[Découverte J-Music] Buffalo Daughter, de l’électro psychédélique … oui c’est possible !

La Belgique est bien connue pour accueillir moult festivals, parmi les plus renommés d’Europe (Werchter, Dour ou le Pukkelpop pour ne citer qu’eux). Pourtant, force est de constater que les japonais sont peu représentés dans ces rassemblements, pour ne pas dire absents. Mais une fois n’est pas coutume, le Micro Festival accueillera pour sa sixième édition le groupe Buffalo Daughter.

Buffalo Daughter

Journal du Japon saisit donc cette occasion pour vous présenter ce groupe atypique, officiant depuis plus de vingt ans dans le paysage électro nippon.

Aux racines du Shibuya-kei

Aborder la carrière de Buffalo Daughter, c’est comme plonger dans un puits sans fond où les tourbillons de l’eau vous donneraient le tournis : le groupe a une carrière tellement prolifique qu’il devient difficile de dire à quel mouvement il appartient, ce qu’il fait ou ce qu’il a fait.

Résumons donc : alors que Pizzicato Five est souvent le premier nom cité quand on parle des précurseurs du Shibuya-kei, Buffalo Girl n’en reste pas moins l’un des piliers, continuant encore de nos jours à faire évoluer le genre. Influencé par le rock progressif allemand et la techno pop, il serait pourtant profane de réduire Buffalo Daughter à ces genres tant leur champ d’action est large.

Buffalo Girl voit le jour en 1993 sous la houlette de Sugar Yoshinaga (guitare), Yumiko Ohno (basse), MoOoG Yamamoto (programmation et design graphique du groupe) et Chika Ogawa (batteuse, qui quittera le groupe par la suite).

Leur premier EP, Shaggy Head Dressers [Shaggy étant Sammy dans Scooby-Doo, NDLR] sort en 1994 et se fait rapidement remarquer auprès du groupe américain Luscious Jackson, alors en tournée au Japon. Impressionné par leur son, il fait passer des démos à son label qui n’est autre que Grand Royal Records, le label des Beastie Boys. Buffalo Girl signe en 1996 et sortira ainsi son premier album international, Captain Vapour Athletes (compilation de plusieurs EP sortis entre temps). Grand Royal n’hésitera pas à mettre les petits plats dans les grands pour Buffalo Girl, sortant dès 1997 un album de remix par des pointures telles que Alec Empire, Money Mark ou UNKLE.

Dès lors, son rayonnement international ne cessera de croître, le groupe se produisant régulièrement à l’étranger, mais collaborant surtout avec plusieurs grands noms dont Air, Ami Suzuki, Cornelius ou Naoko Yamano de Shonen Knife.

20 ans, le grand tournant ?

En 2013, pour fêter ses vingt ans de carrière, Buffalo Daughter sortira un best of nommé ReDiscoVer. Best, Re-recordings and Remixes of Buffallo Daughter, qui inclura des chansons de leurs opus précédents bien sûr, mais également de nouvelles compositions, des reprises, des lives et des remix.

Enfin en 2014, alors qu’on pensait le groupe mort et enterré, Buffalo Daughter sort son huitième album, Konjac-tion. Il se dit que le trio se serait remis à composer en 2012 suite à sa performance au 21st Century Museum of Contemporary Art de Kanazawa, invité alors par l’artiste anglais Peter McDonald. C’est d’ailleurs lui qui signera la pochette de l’album.

Le concept de ce dernier : une fête de quartier où ses habitants vont de rencontres en rencontres. Les rencontres ayant toujours été au centre du travail de Buffalo Girl, il n’est pas étonnant de retrouver quelques jolies collaborations dans cet album… et pourtant, quelle surprise d’avoir sur la chanson Les Sirènes un featuring avec Fuzati du groupe de hip-hop français Klub des Loosers !

Ce dernier album marque définitivement un renouveau pour le groupe. Il s’en échappe une certaine sérénité, voire naïveté (Calling Out From The World of Echoes, Oui Oui) tout en gardant des racines rock prog, électro typiquement Shibuya-keiesque ou techno (Vicious Circle), le tout avec quelques relents du passé, évidemment (Love & Food, Bring Back 80’s). Un parfait mélange et une belle entrée en matière pour apprendre à connaître la musique de Buffalo Daughter.

Buffalo Daughter sera en concert au Micro Festival de Liège (Belgique) le 7 août, mais tournera également aux Pays-Bas et en Pologne.
Vous pouvez suivre le groupe sur Facebook et Twitter.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 10 septembre 2015

    […] Les derniers articles publiés par le Journal du Japon :- [Japan Expo] Interview et Live Report de ILU GRACE- [Japan Expo] Interview et Live Report de BACK-ON- [Japan Expo] Interview d’Azumi Inoue & Yu-Yu- [Japan Expo] Interview et Live Report de VAMPS- [Eurockéennes 2015] Interviews et Live Reports de Bo Ningen et Seiho- Interview et Live Reports de The Bawdies- Découverte J-Music : Yôta TOWATARI et Buffalo Daughter […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *