Une première sélection de webtoons pour découvrir le genre

La bande dessinée coréenne est vraiment au cœur de l’actualité. Journal du Japon vous propose sa propre sélection de webtoons et vous expose plusieurs titres qui ont attirés son attention. Présents soit sur les plateformes de diffusion soit en librairies, cette présentation est faite pour élargir les horizons.

Solo Leveling, un véritable best-seller

Couverture du tome 1. Solo Leveling ©DUBU (REDICE STUDIO), Chugong 2018 D&C WEBTOON Biz Co., Ltd.

Ce webtoon est trouvable en version reliée chez Delcourt, dans son label KBOOKS. Trois tomes sont pour le moment sortis en librairies et le 4ème est prévu pour le 10 novembre dans une version simple et une collector comprenant une couverture limitée, un marque-page ainsi qu’un repose-téléphone. Un pack rassemblant les trois premiers tomes est également en préparation.

En ce qui concerne la version numérique du titre, elle est disponible sur la plateforme VERYTOON et compte aujourd’hui 78 épisodes. Étant le fer de lance de KBOOKS et de VERYTOON, un grand soin lui est apporté comme une traduction rapide, trois nouveaux chapitres numériques par semaine ainsi qu’une parution papier à un rythme régulier, tous les deux mois.

Résumé de l’intrigue

Le jour où l’humanité est attaquée par d’étranges créatures sorties de mystérieux portails, des individus développent des capacités spéciales leur permettant de les stopper. Ces êtres nommés chasseurs commencent alors à parcourir différents donjons pour endiguer la menace qui plane sur le monde.

L’histoire de Solo Leveling nous entraîne aux côtés de Jinwoo, la chasseur le plus faible qui suite à diverses circonstances se voit doté d’une capacité unique, celle de devenir plus fort en s’entraînant et en gagnant des niveaux comme dans un jeu vidéo. Jinwoo sera-t-il le sauveur de l’humanité ? Suivez ses aventures pour le découvrir.

Un webtoon qui reprend tous les codes du shonen manga

Ce webtoon est écrit et scénarisé comme un shonen action-aventure à succès. Il en suit tous les codes narratifs qui permettent aux lecteurs et fans du genre de facilement plonger dans le récit. Comme dit précédemment, on suit un jeune homme, Jinwoo, qui se voit attribuer une compétence spéciale qui va lui permettre de progresser et de devenir plus fort.

On voit ainsi les premiers changements, qu’ils soient physiques ou psychologiques, assez rapidement ce qui permet de laisser plus de temps à la mise en place de l’intrigue et aux personnages avec qui le héros va nouer une relation. Bien sûr l’histoire reste centrée sur Jinwoo mais les auteurs n’occultent nullement l’univers et l’ambiance tantôt joyeuse tantôt désespérée accompagnant le héros et le lecteur tout au long de l’aventure.

Chaque chapitre nous montre les prouesses physiques que peut accomplir Jinwoo grâce à ses nouveaux pouvoirs qui le rangent à part parmi les autres chasseurs. De vulnérable, il devient surpuissant, de timide et maladroit, il gagne de la confiance. Une montée en puissance linéaire et progressive qui augmente à mesure que l’action s’intensifie et que les ennemis deviennent de plus en plus forts. Ce changement passe bien évidemment par la mise en scène, par les dialogues mais aussi par le dessin.

Des dessins réussis et pluriel

Les auteurs ont, en effet, présenté dans un premier temps un Jinwoo assez juvénile, avec un visage plutôt arrondi et un corps assez frêle. Très rapidement, on a un changement drastique, le héros prenant en masse musculaire, en taille et son visage s’affinant au niveau du menton et les yeux s’étirant pour donner un côté plus mature.

Il est également intéressant de noter que deux ensembles de couleurs sont généralement utilisés pour la narration. En effet, lorsque les auteurs désirent souligner des environnements dangereux, une palette de bleus et de noirs est prédominante tandis que des couleurs plus chaudes permettent de rassurer le lecteur sur le déroulé de l’action. Il est intéressant de noter que la version papier poursuit cette ambivalence des couleurs pour développer encore plus l’ambiance. Certaines pages sont entièrement sur fond bleu et accentuent ainsi la peur du lecteur.

En ce qui concerne le trait, ce dernier est pluriel. DUBU et Chugong utilisant généralement un style cartoonesque pour accentuer les expressions comme la peur qui déforme littéralement les traits du visages avec des bouches immenses tandis qu’un style plus réalistes intervient généralement durant des phases de dialogues. Cette ambivalence permet de guider le lecteur dans sa lecture mais laisse surtout plus de libertés artistiques, notamment en situation de combat.

Solo Leveling de part ses qualités est un véritable phénomène, un succès critique qui a ouvert la porte à une nouvelle vague d’adaptations en tomes reliés de webtoons divers et variés. Une série à lire absolument, qui fait gagner des points de compétence en bande dessinée coréenne qui plus est, alors foncez !

Qu’est-ce qui cloche avec la secrétaire Kim ? : comédie romantique ou histoire de bureaux

sélection webtoon - 2

Couverture du tome 1 © KIM MYEONG MI & JEONG GYEONG YUN / YJ Comics

Un webtoon qui fait également partie du projet de lancement du label KBOOKS comme Solo Leveling ou encore Noblesse (titre d’action-aventure vampirique) qui ciblent d’avantage un public masculin. Qu’est-ce qui cloche avec la secrétaire Kim ? est lui un titre qui vise la gente féminine en priorité.

On y suit les aventures de Mi So, une secrétaire parfaite dans tout ce qu’elle entreprend et qui pour une raison inconnue décide subitement de démissionner ce qui laisse son patron, le vice-président Young Joon, dans la plus grande perplexité. Il entreprend alors de tout faire pour qu’elle renonce à sa décision.

Cette histoire proposée par les éditions Delcourt dans des volumes reliés (2 sortis à ce jour, le 3e est prévu pour janvier 2022) ainsi que dans une version numérique proposée sur VERYTOON (63 épisodes traduits à ce jour sur 69) est une rom-com classique mais efficace.

Résumé et perfection

Entre un égocentrique qui est décrit comme parfaitement parfait et une femme forte qui sait donner le change et paraître aussi parfaite que son patron, les deux personnages principaux font un tandem d’exception autant dans la narration que dans leur vie active. De plus, leurs interactions cordiales ajoutent une pointe d’humour non négligeable à cette histoire. Mais ce sont les discussions avec les autres personnages qui leur permettent de révéler de nouvelles facettes et les étoffent grandement.

Il est intéressant de souligner que la perfection et l’opposition de ces deux personnages sont aussi soulignés par le soin apporté aux couleurs. Un noir de jais pour les cheveux de l’un, des cheveux orangés pour l’autre ; une palette sombre pour monsieur, une palette claire pour madame. De plus, la webtooneuse n’hésite pas à utiliser des paillettes pour souligner encore plus le caractère presque divin de ses protagonistes, les singularisant du reste et les mettant à part dans la tête de la lectrice ou du lecteur.

Cadre de travail, cadre du quotidien

Le cadre de l’action, les bureaux, permet aussi d’exposer des nouvelles idées qui sont généralement délaissées dans les comédies romantiques lycéennes. On parle ici par exemple de la place des femmes dans le monde du travail comme il est possible de le voir dans Midnight Secretary. Le ton bien que léger n’hésite pas à pointer du doigt certaines vérités sociales et à les critiquer.

Cela peut passer par des gags visuels comme le passage du mode parfait au mode inquiet de Young Joon en quelques secondes ou encore une Mi So toute sourire au premier abord mais dont la case suivante expose un autre angle qui laisse voir la croix au niveau de la tête soulignant son énervement. Un ton tragi-comique qui est accentué par les styles réalistes des dialogues et cartoon pour amplifier les péripéties gaguesques. Une construction narrative parfaitement contrôlée par les auteurs qui montre les péripéties du quotidien des deux héros, qu’ils soient ensemble ou bien seuls.

Histoire, personnages, scénario… Tout est maîtrisé. Mais au final, et ce qui est le plus important, quel est le secret de la secrétaire Kim ? Une seule solution pour le découvrir, lire cette histoire de bout en bout car seule Mi So détient la réponse. Qu’est-ce qui cloche avec la secrétaire Kim ?, un incontournable du webtoon que Journal du Japon vous recommande chaudement. Et si vous n’êtes pas convaincus par ces quelques lignes, regardez l’adaptation en drama What’s Wrong with the Secretary Kim ? Vous vous direz peut-être what’s wrong with me ? et changerez peut-être d’avis.

The God of High School, le nekketsu façon coréenne

Nouveau titre, nouvelle recommandation. Retournons du côté des titres ciblant en premier lieu les garçons avec The God of High School. Ce webtoon est disponible sur la plateforme WEBTOON avec 293 épisodes traduits en français à ce jour.

sélection webtoon - 3

Page de titre ©2011 Park Yong Je, Naver

L’histoire nous plonge aux côtés de MORI Jin, art martialiste de re:taekwondo, du karatéka DEAWI Han et de l’épéiste MIRA Yu-Ssi, trois adolescents qui veulent remporter le tournoi du God of High School pour différentes raisons.

Un récit somme toute classique que l’on pourrait comparer avec les débuts de Naruto. On retrouve même le trio de personnages principaux aux traits de personnalités classiques : le joyeux, le sombre et ténébreux et la tête pensante. Mais on se rend vite compte que c’est bien les seuls points communs entre ces deux œuvres. Chacune met en place des enjeux et une résolution bien différentes qu’il est très intéressant de découvrir.

Une intrigue classique…

En parlant des personnages, ils sont tous les trois bien différents, que cela soit dans leur personnalité ou bien dans la manière dont le webtooneur les fait évoluer. Jin, le simplet, nous démontre rapidement toute sa puissance et nous fait miroiter de grandes choses pour la suite de l’histoire. Gentil au premier abord, il déteste lorsque l’on fait du mal à un proche et devient tout de suite très sérieux, presque une autre personne. Han semble très détaché et insensible mais peut se révéler extrêmement fougueux si, comme son ami, l’on touche à un proche. Enfin Yu-Ssi est très intelligente et généralement posée mais peut parfois réagir de manière impulsive lors des combats.

En ce qui concerne le déroulement de l’histoire, un grand soin est apporté aux combats qui permettent d’exposer rapidement les buts de chacun mais aussi les enjeux qui se cachent derrière ce mystérieux tournoi. On a des successions de cases qui permettent de parfaitement détailler l’action en cours en proposant parfois plusieurs cases montrant un angle différent. Cela permet aussi de concentrer plusieurs épisodes sur un même combat. Plus le lecteur avance dans le récit et plus les actions et leurs répercussions vont s’intensifier amenant des combats dont les enjeux sont à une dimension bien plus grande que le tournoi du début.

… à la sauce coréenne

En parlant de ces derniers, c’est fun et dynamique. Le webtooneur utilise énormément des traits cartoonesques qui permettent de déformer les différentes parties du corps, de les rendre très élastiques et d’amplifier par la même occasion la puissance des coups portés et l’intensité des émotions. PARK Yong-Je n’hésite pas à faire des enchaînements de cases en champs contre-champs qui permettent de passer d’un combattant à l’autre sans impacter sur l’intensité.

Niveau couleur, l’auteur s’est permis plusieurs excentricités au niveau de la couleur des yeux qui peuvent être noirs, rouges, verts, bleus, avec des pupilles de différentes formes : rondes, plates, en étoiles, etc. Cela permet de souligner le côté surnaturel qui s’impose de plus en plus dans le scénario et la mise en scène.

On retrouve de nombreuses fois les auras autour de certains combattant que l’on peut penser être abstraites, pour souligner la puissance de ces derniers, et qui se révèle finalement être bien présente au sein du récit. Cet aspect et bien d’autres comme les yeux révulsés lors des combats entre personnages hors-normes accentuent davantage le côté fantastique du récit.

Art martiaux, secrets, mysticisme et personnages hauts en couleurs, voilà la force de The God of High School. Alors faites comme Journal du Japon, plongez dans cette histoire et tentez de percer les enjeux derrière le tournoi et hissez-vous parmi les dieux du lycée.

True Beauty, la sélection webtoon à la découverte de la beauté intérieure

sélection webtoon - 4

Couverture du tome 1 de True Beauty ©Yaongyi

Retournons une nouvelle fois dans les parutions à destination de la gente féminine en nous concentrant cette fois-ci sur le hit de la plateforme WEBTOON : True Beauty. La webtooneuse YAONGYI nous raconte la vie trépidante de la star des réseaux sociaux Ju-Kyeong, une jeune fille qui par la magie du maquillage devient une fille des plus séduisantes.

Une œuvre plus complexe qu’il n’y paraît

L’histoire nous propose donc un point de départ proche de celui de Switch Girl avec cette jeune fille peu sûre d’elle qui se libère lors de ses métamorphoses. Pourtant, l’autrice aborde les choses différemment, exposant et critiquant assez bien les travers de la société actuelle comme l’obsession des apparences. True Beauty aborde également le manque de confiance en soi, le harcèlement, les troubles alimentaires, et plein d’autres sujets qui permettent à la webtooneuse de les questionner et surtout de les dénoncer, nuançant par la même occasion le propos principal de l’œuvre.

L’héroïne ainsi que les autres personnages nous proposent également de découvrir plusieurs aspects de leur quotidien ce qui aide à rapidement les apprécier. L’autrice n’idéalise pas Ju-Kyeong qui reste une jeune fille timide et peu sûre d’elle, même lorsqu’elle est maquillée, contrairement aux deux personnages masculins, et c’est cette dissonance entre elle et ces héros typiques de comédies romantiques qui donne toute sa saveur au récit. Cela permet de construire, des enjeux, des relations et des évolutions de personnages sur le très long terme (la série est toujours en cours et compte actuellement 163 épisodes traduits en français).

Ces changements se déroulent dans différents lieux du quotidien : la maison, le lycée, la faculté, le travail qui permettent la construction de plusieurs points de vues différents et complémentaires un même dialogue n’ayant pas la même portée émotionnelle s’il est dit par un membre de la famille, un ami ou bien un collègue par exemple.

Un webtoon contrasté et parodique

Un contraste existe également dans la narration. Les scènes avec Ju-Kyeong au naturel sont généralement plus drôles que celles avec la demoiselle maquillée, comme si l’autrice différenciait les deux facettes de son héroïne, rendant certaines situations très comiques notamment lorsque l’on voit les deux Ju-Kyeong dans une même scène, montrées à tour de rôle par un champ contre-champ centré sur la jeune fille puis sur l’une photo postée sur ses réseaux sociaux. YAONGYI maîtrise parfaitement sa narration et la construction de son récit décrivant la vie quotidienne.

Si la parodie d’univers sur la beauté, les réseaux sociaux et la pop culture vous intéresse alors foncez. Et pour ceux qui ne veulent pas lire en numérique, KBOOKS pense à vous en proposant une version papier de la série (seulement le premier tome pour l’instant est disponible). Vous pourrez ainsi découvrir les magnifiques planches de YAONGYI couchées sur papier et retravaillées pour s’adapter au mieux au format BD.

Il est intéressant de noter qu’au moins deux des personnages, Ju-Kyeong et Su-Ho, sont inspirés par de véritables personnes dont l’autrice elle-même.

True Beauty est un incontournable du webtoon de romance, alors n’hésitez pas : faites comme comme Ju-Kyeong ou comme Journal du Japon et trouvez votre beauté intérieure en le lisant. Et si vous n’êtes pas convaincu, regardez l’adaptation en drama, votre vision de l’œuvre changera peut-être.

DICE : sélection webtoon pour jouer et changer son destin

sélection webtoon - 5

Couverture du tome 1 de DICE ©2019 by YUN HYUNSEOK

Dernier titre, dernière recommandation. Tournons-nous donc cette fois-ci vers DICE, un webtoon au format papier édité par Nazca éditions que l’on connaît notamment pour TODAG (Tales of Demons and Gods). Mais contrairement à son autre titre qui nous fait voyager dans un monde très heroic fantasy, l’éditeur a ici choisi de proposer une aventure débutant dans notre monde, dans la sphère lycéenne.

Ainsi, on y suit Dongtae, un jeune homme qui ne possède ni l’intelligence, ni la beauté, ni une quelconque aptitude exceptionnelle. Il est donc, dans cet univers où tout est prédestiné dès la naissance, obligé d’obéir à tous les élèves de son lycée. Seule la jeune Eunjoo semble l’apprécier au début de l’histoire. Mais un jour, un nouvel élève arrive en classe, Taebin, et le monde va prendre une toute nouvelle tournure pour notre héros.

Un shonen sauce webtoon

Ce titre est, à l’image de Solo Leveling, une bonne entrée en matière dans la monde du webtoon. Avec un héros typique des mangas, une quête du dépassement de soi que l’on retrouve dans de nombreux nekketsu japonais et une critique acerbe du monde lycéen, DICE ne peut que plaire aux lecteurs du genre.

On retrouve tout ce qui fait une bonne histoire avec des personnages attachants et complexes qui permettent une véritable empathie mais aussi un univers cohérent et diablement criant de vérité. Le déroulement des événements est très prenant et les pouvoirs, car on va pas se mentir, tout le monde devine que les dés ne sont pas des objets ordinaires, sont tous très différents et renouvellent grandement le récit.

DICE développe une histoire de manière à ce que les héros deviennent de plus en plus forts, évoluent, tandis que les ennemis deviennent de plus en plus puissants. Le lecteur peut percevoir ces différents changements comme lorsque Dongtae passe de souffre-douleur petit et faible à un grand et beau jeune homme plutôt musclé et sûr de lui-même, se rapprochant ainsi du physique qu’il admire chez Taebin.

Et on peut comprendre pourquoi notre héros jalouse tant ce nouveau. Il est montré comme parfait grâce au dessin et à la mise en scène. En effet, YUN Hyunseok a fait en sorte que Taebin soit le personnage tout droit sorti des histoires à destination des filles (grand, beau, gentil, avenant, aimable, compréhensif…) et se distingue de Dongtae qui est petit et au visage plutôt disgracieux. Si le premier est un mannequin, le second ne l’est clairement pas. Mais bien qu’opposés, c’est Taebin qui invite le héros dans la partie de Dice car il a compris que son camarade souffre énormément et un lien profond les relie.

DICE Copyright © 2019

Une version papier réussie

Si l’on parle à présent de l’édition, cette dernière est vraiment de bonne facture. Nazca a, à l’image de ce qui est fait chez KBOOKS, réinventé la succession de cases pour que celles-ci soient adaptées au format BD. On a ainsi de grandes illustrations qui cohabitent avec d’autres plus petites et d’autres encore qui se chevauchent. Cela rend la lecture d’autant plus dynamique et agréable.

Lirez-vous DICE et ferez-vous comme Dongtae et les autres ? Jouerez-vous vous aussi pour tenter de tout changer ? Les dés sont à présent entre vos mains. En tout cas, une chose est sûre, si vous n’êtes pas convaincus, Nazca éditions et Journal du Japon le sont alors faites nous confiance et tentez l’expérience.

Le webtoon est un genre qui propose un univers entier de récits aux multiples possibilités. Le florilège de sorties permet à tout lecteur de pouvoir trouver son bonheur. Journal du Japon vous a ici exposé sa sélection de titres coréens, il en existe bien d’autres que nous vous laissons le soin de découvrir.

 

2 réponses

  1. Elvira dit :

    Super! Très instructif

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez aussi...