[Attentes Mangas] En novembre, on lit pour se détendre !

C’est l’automne : les feuilles tombent, le vent souffle emportant ces dernières au loin mais pas les pages de nos mangas favoris ! Même si la pénurie de papier continue de semer la zizanie dans les plannings éditoriaux, il reste tout de même un nombre important de nouveautés à nous mettre sous la dent. Et c’est tant mieux, car le planning reste bien chargé du côté des nouveautés pour cette fin d’année qui approche : plus de 250 sorties sont attendues et pas loin de 80 nouveautés. L’année 2021 continue de faire parler d’elle et risque bien de rentrer dans les annales malgré tous ses déboires !

C’est encore un choix cornélien que l’équipe a dû réaliser tant les nouveautés sont attirantes… Quelles séries choisir et que lire ? Voici donc sans plus tarder les attentes de l’équipe Journal du Japon. Bonne(s) lecture(s) !

Image de Une créée avec les couvertures des mangas et un fond vecteur créé par starline sur Freepik

Novembre 2021 : les nouveautés manga

Couverture du tome 1 de FLOW chez KanaFLOW – Editions Kana

URUSHIBARA Yuki : Mushishi surtout, Underwater, aussi… Deux œuvres qui ont en tout cas permis à cette talentueuse mangaka de se faire connaître. Plus que connaître d’ailleurs, Mushishi continuant de susciter l’engouement depuis 20 ans, 12 ans après la fin de sa publication en France. C’est d’ailleurs le même éditeur, Kana qui nous propose sa nouvelle œuvre, Flow, série en 3 tomes qui nous parle de phénomènes paranormaux dus à des particules instables qui peuvent changer les êtres et les choses, et qui sont particulièrement sensibles aux émotions.

Dans la société Hirota Flow, on s’occupe donc d’enquêter et de gérer ces phénomènes, les Flow, qui peuvent durer 10 jours ou 10 ans, voire plus. C’est le cas de Chima, nouvelle recrue, coincée dans un corps de 12 ans alors qu’elle en a 35. Travailler chez Hirota lui permettra-t-il de trouver une solution ? On a hâte de le savoir et surtout de découvrir cette nouvelle aventure subtile et fantastique, probablement riche en émotions, qui débutera le 5 novembre dans nos librairies. (Paul)

Couverture du tome 1 de Double chez Le Lézard NoirDouble – Le lézard Noir

Double est un manga en cinq tomes de NODA Ayako à qui l’on doit déjà Incandescence et Le monde selon Ucchu. Elle aussi autrice, à ses heures, de boy’s love, et croyez-moi que j’y ai beaucoup pensé durant ma lecture. Yûjin Kamoshima et Takara Takarada, deux comédiens appartenant à la même troupe de théâtre, sont aussi voisins de chambre dans une résidence bon marché. Alors qu’ils sont encore inconnus dans le milieu, Yûjin prend conscience des dons exceptionnels de Takara, et le soutient pour que son génie soit reconnu à sa juste valeur. Le tout en s’efforçant lui-même de devenir le plus grand acteur du monde… Mais lorsque l’entourage de Takara réalise enfin l’ampleur de son talent, les rapports entre les deux amis commencent à changer…

Rien à voir avec du BL pourtant, mais les deux hommes ont une amitié fusionnelle. Il semblerait qu’aucun des deux n’arrive à se construire sans l’autre. Ils n’ont pas confiance en leur talent d’acteur. L’un joue la doublure de l’autre et semble perdu si le second n’est pas là, et inversement. Le trait vif et ciselé de NODA Ayako fait le reste. Une perle à déguster sans hésiter dès le 25 novembre ! (Tatiana)

Couverture de Homère de L'Iliade et l'Odyssée chez SoleilL’Iliade et l’Odyssée – Soleil Manga

L’éditeur Soleil Manga sort non pas l’adaptation d’un classique mais trois d’un coup à (re)découvrir fin décembre, à savoir : La Divine Comédie de Dante Alighieri, L’Iliade & L’Odyssée d’Homère, et Ulysse de James Joyce. Lancée en 2010 en France, sous la forme de manga, la collection vise à vulgariser des grands textes de la littérature que tous connaissent sans forcément avoir jamais lu l’œuvre originale. Qui a dit que le mangas était de la sous-culture ? Que la bande dessinée donne ensuite envie de lire des classiques ou bien que le lecteur se contente de ces one-shots, l’essentiel n’est-il pas de lire et de s’instruire ?

On attend tout particulièrement de voir le résultat et comment L’Iliade et L’Odyssée d’Homère ont été résumés. Les nombreuses aventures d’Ulysse et la guerre de Troie à compiler sur 200 pages ne sont pas une mince affaire, dignes des Douze Travaux (d’Héraclès) pour rester dans la mythologie grecque. A Journal du Japon, on encourage Soleil Manga et Kurosawa avec sa collection Kuro Savoir dans cette démarche éducative. Pass culture ou non, cela serait bête de passer à côté de ces 3 classiques qui sortiront en librairie le 29 décembre. (David)

Couverture du tome 1 de Si nous étions adultes chez AkataSi nous étions adultes – Akata Manga

Connue chez nous pour sa première série Fleurs Bleues, SHIMURA Takako revient avec une nouvelle série plus adulte et mature, bien qu’entre temps nous avons eu l’occasion de découvrir d’autres séries. Si vous la connaissez, elle a l’habitude d’offrir des récits plutôt doux-amers, qui font réfléchir ses protagonistes. Sur eux-mêmes, sur l’autre, sur la situation dans laquelle ils se trouvent, le tout sublimé par un dessin au final plus léger qu’on ne le pense. Un peu à l’instar de SAHARA Mizu, la mangaka fait réfléchir, en douceur mais tout en restant déterminée dans son propos.

Cette fois-ci, avec son nouveau titre Si nous étions adultes, toujours en cours au Japon avec 5 tomes, les éditions Akata proposent de nous faire découvrir l’histoire d’une professeur des écoles Ayano, qui après une longue journée de travail et de rencontres avec les parents d’élève, fera celle d’une autre femme, Akari. Au fil de la soirée, verre après verre, elles se rapprochent jusqu’à s’embrasser. Mais cela ne sera pas sans conséquences, d’autant qu’Akari ne semble pas si libre qu’il n’y parait. On s’attend donc à un récit qui risque bien de bousculer les tabous existants et la société. Le trait de la mangaka apaise déjà et titille la curiosité. De mon côté, c’est toujours une jolie surprise de la redécouvrir au travers de ses œuvres ! Rendez-vous pris donc pour le 11 novembre dans toutes bonnes librairies ! (Charlène)

Couverture du Big X chez Fuji MangaBig X – Fuji Manga

Je suis toujours épaté de voir tout ce qu’il y a en stock d’Osamu TEZUKA. C’est au tour de Big X, shônen d’aventure SF de la Shueisha, de 1963, d’être publié en France chez Fuji Manga (nouveau label associé d’Isan Manga).

L’action prend place en 1942 en pleine expansion de l’Allemagne nazie. Hitler veut que son armée soit dotée de nouvelles armes de guerre, et emploie un scientifique japonais qui décide de cacher le fruit de ses recherches dans une puce qu’il insère à l’intérieur du corps de son fils Shigeru à la fin de la guerre. Vingt ans plus tard, ce dernier découvre sa présence à la suite d’une intervention chirurgicale. L’organisation secrète de l’Alliance nazie mondiale sort alors de l’ombre pour s’en emparer. Akira, le fils de Shigeru, s’infiltre dans leur repaire pour tenter de leur reprendre mais se fait capturer par les nazis qui décident de lui injecter une dose de Big X pour expérimenter les effets sur les humains…

Des drames universels, ici sur 3 générations avec le grand ennemi nazi prêt à tout… et qui devrait nous mettre rapidement en colère, immergé dans un récit haut en couleur et héroïque façon Tezuka. Deux autres titres du mangaka, W3 et Captain Ken, sont attendus chez l’éditeur mais en attendant, nous serons au rendez-vous pour le premier tome (sur 4) le 26 novembre prochain ! (Paul)

Couverture du tome 1 de Kageki-shojo zéro chez NoeveKageki-shojo zéro – Noeve Grafx

Kageki-shojo zéro de SAIKI Kumiko est la série préquelle en deux tomes de la suite Kageki-shojo qui sera publiée dans la foulée.

L’académie Kôka Kageki, dédiée à la comédie musicale, est sélective, prestigieuse et exigeante. Elle n’admet que des jeunes femmes qu’elle forme à jouer des rôles féminins ou masculins. Ai Narada, ancienne idole désabusée, intègre cette prestigieuse école et y fait la connaissance de Sarasa Watanabe, adolescente enjouée et surmotivée, qui rêve d’incarner un jour la fameuse Oscar De Jarjayes (Lady Oscar)…

Si vous avez vu l’anime diffusé sur Wakanim cet été, le manga n’aura plus de secret pour vous, et c’est justement la bonne occasion de découvrir le matériel original de la série chez Noeve Grafx. Sarasa est une héroïne pleine de vie qui nous entraîne dans son rêve de monter sur les planches et d’incarner Oscar. Une histoire passionnante qui ravira tous les amateurs ou novices en théâtre féminin japonais à la sauce Takarazuka. Pour cela, il faudra être patient et attendre le 26 novembre néanmoins ! (Tatiana)

Couverture du tome 1 de MAGICA chez MeianMAGICA – Meian éditions

Je crois que je lis très peu de Meian, allez savoir pourquoi ! Sûrement que je ne fais pas trop partie pour l’instant de leur public, aucune idée… Quoi qu’il en soit pour novembre, une de leurs nouveautés m’attire particulièrement : je veux bien sûr parler de leur titre entièrement colorisé qui n’est autre que MAGICA ! C’est une première série que l’on doit à la mangaka HOSHIMI Yuzuko qui arrive tout droit au catalogue du petit éditeur.

Ici, le but est de revisiter les contes de notre enfance de façon peut-être un peu plus adulte, mais en gardant un dessin très enfantin et donc attirant, intriguant et accueillant ! De mon côté, c’est bien la couverture dès le début qui m’a attiré ! Elle fait certes conte, mais elle a une tonalité chaleureuse qui me plaît ; le dessin tout en rondeur mais en même temps très fluide et libre du personnage m’attire aussi. Finalement, l’histoire elle-même achève de me convaincre et de miser dessus ! Un magicien qui n’aurait pour seul pouvoir celui de transformer l’éclat de la vie en pierre précieuse ? D’une part, c’est poétique et d’autre part, c’est plutôt intéressant comme approche ! On sent qu’indirectement on ne va pas nous montrer que des choses joyeuses. Bref, c’est un titre que je compte bien lire dès sa sortie le 23 novembre. (Charlène)

Couverture du tome 1 de Old Fashion Cupcake chez AkataOld Fashion Cupcake – Akata Manga

Old Fashion Cupcake est un manga de Sagan Sagan, une nouvelle mangaka qui se démarque dans l’univers stéréotypé du Boy’s love. Après un premier manga très doux en planche de 4 cases (Les saisons, Nacchan et moi… aux éditions Hana), elle propose ici une rencontre touchante.

À 39 ans, Nozue réalise qu’à force de s’être laissé porter par son quotidien, il finit par s’enfermer dans sa routine : métro, boulot, dodo. Mais à l’approche de la quarantaine, le salarié n’a ni l’envie ni l’énergie d’essayer d’évoluer. C’est Togawa, son subordonné de 29 ans, qui bouscule ses habitudes en lui proposant un jour d’aller grignoter des pâtisseries dans un établissement particulièrement en vogue chez les jeunes filles. D’un goûter à l’autre, Nozue se sent rajeunir… Mais est-ce vraiment l’effet de ces gourmandises ou plutôt celui de sentiments naissants ?

Sagan Sagan décrit parfaitement cette crise de la quarantaine, ce moment où on se remet en question et où on fait le bilan. Lessivé par une vie monotone, il a oublié ce que c’était que de s’amuser, ce qu’était d’être heureux à deux. Petit à petit, il va s’ouvrir à de nouveaux horizons. Une mise en page simple, mais un découpage diablement efficace pour un titre tout en douceur et en bienveillance à retrouver chez Akata dès le 11 novembre. (Tatiana)

Couverture du tome 1 de ID-Invaded chez VégaID-Invaded – Editions Vega

Alors ici je vous prie de vous arrêter et de lire ces mots : cette petite série, c’est du lourd, que cela soit côté scénario ou dessin ! Au scénario, on retrouve MAIJÔ Ôtarô, qui a notamment réalisé le scénario de Biorg Trinity (avec au dessin Oh!Great chez Kazé manga) mais surtout au dessin KODAMA Yuki l’auteur de Blood Lad (ou plus récemment Demon Tune). Bref, on a déjà quelque chose de bien sympa côté staff, à noter que le scénariste du manga est aussi celui de l’anime ID:INVADED.

Eh oui, c’est l’autre point à garder en tête, ce manga arrive après la diffusion de l’anime à la saison hivernale 2020 sur Wakanim. Quand l’anime était diffusé, je me demandais si on aurait le manga à l’origine et c’est chose faite grâce à Véga ! On se trouve dans un monde futuriste dans lequel la police, via une cellule secrète, a la possibilité d’entrer dans l’inconscient d’un tueur en série afin de comprendre sa psyché et éventuellement le stopper avant un autre meurtre. Narihisago est un ancien détective privé qui entre dans ces psychés meurtrières, ceci après avoir traqué et tué lui-même le tueur de sa fille, emportant par la suite sa femme qui se suicide. Mû par une rage refoulée, il traque ces tueurs, mais pas sans conséquences…

Le manga semble être une alternative à l’anime mais je suis tellement pressée et curieuse ! Le dessin donne envie, l’histoire est de la SF comme on aime (à mi-chemin entre Minority Report et Matrix) et c’est tortueux. Bref, rendez-vous le 19 novembre pour découvrir cette série qui ne fera que 3 volumes ! (Charlène)

Couverture du tome 1 de Nomi & Shiba chez AkataNomi & Shiba – Akata Manga

Nomi & Shiba est un manga de TAGURA Tohru que l’on connaît pour l’excellent Love stories aux éditions Hana. Cette fois, elle s’offre une comédie légère et drôle au possible.

Nomiya vient d’intégrer l’internat d’un lycée pour garçons. Et alors qu’il ne s’était jamais vraiment intéressé à l’amour, il doit maintenant se rendre à l’évidence : Shiba, son camarade de chambre, ne le laisse pas (du tout !) indifférent… Mais comment lui avouer tout ce qu’il ressent (y compris en dessous de la ceinture) alors qu’il a encore du mal à le comprendre lui-même ? La valse maladroite de ses deux adolescents un peu bêtas peut alors commencer… pour le meilleur et pour le rire !

Ce premier tome est très drôle, les deux héros sont amoureux l’un de l’autre, mais aucun des deux ne semble s’en rendre compte contrairement à tous leurs amis. Nomi & Shiba est un titre détente, avec son lot de personnages attachants, de situations clichées mais aussi très drôles et un peu sexy quand même. On se marre bien avec ce duo d’imbéciles heureux. Donc venez les rencontrer en librairie, côté Akata, dès le 11 novembre ! (Tatiana)

Toutes les suites ont une fin !

Couverture du tome 3 de Search and Destroy chez Delcourt/TonkamSearch and Destroy – Delcourt/Tonkam

Cela fait quelques années que je lis du KANEKO Atsushi, depuis Bambi, en lui reconnaissant des qualités, graphiques indéniablement ; à ses héroïnes aussi sans être pour autant emballé par ses scénarios. Mais pour Search and Destroy – le titre d’une chanson d’Iggy pop, sans doute pas un hasard – sa réappropriation de Dororo de TEZUKA est un mix génial. Génial car on y retrouve les questionnements universels du dieu du manga sur la nature humaine, et une ambiance SF d’anticipation pour une vengeance digne d’un V pour Vendetta.

À Hachisuka, ville qui pullule de robots, Doro, petit orphelin chapardeur, est pris en flagrant délit alors qu’il tente de cambrioler l’antre de créatures yakuzas… Une jeune fille, à première vue ni humaine ni créature, apparaît alors devant lui, les yeux injectés de colère. Dotée de quatre membres mécaniques qui cachent des armes surpuissantes, elle attaque sans hésiter Kick, le parrain du gang…

La densité et la richesse de l’œuvre m’auront donné l’impression de lire ce trip sanglant, cette explosion de misère et de colère, cette danse robotico-macabre depuis une dizaine de tomes… alors que c’est seulement le 3e et dernier qui nous arrive le 3 novembre chez Delcourt /Tonkam. Un must pour votre étagère TEZUKA, même si l’œuvre pléthorique du maître a placé la barre bien haut ! (Paul)

 

Et voici pour ces 11 mangas qui ont retenu notre attention. Quels sont vos favoris ? Qu’allez-vous lire en novembre ? Dites-nous tout en commentaire !

2 réponses

  1. Lea.B dit :

    Super !
    Pour ID invaded il s’agit plutôt de la suite de l’anime j’ai l’impression !

    • Bonjour et merci de nous lire !

      C’est moi qui me suis occupée du texte sur ID:Invaded et en effet, après vérification c’est bien une suite ! 🙂
      J’ai cru que c’était une version alternative mais pas du tout, ce qui est encore mieux je trouve ! 😀
      Merci beaucoup pour ce retour en tout cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez aussi...