliant par 2, 3 voire 4 ou plus, avant que ce chiffre ne redescende un an ou deux plus tard. Durant cette période les ventes de manga à chaque nouveau tome croissent, plus ou moins progressivement au départ, avant de se tasser, sauf si une nouvelle saison anime, un film ou un drama est créé, et relance la machine.

En revanche, pour les ventes au tome, (tableau peu pertinent cette année, comme nous l’expliquons plus tard), c’est la date de sortie du manga qu’il faut avoir en tête. Ainsi, impossible de comparer les ventes d’un manga sorti en octobre avec celles d’un manga sorti en janvier de la même année ! Même si la plupart des exemplaires se vendent les premières semaines, il faut prendre en compte les ventes sur la durée.

Voilà vous savez l’essentiel… En route pour notre analyse !

 

DEMON SLAYER, LA SÉRIE QUI MARQUERA LES ESPRITS !

Pari tenu ! Alors qu’en 2019, on prévoyait un coude à coude entre One Piece et Demon Slayer, c’est bel et bien ce dernier qui est passé en tête des ventes au Japon cette année. Et de loin !

Demon Slayer

Demon Slayer © COPYRIGHT

 

Avec un total de 82,4 millions de copies écoulées, Tanjirō Kamado et son groupe de chasseurs de démons se hissent en haut du classement, établissant par la même occasion un nouveau record de ventes (auparavant détenu par One Piece, avec 38 millions de copies en 2011). Il est suivi par Kingdom (8,3 millions de copies), et One Piece (7,7 millions de copies).

Plaçant ainsi l’ensemble de ses volumes et quelques éditions spéciales dans le classement des meilleures ventes par tome, Demon Slayer règne en maître, accaparant à lui seul 26 des 30 premières places du classement… D’où l’absence de ce top dans notre article cette année, d’ailleurs.

Mais le manga n’a pas été le seul domaine par lequel la saga a su briller ; outre le succès de la série diffusée sur Wakanim, le film d’animation Demon Slayer : Le train de l’infini, a été le film le plus vu au cinéma de l’année, culminant à 20,5 millions de places vendues dans l’archipel, soit 27,5 milliards de yens de recettes (environ 218 millions d’euros). Un montant colossal qui le catapulte au 2nd rang des films d’animation les plus vus du pays, juste après Le Voyage de Chihiro (30,8 millions de yens, soit 241 millions d’euros).

Il en va de même pour les lights novel Demon Slayer: One winged butterfly et Demon Slayer: Flower of Happiness, premier et second non-seulement de la section light novel mais également de la section livres de l’Oricon, toutes catégories confondues, avec 600 000 copies vendues chacun. Une première dans l’histoire d’Oricon ! Autant dire que les adaptations françaises de la saga, prévues pour 2021, s’annoncent plus que prometteuses pour leurs éditeurs respectifs !

Néanmoins, il semble bon de rappeler que Demon Slayer est en “fin de vie” ; le dernier tome de la série ayant été publié en décembre 2020 au Japon. Et bien que de nombreux fans se dotent encore des premiers tomes (en témoignent les tomes 1, 2, 3, classés respectivement 3e, 8e et 12e du classement des ventes par tome), ses ventes devraient progressivement décliner face à un One Piece bien installé, ou un Jujutsu Kaisen en pleine ascension.

À moins que la licence n’ait encore quelques atouts dans sa manche… de kimono ! Seul l’avenir nous le dira alors, en attendant, épluchons le Top 10 des ventes par série de l’année écoulée.

 

BATAILLE AU SOMMET : LE TOP 10

Kingdom 55

À la seconde place du classement, nous retrouvons donc Kingdom, dont les ventes ont légèrement progressé en 2020 (environ + 8%). Une popularité que l’on peut attribuer au nombre de tomes parus plus importants que l’année passée (4 contre 3), mais aussi aux différentes adaptations qu’ont connu le manga récemment ; une saison 3 animée diffusée courant 2020 et 2021, une première adaptation live-action en 2019, tandis qu’une seconde est en préparation. Fort d’une communauté toujours au rendez-vous après plus de 55 numéros, la série semble avoir trouvé son rythme, pour se stabiliser au-dessus des 8 millions d’exemplaires écoulés.

Un luxe dont ne peut se vanter One Piece, en récession de 24% environ. Mais que les fans se détendent ! Cette baisse est avant tout le fait de parutions moins fréquentes d’Eiichirō ODA ; 3 en 2020 contre 4 en 2019. En termes de ventes à l’unité, c’est également One Piece qui tire son épingle du jeu, plaçant ses tomes 95, 96 et 97 en haut du classement des meilleures ventes (hors Demon Slayer). En d’autres termes, le navire est toujours à flots !

 

Haikyu!! Saison 4

Haikyu!! Saison 4

À la 4e place, on retrouve Haikyū!! en pleine ascension pour sa dernière année de publication, car les ventes progressent de près de 60% à 7,2 millions de tomes vendus, avec 5 nouveaux tomes et la saison 4 diffusée entre janvier et décembre 2020 sur Wakanim. Une aventure sportive, qui aura su offrir aux japonais la dose d’air frais dont ils avaient besoin. On vous en parlait d’ailleurs ici : Haikyuu !! : Jeu, set et match pour le manga de Haruichi FURUDATE !

C’est ensuite au tour de Jujutsu Kaisen de faire son entrée fracassante dans le top 10 des séries les plus achetées de 2020 ! Catapultée 5e, avec 6,7 millions de tomes vendus et une multiplication par 3 de ses ventes annuelles, cette jeune licence (2018) a pu compter sur l’enthousiasme de tous pour se faire une place au milieu de ses aînés. L’avis des lecteurs semble unanime, comme celui des vendeurs, qui lui ont attribué le TSUTAYA Comic Award, fin 2019 (TSUTAYA est une chaîne de plus de 1000 magasins de location et de vente de livres, CD et vidéos. L’équivalent de notre FNAC).

Sa force : une formule du shōnen nekketsu maîtrisée avec brio, et une adaptation animée apparue rapidement pour servir une narration explosive et riche en rebondissements ! Si la série s’étoffe progressivement (désormais 14 tomes, dont 6 parus en 2020), sa croissance quant à elle présage de beaux jours à la licence.

The Promised Neverland, The Quintessential Quintuplets, et My Hero Academia occupent – dans un mouchoir de poche – les 6e, 7e et 8e places de ce classement, avec 6 millions de tomes écoulés chacun.

Ce qui les différencie néanmoins, c’est que certaines s’achèvent et que d’autres continuent : The Quintessential Quintuplets semble stagner (4% de croissance) mais la série a publié deux fois moins de tomes que l’an dernier et s’est achevée à son 14e opus, en avril. Dans ce contexte, c’est donc un finish tout à fait honorable. The Promised Neverland est, en revanche, un peu moins chanceux : il perd près de 15% de ses ventes, produisant lui aussi un tome de moins qu’en 2019. Une fin un peu terne pour nos petits orphelins dont l’histoire s’est achevée avec la publication du tome 20 en Octobre dernier. Mais tout n’est pas fini cependant, puisqu’un live-action est sorti en fin d’année, et que la saison 2 de l’anime est diffusée depuis janvier 2021. Ainsi, nul doute nos petits héros feront encore parler d’eux !

Quand à My Hero Academia, la série enregistre une croissance de 19%, une belle performance après avoir chuté de 25% l’année précédente. Le retour d’une saison animée, la 5e, fait donc son petit effet.

La situation de Spy X Family, – classé 9e de notre classement – est un peu spéciale puisque la série a d’abord été publiée sur Weekly Shônen Jump +, la version numérique du célèbre magazine de prépublication. Plus que le nombre de lecteurs sur la plateforme, c’est ici le nombre de commentaires positifs et le partage facile sur les réseaux sociaux (notamment Twitter) qui ont permis de mettre en lumière le manga, avant que celui-ci ne soit finalement publié sur papier.

Spy X Family 4Résultat des courses ; les tomes 3, 4 et 5 publiés en 2020 se retrouvent sans surprise dans le classement des mangas les plus lus de l’année. Mais sa communauté de lecteurs n’est pas son seul atout. En effet, comme pour Jujutsu Kaisen, c’est également grâce aux libraires, séduits par l’originalité de l’œuvre, qui ont permis sa large diffusion. Le manga a ainsi été récompensé de nombreux prix, tel le TSUTAYA Comic Award 2020 (encore eux), ou le Next Coming Manga Award, et a été nommé dans plusieurs autres, notamment au Tezuka Osamu Cultural Award (24e).

Malgré une pluralité des modes de lecture (on estime à 8 millions le nombre cumulé de consultations en ligne), les faits sont là : en seulement 3 itérations publiées en 2020, Spy X Family a écoulé plus de 4,5 millions de volumes papier. Un excellent départ pour cette série (+502% en un an) qui ne manquera pas de prendre deL'attaque des titans 30 l’importance en 2021. D’autant que Tatsuya ENDŌ, qui a déjà une petite dizaine de manga à son actif, ne manque pas de métier. Une série à (faire) suivre de très près !

Et pour finir, c’est L’Attaque des Titans qui vient clore en beauté ce top 10 ! Avec 4,3 millions de mangas écoulés, les défenseurs du Mur font grise mine. Ainsi, malgré un tome 30 qui est parvenu à se hisser dans le top des titres les plus vendus, la série continue de s’essouffler en nombre de parutions et en volume de ventes (-8% cette année, -35% depuis 2017). Avec son tome 33 sorti fin 2020, et son tome 34 encore à paraître, les aventures d’Eren ont encore de beaux jours devant elles. Néanmoins, les adieux (au top 10, pour l’instant) semblent de rigueur pour cette série qui aura totalisé quelques 100 millions de copies vendues depuis 2009.

 

COVID-19 ET MARCHÉ NATIONAL

Comme mentionné précédemment – et à de rares exceptions près – les éditeurs ont plutôt revu leurs productions à la baisse qu’à la hausse, préférant attendre une période d’accalmie pour présenter leurs créations au grand public.

CovidEt il faut les comprendre ; si le Japon n’a été – proportionnellement – que très peu touché par la COVID-19, cet événement reste au cœur des préoccupations de l’archipel (cf notre article sur le sujet en plein confinement de printemps, en mars 2020). Au 22 novembre 2020, date de la publication du rapport Oricon, 133 034 cas avaient été recensés dans le pays, soit 0,1% de sa population, contre 2,1 millions en France, soit 3,2% à la même période. Ainsi, pas de “confinement” à proprement parler, mais un état d’urgence déclaré dans certaines préfectures, appelant à rester chez soi. Les premiers ministres Shinzō ABE, puis Yoshihide SUGA (titularisé à partir d’octobre 2020) se sont relayés pour tenter d’endiguer la propagation du virus, sans provoquer de paralysie économique.

Depuis le 25 avril 2020, trois états d’urgence se sont ainsi succèdés, plus ou moins restrictifs selon les périodes et les localités : télétravail favorisé, limitation des déplacements, prise de mesures restrictives envers les commerces non-essentiels (tels que les librairies) voire fermeture pour les chaînes de restauration, et plus récemment, mise en place d’un couvre-feu.

Des conditions difficiles, qui n’ont pas entaché l’enthousiasme des lecteurs nippons, totalisant sur l’ensemble des 10 séries phares près de 140 millions de tomes écoulés, contre 60 millions en 2019 (+233%). Même en mettant le phénomène Demon Slayer à part, les ventes cumulées des top 10 séries 2019 et 2020 sont équivalents. Engouement resserré autour de ces quelques licences ? Lecteurs plus nombreux ? Lecteurs plus consommateurs en ces temps de confinement ? Nous ne pourrons en être sûrs, toujours est-il que 2020 a été une année prospère pour les best-sellers manga et ses déclinaisons.

À contrario, la compétition entre les nouvelles séries, elle, demeure toujours aussi rude. Ainsi, sortir son épingle du jeu devient un véritable parcours du combattant, alliant une bonne communication, un soutien des forces de ventes, un timing des ventes ajusté, et disons-le, une bonne dose de chance… en plus des qualités dudit manga ! Causes ou conséquences, si l’on obtient pas rapidement l’adaptation animée de son œuvre, et des marques de reconnaissance extérieures (prix, concours, etc.) qui ont valeur de “seal of approval”, il paraît de plus en plus difficile de faire sa place parmi les licences en vogue.

NOUVELLES TENDANCES ?

Le mot est peut-être un peu fort, mais une certaine tendance semble se dessiner cette année encore. Du haut de ses 23 tomes “seulement”, Demon Slayer nous a prouvé que ce n’est pas la taille du récit qui compte, mais son intensité, la cohérence de sa narration, et la richesse de ses personnages. Tout comme Assassination Classroom, L’Attaque des Titans, My Hero Academia, The Promised Neverland ou même Seven Deadly Sins à une époque, ces séries de taille plus modestes ont su challenger les plus grands sur le podium.

Un rythme plus court, qui permettrait un renouvellement plus régulier des licences, avant qu’elles ne s’enlisent dans la “suite de trop”. Et si nous n’en sommes qu’au stade d’hypothèse, nous ne pouvons souhaiter que réussite aux séries récemment éditées !

De nouvelles habitudes de lecture, qui ne devraient cependant pas inquiéter les doyens de notre classement, j’ai nommé les indétrônables One Piece (97 tomes) et Kingdom (60 tomes).

 

QU’ATTENDRE POUR 2021 ?

La question est complexe, mais on peut à coup sûr prévoir une baisse des ventes globales pour 2021. En effet, avec 5 des séries du top 10 achevées ou sur le point de l’être, et sans les 80 millions de Demon Slayer, 2020 peut être qualifiée d’“exceptionnelle”. Point positif cependant, cet état de fait offre le champ libre à de nouvelles sagas pour prendre le relais.

Si beaucoup parlent de Tokyo Revengers, qui a déjà une vingtaine de tomes parus et qui s’apprête à avoir son adaptation animée, l’équipe préfère rester prudente sur ses pronostics.  

Et vous, quels sont vos futurs favoris ?

 


Dossier Bilan Manga 2020

Ventes au Japon : a-t-on changé la donne

Publication en France : à venir…

Ventes en France : à venir…

Et retrouvez nos bilans des années 201020112012201320142015, 2016  2017 , 2018 et 2019 du marché japonais. Tous les chiffres présentés ici sont des estimations et donc, comme toujours, ils sont à prendre avec du recul et à titre de comparaison entre les différentes années ou les différents secteurs du marché… surtout pas comme des valeurs ou vérités absolues.

Sources : Oricon, GfK, Manga-news, Actua BD, Manga Conseil le blog du Mangachat, Livres Hebdo et les éditeurs et libraires.

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. PALUMBO Adrien dit :

    Bonsoir,

    Merci beaucoup pour vos bilans toujours très complets ! Je suis actuellement en train de faire mon mémoire de fin d’études sur le développement du marché des mangas en France et je souhaitais savoir quand vous alliez publier les résultats de l’année 2020 même si elle se révèle quelque peu exceptionnelle avec cette pandémie mondiale.

    De plus est-ce que vous pourriez me dire quelle base de données vous utilisez pour réaliser les études et si j’ai la possibilité de les consulter quelque part ?

    Merci d’avance et très bonne soirée !

    PALUMBO Adrien

    • Léa Barge dit :

      Bonjour Adrien,
      Léa BARGE, rédactrice de cet article.
      Merci pour votre message. Nous sommes heureux d’apprendre que cette étude vous a plu.

      Le Bilan 2020 des ventes Manga en France sera publié dans les prochains mois.
      En ce qui concerne la documentation de cet article, il est principalement basé sur les chiffres publiés par l’Institut Oricon que vous pouvez retrouver ici et . L’ensemble de leurs publications sont accessibles librement et gratuitement. Pour ce qui est de nos bilans français, nos sources sont plus diverses, mais s’appuient notamment sur les indicateurs de Livres Hebdo, et les chiffres fournis par GfK / SNE (Syndicat National de l’Edition). Ces ressources sont payantes pour la plupart.

      En espérant avoir répondu à vos questions,
      Et en vous souhaitant de fructueuses recherches pour votre mémoire !

  2. Laurent dit :

    Bonjour,

    Merci pour cet excellent article.

    Si je puis me permettre, j’ai remarqué quelques petites erreurs ou données manquantes. Donc voici quelques précisions :

    -Demon Slayer a eu 5 nouveaux tomes en 2020, car le tome 18 sorti en décembre voit l’intégralité de ses ventes être comprises dans les 82 millions (le classement 2020 d’Oricon commençant mi-novembre)
    -One Piece a eu 3 volumes parus dans l’année 2020 d’Oricon, soit seulement un volume de moins qu’en 2019.
    -Oricon n’inclut pas le « tome 0 » dans le total de Jujutsu Kaisen, le considérant comme un spin-off. De plus, son total pour l’année 2019 selon Oricon est connu. Il est de 1 571 697 unités.
    -Le tome 20 de The Promised Neverland est sorti en Octobre et non en Juin.
    -Toujours en utilisant l’année d’Oricon, My Hero Academia a sorti 4 tomes en 2020. Ce qui rend sa performance encore plus impressionnante.
    -The Quintessential Quintuplets possède des « Character Books » (5 en 2020) et des rééditions en couleurs (8 en 2020) qui sont inclus dans ses chiffres totaux.
    -Spy x Family a publié 3 nouveaux volumes en 2020, les tome 3 à 5. De plus, son total en 2019 est lui aussi connu. Il était de 754 067 unités.

    L’Attaque des Titans aura deux volumes comptés pour 2021. Vu ses chiffres de ventes actuels (boostés par la popularité de la saison 4 de l’adaptation en anime), il devrait sans problème se placer dans le top 10 2021.

    Enfin, c’est peut-être un choix de votre part, mais j’ai vu à plusieurs endroits le top 50, et non simplement un top 30. Les places 31 à 50 sont les suivantes (semaine de sortie entre crochet) :

    31. Demon Slayer 22 Édition Limitée [Semaine 40, 2020] – 935,504
    32. Kingdom 56 [Semaine 47, 2019] – 885,702
    33. Demon Slayer Official Fanbook: Kisatsutai Kenbunroku [Semaine 27, 2019] – 881,092
    34. L’Attaque des Titans 31 [Semaine 15, 2020] – 879,704
    35. Spy x Family 5 [Semaine 36, 2020] – 875,646
    36. Kingdom 57 [Semaine 12, 2020] – 873,163
    37. Kingdom 58 [Semaine 25, 2020] – 844,892
    38. Spy x Family 1 [Semaine 27, 2019] – 819,510
    39. Spy x Family 2 [Semaine 40, 2019] – 805,651
    40. L’Attaque des Titans 32 [Semaine 37, 2020] – 802,490
    41. The Promised Neverland 17 [Semaine 01, 2020] – 801,284
    42. Kingdom 59 [Semaine 38, 2020] – 800,494
    43. My Hero Academia 25 [Semaine 49, 2019] – 759,831
    44. The Quintessential Quintuplets 13 [Semaine 03, 2020] – 746,771
    45. The Promised Neverland 18 [Semaine 10, 2020] – 716,135
    46. The Promised Neverland 19 [Semaine 27, 2020] – 696,352
    47. My Hero Academia 26 [Semaine 10, 2020] – 679,750
    48. Haikyū!! 41 [Semaine 01, 2020] – 662,590
    49. My Hero Academia 27 [Semaine 27, 2020] – 654,848
    50. The Promised Neverland 20 [Semaine 40, 2020] – 647,954

    Merci encore pour cette excellent analyse !

    • Léa Barge dit :

      Bonjour Laurent,
      Léa BARGE, rédactrice

      Merci pour l’intérêt et les précisions que vous avez apporté à cet article.
      Comme vous l’avez si justement souligné, l’Institut Oricon comptabilise ses données sur un an de novembre à novembre, et non de façon calendaire – d’où mes impairs.
      Pour ce qui du top 50, nous en avions parfaitement connaissance, c’est bel et bien un choix de notre part d’en avoir résumé l’essence.

      En vous remerciant pour votre œil attentif,
      A bientôt sur JDJ !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *