Kingdom Hearts 3 : ReMind, un DLC dispensable ?

Le 25 janvier 2019, il y a maintenant un peu plus d’an un, sortait après une longue année de vide, le troisième opus de la saga Kingdom Hearts, licence mythique développée par le studio Square Enix en collaboration avec Disney et réalisée par Tetsuya NOMURA, figure de proue dans le monde du jeu vidéo. Aujourd’hui, c’est au tour du DLC ReMind de débarquer sur nos consoles au prix de 30 € pour l’édition classique et 40 € pour les vidéos du concert Orchestra World of Tres.

Que vaut cette extension ? C’est ce que nous allons voir dans ce test.

kingdom-hearts-3-remind-logo

Un DLC, deux épisodes 

Ce DLC comprend en effet deux nouveaux opus : le Limit Cut Episode, disponible après avoir terminé la trame scénaristique principale, ainsi que le Secret Episode disponible après le Limit Cut Episode. 

Kingdom Hearts 3 : ReMind n’apporte pas de réelles nouveautés au niveau de l’histoire si ce n’est un autre point de vue aux derniers événements du jeu. On enchaîne donc les boss, les fameux membres de la nouvelle Organisation XIII, avant de revivre l’affrontement final. Beaucoup de cinématiques ont été ajoutées, un vrai plaisir pour les yeux, et un vrai plus quand on sait que le contenu global du DLC est un peu pauvre en nouveautés. Les fans de Final Fantasy seront par ailleurs contents de retrouver Yuffie, Leon et Aerith.

Aerith

Un nouveau monde est également disponible : Scala Ad Caelum. Celui-ci a été aperçu dans le jeu de base et ici est mis à l’honneur : le niveau est beau et on se délecte de le parcourir de long en large. 

 

Plus de challenge

L’ajout important du DLC (et qui plaira aux fans), c’est le challenge. Alors que le jeu de base présente une faible difficulté, cette extension saura vous donner du fil à retordre. Vous devrez en effet ré-affronter les membres de la nouvelle Organisation XIII dans une mouture plus puissante avec des nouveaux combos qui conduiront à des combats plus ardus et punitifs : Square Enix a visiblement entendu les critiques sur la facilité de l’épisode principal et donne aux joueurs ce qu’ils ont demandé. Les amateurs de challenge seront ravis. Chaque boss possède son propre style de combat ; il faudra donc trouver le bon pattern pour pouvoir le battre et  adapter son équipement et ses techniques à chacun d’entre-eux pour être sûr d’en venir à bout. Mais cela vaut le coup, car les vaincre apportera de nouveaux éléments scénaristiques ainsi que des bonus intéressants pour la suite.

Une fois vaincus, vous débloquerez Le Secret Episode, la dernière épreuve détenant un boss inédit, sans doute le plus dur de toute la série. C’est en effet un défi très intéressant dont la finalité nous laisse entrevoir le suite de la saga.

 

Quelques nouveautés

Le DLC apporte également son lot de nouveautés au niveau de l’aventure principale, notamment avec le « Menu Premium » qui vous offre la possibilité de choisir le niveau de difficulté de votre aventure : vous pourrez jouer l’aventure en mode Classique, qui n’altère donc pas le jeu de base, mais vous aurez également le choix du mode Aventure Simple, qui vous permet de vous concentrer sur l’histoire par l’ajout de différents bonus. Enfin un mode Aventure Complexe pour les fans de difficultés. Ce dernier vous permettra ainsi de choisir des handicaps permettant de vous infliger des malus pour une nouvelle sensation de jeu. Pour chaque handicap actionné, vous obtiendrez des médailles de réalisation en remplissant des défis particuliers, de quoi donner un peu de fil à retordre aux collectionneurs.

Le Menu Premium

Côté gameplay, il sera également possible d’incarner différents personnages qui devraient permettre de rendre nostalgique certains joueurs.

Un mode « combo photo » et « diaporama » font également leur apparition. Le premier offre la possibilité de mettre en scène les personnages et accessoires, certains s’amuseront avec, d’autres n’y trouveront pas de plus-value et ce n’est clairement pas un argument de vente pour ce DLC. 

Kingdom Hearts 3 : ReMind propose, comme à l’habitude de Square Enix, une de ses versions Final Mix (versions proposant une difficulté accrue pour les fans à la recherche de défis), et de ce côté-là, c’est une promesse tenue par les développeurs avec cette multitude d’ennemis à la puissance sur-boostée et à ce boss final qui va en faire rager plus d’un. Le scénario, lui, n’a rien de nouveau, quelques petites variantes accompagnées de jolies cinématiques, et des éléments qui nous permettent d’en apprendre un peu plus sur l’histoire, mais le tout reste un peu maigre pour le prix. Pour les fans, donc.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *