La cuisine japonaise : des livres pour les pressés, pour ceux qui débutent et ceux qui veulent découvrir le régime Okinawa

Avec les beaux jours, peut-être avez-vous envie de vous intéresser à la cuisine japonaise. Journal du Japon vous présente une sélection de livres, que vous soyez pressés, que vous débutiez ou que vous ayez envie de manger comme les centenaires d’Okinawa. À vos baguettes !

7 minutes en cuisine : des plats délicieux et rapides à préparer

7 minutes en cuisine - Plats asiatiques - Mathilda Motte : couvertureMathilda Motte, la reine des mochis que nous vous avons présenté dans cet article et qui a déjà écrit un livre sur ces délicieuses petites boules sucrées (voir cet autre article), revient avec un livre de la collection 7 minutes en cuisine consacré aux plats asiatiques.

Le principe est simple : cuisiner un plat beau et bon en quelques minutes avec des ingrédients peu nombreux et relativement faciles à trouver (en épicerie asiatique ou sur Internet).

Le livre, très visuel et bien mis en page, propose sur la page de gauche une photographie des différents ingrédients, une liste détaillée des ingrédients et des quantités nécessaires et un court texte expliquant étape par étape ce qu’il faut faire. Les étapes sont au nombre de trois, ce qui souligne que la facilité est vraiment le mot d’ordre de cette collection. Un petit conseil (comment servir, quel accompagnement éventuel ajouter) en fin de texte et le tour est joué. Sur la page de droite, une grande photo du plat réalisé vous permet d’avoir une idée de ce à quoi ça doit ressembler. Vraiment très simple et très pratique !

Les recettes sont au nombre de 30 et ne se limitent pas au Japon.

  • La première partie est consacrée à l’Asie du Sud-Est : 10 recettes du Vietnam, de Thaïlande etc.
  • la deuxième au Japon et à la Corée : 13 recettes dont les miso soba, le célèbre curry à la japonaise, les yaki udon aux pleurotes, la délicieuse salade de pommes de terre à la japonaise, le porc haché au miso et shiitakes, le saumon sauce teriyaki, le classique poulet yakitori entre autres pour le Japon
  • une dernière partie à la Chine

De quoi varier les plaisirs au quotidien avec un livre à tout petit prix (5,95€) !

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

Le goût du Japon : Laure Kié vous donne les bases de la cuisine japonaise

Pâtisseries japonaises - Laure Kié : couvertureLaure Kié transmet aux lecteurs depuis des années sa passion pour la cuisine japonaise et Journal du Japon lui avait d’ailleurs consacré un article pour vous la faire découvrir. Elle revient ce printemps avec une collection complète consacrée à la cuisine japonaise : Les bases de la cuisine japonaise, Sushis et brochettes, Nouilles japonaises ainsi qu’un thème nouveau pour l’auteure, Pâtisseries japonaises.

Pour chaque volume, le lecteur trouvera de nombreuses recettes, mais également des informations sur les ingrédients et les ustensiles à utiliser, des astuces et des techniques présentées pas à pas pour une plus grande facilité de réalisation. Les gestes sont photographiés, permettant de comprendre facilement comment faire. Un contenu très riche et très dense, et en même temps très lisible et très pratique à utiliser.

Gros coup de cœur pour le livre sur les pâtisseries, qui permet aux gourmands de réaliser les grands classiques que sont par exemple les daifuku, dorayaki, dango, castella.

Pâtisseries japonaises - Laure Kié : page intérieure truffes matchaMais aussi les pâtisseries plus modernes : le fameux melon pan, le mochi en version glacée, des éclairs, panna cotta ou madeleines au sésame noir entre autres.

Le matcha quant à lui a droit à un chapitre spécial : en tiramisu, en chiffon cake, en sablé et même en truffe. Avis aux amateurs de cette poudre verte !

Enfin, Laure propose d’aller découvrir d’autres plaisirs sucrés avec des tartelettes aux œufs de Hong Kong, un tapioca coco et fruits de la passion, des pancakes coréens ou un won-ton aux fraises.

Et pour ne pas être perdu, tout est expliqué dès le début du livre : les ingrédients sont photographiés et détaillés (qu’est-ce que c’est, à quoi ça sert, où ça s’achète), les farines ont des pages spécifiques (il y a beaucoup de sortes de farines différentes, mais chacune a son utilité) ainsi que les ustensiles. Il y a même des idées d’emballages pour ces belles créations ! Les recettes de base indispensables sont photographiées en pas à pas : l’anko (la pâte de haricot que l’on peut admirer dans le film Les délices de Tokyo), le mochi (pâte de riz gluant), le nerikiri (pour créer des wagashi de toutes les couleurs et toutes les formes), l’agar-agar (gelée) et le thé matcha.

Une collection très complète pour vous immerger totalement dans la cuisine japonaise grâce à un apprentissage des bases puis à une déclinaison de plaisirs salés et sucrés simples à réaliser. Et des photographies très belles qui donnent vraiment envie de se lancer ! Une série indispensable dans votre cuisine, un concentré de Japon à portée de main.

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

Le Régime Okinawa : manger mieux pour vivre mieux

Sous ce titre aux accents miraculeux se cache un vrai guide santé qui réussit à mêler des recettes à la fois saines et délicieuses et de véritables conseils nutritionnels. L’ouvrage a en effet été écrit à quatre mains par une auteure culinaire, Coralie Ferreira, et une diététicienne nutritionniste, Sibylle Naud

Ce n’est donc pas un régime express ou des recettes miracles qui sont proposées ici, mais bien une nouvelle façon de concevoir son alimentation : des principes de base clairs et bien expliqués, et des recettes colorées et gourmandes. Que du bonheur !

Après avoir mis le lecteur en appétit avec un sommaire tout en petites images colorées, les auteures explique les principes de base de la cuisine okinawaïenne :
– assiette faible en calories (prépondérance des végétaux, des produits de la mer, faible quantité de matière grasse), riche en antioxydants, pauvre en sel ajouté et en sucre, riche en énergie longue durée et pauvre en graisses saturées
– aliments emblématiques : goya (concombre amer très riche en vitamine C et en minéraux), getto (plante aux grandes feuilles vertes riches en resvératrol, puissant antioxydant), shikuwasa (citron vert riche en vitamine C), natto (haricots de soja fermentés), umibudo (raisin de la mer, une algue concentré de vitamines et minéraux)
– des modes de préparation différents : cru, entre le cru et le cuit, bouilli

Mais il n’est pas question que de nourriture car les habitants de l’île d’Okinawa qui vivent jusqu’à plus de cent ans sont très actifs, se lèvent, mangent et se couchent à heures fixes, boivent beaucoup de thé, et ont des liens sociaux forts.

Après la présentation de quelques recettes de base (riz, bouillons, gomasio, dashi, lait d’or au curcuma, thé, jus de shiso rouge), le livre se découpe en trois parties correspondant aux trois repas de la journée.

La journée démarre donc avec le petit déjeuner qui est salé à Okinawa. Des recettes présentent la soupe miso, le riz, les œufs, le saumon, les tsukemonos, la salade, le daikon, avec souvent plusieurs variantes de préparation. Le tout est entrecoupé de focus qui expliquent différents principes d’une alimentation à l’okinawaïenne : se consacrer à manger à 100%, en quoi cette alimentation est le meilleur ami des artères, le Hara Hachi Bu (ventre plein à 80%).

Pour le déjeuner, bref mais équilibré, des bento (boîtes repas) sont proposés, ainsi que des plats simples tels que le chanpuru (poêlée de différents légumes, tofu et œuf), les nouilles soba ainsi que différentes façons de cuisiner le riz. Les focus mettent en avant l’intérêt du duo riz-poisson, de la cuisine maison faite avec des produits du marché, de la consommation parcimonieuse de viande.

Pour le dîner, c’est une succession de beaucoup de petits plats différents, essentiellement végétariens : pickles, légumes (aubergines, brocolis, patates douces, courgettes, salade de papaye, gombo, carottes, haricots verts avec des recettes variées), un peu de poulpe en salade ou d’épinards au tofu. Les focus évoquent la cuisine très peu salée, le thé et la soupe, l’absence de dessert, ainsi que des conseils pour vivre longtemps et pour bien dormir.

Plus qu’un livre de cuisine (même s’il comporte 70 recettes délicieuses), ce livre est un guide qui vous accompagnera dans votre démarche vers une vie plus saine tout en restant gourmand.

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

Quelles que soient vos envies, quel que soit votre niveau, vous trouverez dans ces différents ouvrages de quoi vous faire plaisir en toute simplicité et avec un maximum de gourmandise ! 

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Sylvain PASSEMAR dit :

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour cet article, il permet bien comme son nom l’indique de trouver des livres relativement accessibles.
    Cdt Sylvain PASSEMAR.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *