L’Etrange rentrée 2021 : le programme de l’Etrange Festival décortiqué

La meilleure manière de s’extirper d’un été plutôt morne avant de replonger dans le ronron du travail, des études et de l’automne reste assurément L’Étrange Festival, qui se déroulera cette année du 8 au 19 septembre au Forum des images. Véritable injection de vitamine cinéphilique propice à un salutaire coup de fouet pour la rentrée, le festival revient en ce mois de septembre avec une formidable sélection qui place, comme à l’accoutumée, le Japon en très belle place. Entre découverte de cinéastes rares, anciens et singuliers, et pépites punks fraîchement arrivées du Soleil Levant, un programme nippon que l’on vous détaille pour mieux vous guider dans cette jungle foisonnante, en commençant par notre plus grosse attente avec le retour tant espéré de SONO Sion !

©L’Étrange Festival



Prisoners of The Ghostland : le retour de SONO


Celui qui avait son rond de serviette à la table des festivités revient après plus de 3 longues années d’absence – l’édition 2018 ayant présenté ses films de jeunesse en 8mm. Un retour en grande pompe puisqu’il s’agit du premier film international de SONO Sion, avec nul autre que Nicolas Cage dans le rôle principal. Le chaman de l’art dramatique rencontre le dadaïste fou du cinéma nippon pour un film qui s’annonce explosif. La bande-annonce évoque le SONO des grands jours, celui de Tokyo Tribe et Why Don’t You Play in Hell, avec un scénario reprenant Escape From New York. On a très hâte de voir LE Nic sortir de sa cage pour s’ébattre dans cette jungle folle qu’est l’esprit de SONO Sion ! Va-t-il faire de ce territoire hostile sa nouvelle tanière ou s’y laissera-t-il engloutir ? Pour citer Nic dans le bigarré Mandy déjà présenté à l’Étrange en 2018 « The psychotic drown where the mystic swims ; now, you’re drowning … » Tout un programme !

Projections le 9 septembre à 18h30 et le 18 septembre à 21h30


Junk Head :


L’Étrange Festival nous a déjà habitués à l’insolite, au barré et fort justement à l’étrange, notamment en matière d’animation. C’était déjà le cas avec la découverte d’Ujicha et de son Violence Voyager – film d’animation en papier découpé – en 2018 et il y a fort à parier que Junk Head saura réitérer cet exploit ! Ce film d’animation en stop-motion prend place dans un univers cyberpunk anxiogène et kafkaïen, peuplé de cyborgs et autres créatures mutantes et monstrueuses s’exprimant dans un dialecte inconnu. Il est le fruit du travail solitaire et acharné de Takahide HORI qui prolonge ici son court métrage ayant fait sensation en 2014.

Projection le 11 septembre à 21h45 et le 16 septembre à 17h15

Extraneous Matter :


On ne sait que peu de choses de ce film d’à peu près une heure, si ce n’est que, placé ici sous le patronage de Yann GONZALES (réalisateur des « giallesques » Rencontres d’Après Minuit et Un Couteau dans le Cœur), il s’annonce sous le signe de l’organique et de l’érotisme, eroguro en quelque sorte. La fusion entre un noir et blanc élégant et des tentacules… Une version nouvelle vague d’Urotsukidoji peut-être ? Réponse très bientôt !

Projection le 10 septembre à 22h et le 13 septembre à 19h15


L’Etang du Démon :


L’année précédente, l’Étrange Festival nous avait déjà plongé dans le mystère et la sensualité de l’ère Taisho avec la trilogie consacrée à cette époque par le grand Seijun SUZUKI. L’Étang du Démon nous apparaît un peu comme un prolongement de cette exploration, puisque ce film de Masahiro SHINODA (réalisateur de Silence), datant de 1979, adapte une pièce de Kabuki justement créée en 1913 et conjuguant une histoire d’amour tragique au fantastique et aux yôkai dans un geste typique de l’époque. Le tout est servi par une esthétique somptueuse et envoûtante qu’on a hâte de découvrir sur grand-écran !

Projection le 9 septembre à 21h

 

 

 


Trois films de Yuzo KAWASHIMA :


Réalisateur précurseur de la nouvelle vague au Japon, Yuzo KAWASHIMA reste peu connu chez nous et l’Étrange Festival a choisi de permettre sa découverte avec 3 films datant du début des années 60, soit la fin de sa carrière. On est en tout cas curieux de découvrir ce cinéaste reconnu pour son sens du burlesque et dont IMAMURA fut l’assistant et le disciple, ayant porté un regard hors des cadres classiques sur les habitants du monde interlope des villes japonaises (artiste, geishas, escrocs …).

Les Femmes Naissent deux Fois : projection le 9 septembre à 19h45 et le 15 septembre à 17h45

La Bête Élégante : projection le 10 septembre à 22h15 et le 15 septembre à 19h45

Le Temple des Oies Sauvages : projection le 12 septembre à 14h et le 14 septembre à 19h15


Atsushi YAMATOYA l’extravagant :


Enfin, cette édition sera l’occasion de découvrir sur grand écran les 4 films réalisés par Atsushi YAMATOYA, cinéaste plutôt singulier ayant officié dans le genre du Pinku Eiga. En effet, YAMATOYA fut collaborateur de Koji WAKAMATSU (producteur de 2 des films de cette sélection) et est aussi connu en sa qualité de scénariste puisqu’il fut membre du fameux groupe créatif Guru Hachiro de Seijun SUZUKI. Il participa ainsi au scénario de La Marque du Tueur, mais aussi de Capone Cries a lot, réalisé par SUZUKI en 1985. On lui doit aussi le scénario de Stray Cat Rock : Sex Hunter, présenté à l’Étrange en 2018 dans la programmation que le festival consacra à la très pop et énergique vague du Nikkatsu Action. Si on ajoute qu’il collabora à l’écriture de nombreux films et séries de Lupin III mais aussi à Cat’s Eye, on comprendra que la découverte des films de YAMATOYA suscite l’intérêt et la curiosité bien au-delà du cercle des amateurs de Pinku ! Il est l’un des exemples que ce genre fut pour beaucoup de réalisateurs un champ d’expérimentation et de création de la contre-culture bien au-delà du vulgaire film érotique commercial, n’hésitant pas à déborder sur les genres comme le polar.

Saison de Trahison : projection le 9 septembre à 15h15, le 17 septembre à 21h30 et le 18 septembre à 17h30

Une Poupée Gonflable dans le désert : projection le 11 septembre à 14h30 et le 13 septembre à 16h15

The Pistol That Sprouted Hair : projection le 13 septembre à 16h45, le 14 septembre à 22h15 et le 17 septembre à 17h30

Le Piège de la Luxure : projection le 17 septembre à 15h et le 19 septembre à 15h45



Un programme japonais fort alléchant donc, mais auquel on vous conseille cependant de ne pas vous cantonner, tant la sélection générale de cette année est particulièrement attrayante, notamment en terme de cinéma asiatique en général. Rendez-vous pris donc du 8 au 19 septembre au Forum des Images de Paris !

Retrouvez tous les horaires de l’Etrange Festival 2021 (du 8 au 19 septembre) sur le site du festival.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.