Le Japon gourmand de Laure Kié : un voyage en saveurs et en couleurs

Journal du Japon aime vous emmener à la découverte de la cuisine japonaise. Entre articles thématiques et tests de restaurants japonais en France, nous vous faisons partager des expériences culinaires passionnantes. Cette fois-ci c’est en un seul gros et beau livre que nous vous proposons de découvrir le Japon par sa cuisine, ses produits, ses saveurs.

 

Laure Kié : à la découverte du Japon Gourmand

Japon gourmand de Laure Kié aux éditions MangoLaure Kié contribue depuis des années à la diffusion de la cuisine japonaise en France grâce aux très nombreux ouvrages qu’elle publie et dont nous vous faisons part régulièrement (en particulier dans ce portrait).

Cette fois-ci, elle revient avec un ouvrage très différent, un véritable carnet de voyage gourmand qui emmène le lecteur à la découverte des ingrédients (soja, algues, champignons etc.), des plats (nouilles, fritures, brochettes, bols de riz garnis, sushis et autres délices), mais également des restaurants, des allées commerçantes, ou des ustensiles (vaisselle, couteaux, baguettes) et même des fêtes qui s’accompagnent toujours de plats spécifiques. Laure livre aussi ses adresses préférées à Tokyo, Kyoto et Paris !

C’est comme si une amie vous dévoilait tous les secrets de la cuisine japonaise en vous emmenant en voyage à travers tout le Japon, chez un producteur de sauce soja, un brasseur de saké, un artisan de porcelaine d’Arita et même dans la cuisine de sa mère !

Et bien sûr, elle partage avec le lecteur ses meilleures recettes afin que chacun puisse goûter le Japon chez soi après l’avoir feuilleté dans ce magnifique livre grand format.

Le livre est en effet très grand (23,5 par 28,5 cm) et très gros (trois cents pages) pour que le lecteur en prenne plein les yeux. Il mêle photographies et dessins d’Haruna Kishi (la talentueuse dessinatrice de la série Miru miru dont nous vous avons déjà parlé). Chaque grande partie est introduite par un pèle-mêle de clichés qui s’étale sur une double page. Les dessins permettent d’expliquer les recettes, de montrer le contenu d’un plat ou le processus de fabrication d’un produit. Les cartes qui illustrent à plusieurs reprises le livre sont également dessinées et richement illustrées. Même la vaisselle a le droit à de superbes dessins ! Cela donne un livre très coloré, très vivant, comme un carnet de voyage qu’on aurait fait en mêlant photos souvenirs et petits dessins crayonnés de ce qu’on a pu voir ou goûter.

Japon gourmand page intérieure Ekiben

Mais entrons plutôt dans le livre en détaillant les différentes parties qui le composent !

 

La cuisine du Japon dans toute sa diversité

D’abord les bases : carte du Japon, définition de la cuisine washoku, explication du contenu des repas japonais, invitation à se constituer un placard idéal (les ingrédients de base qu’il faut connaître et avoir pour cuisiner japonais), définition de l’umami (la cinquième saveur japonaise) et initiation à l’art du dashi (bouillon qui sert de base dans cette cuisine et que le lecteur apprend à connaître et même à faire et dont on vous parlait déjà ici avec Ajinomoto).

Japon gourmand pages intérieures wasabiPour comprendre la cuisine japonaise, il est important de commencer en découvrant tous les produits phares qui la composent. On trouve donc de nombreuses pages sur le riz, l’élément de base (sa culture, les différents types, tous les plats qui sont composés autour du riz, des maki au domburi en passant par le mochi, le senbeï et même le saké). Viennent ensuite les algues, le soja (et tous ses dérivés : miso, tofu, assaisonnements divers). Il y a également l’umeboshi (petite prune salée que vous croiserez dans les onigiri ou les bento), les tsukemono (légumes saumurés), le wasabi, de très nombreuses variétés d’agrumes, de champignons, le kaki, et bien d’autres fruits et légumes savoureux. Il y a même une double page consacrée aux aliments bizarres !

Un grand chapitre est consacré aux boissons. Que boit-on au Japon ? Vous le saurez en regardant la double page qui est consacrée à toute la diversité des boissons japonaises. Il y a ensuite un zoom sur le thé (différentes sortes, art du thé, conseils de dégustation, cérémonie du thé, matcha). Le saké n’est pas en reste avec un portrait de brasseur et les coups de cœur de Madame Saké. Bière, whisky, shôchu sont également présents. Sans oublier des propositions d’accords vins et cuisine japonaise.

Japon gourmand, page intérieure l'art du thé

La partie commerces, vaisselle et ustensiles permet de découvrir les arcades commerçantes (shôtengai), le supermarché et autres commerces (avec photos pour se plonger dans l’ambiance), la vaisselle (différents bols, assiettes, plats) avec un zoom sur la porcelaine arita-yaki, les baguettes, les couteaux (et des astuces pour savoir les entretenir correctement, important si on souhaite rapporter un couteau du Japon !), et on apprend même l’art de la découpe !

Puis vient une partie dépaysante avec les restaurants. D’abord un mode d’emploi bien utile, puis une explication sur les différents types de restaurants. Le voyageur dans son fauteuil découvre alors les izakaya, les ryokan (superbes auberges traditionnelles), la cuisine kaiseki, la cuisine végétarienne des temples, et même la cuisine de la mère de l’auteure ! Sans oublier une double page de langue japonaise spéciale restaurants … et un détour par Osaka et sa délicieuse street food.

Japon gourmand, page intérieure Unagi l'anguille laquée

C’est après ce voyage dans les rues japonaises que vient la grosse partie sur les grandes spécialités. Elles sont très nombreuses, des yakitori aux ramen en passant par les tempura, la fondue nabé, les sushi, les korokke et bien d’autres encore. Présentation de chaque plat, détails de la recette (pas à pas dessiné), astuces, accompagnements. Le lecteur découvre le plat (origines, ingrédients, variantes) puis apprend à le préparer en toute simplicité grâce aux explications très claires et aux petits dessins qui les accompagnent (et bien sûr aux alléchantes photographies !). Apprendre à reconnaître les différentes variétés de poissons, faire un bento kawaii (et apprendre à l’emballer dans un furoshiki), prendre une leçon de sushi ou de maki, découvrir les ramen par région … toute la gastronomie japonaise défile sous les yeux du lecteur !

Une partie spécifique est consacrée aux pâtisseries, qui ne sont pas des « desserts » au Japon, mais sont dégustées en dehors des repas, avec un bon thé. Dorayaki, daifuku, manju, yoka, les becs sucrés seront ravis ! Il y a même un zoom sur les mochi de Mathilda Motte, que nous vous avions déjà présentée dans un article sur les mochi.

Une très belle partie est consacrée aux saisons et traditions. On y découvre les fêtes qui ponctuent l’année, les plats qui évoluent au fil des saisons auxquelles les Japonais sont très sensibles. Les illustrations pour ces pages saisonnières sont magnifiques (et on vous laissera les découvrir par vous même).

Enfin, le dernier chapitre est un focus gourmand au Japon (et ailleurs …) : tour du Japon gastronomique, zoom sur Hokkaido, Okinawa, la  cuisine Chûka (cuisine chinoise japonisée), et coups ce cœur de Laure à Tokyo, Kyoto, et même adresses japonaises à Paris.

Si vous voulez découvrir la cuisine japonaise dans toute sa diversité, vous faire une idée de ce qu’on mange au Japon (avant de partir en voyage ou juste pour rêver), ce livre est LE livre qu’il vous faut !

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. ACHIRAT OTOTYAMA dit :

    Un encore un livre de cuisine qui utilise le sempiternel adjectif gourmand à toutes les sauces. Vous prendrez bien un livre gourmand ? Encore un peu de thé gourmand ? Et que diriez-vous d’une saucisse gourmande pour faire passer le tout.

    Rien que pour ça que je trouve ce livre trop facile et trop lourd. Rien ne vaut un carnet de recettes japonaises d’une cinquantaine de pages pour faire à tous les… gourmands.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *