Mettez de la beauté dans votre quotidien ! Une sélection colorée pour se motiver.

La grisaille, le froid… Parfois, il suffit de quelques touches de couleurs pour égayer le quotidien. C’est ce que nous vous proposons avec des livres et des kits pour créer et voir la vie aux couleurs de l’arc-en-ciel.

Origami : animaux ou fleurs, tout est dans le kit !

Origami animaux de Tetsuya Gotani aux éditions RusticaLes éditions Rustica ont eu la très bonne idée de sortir deux livres-kits d’origami pour les enfants à partir de 8 ans, comprenant tout ce qu’il faut pour faire d’attendrissants animaux ou de magnifiques fleurs : livret d’explications de 10 modèles et 50 feuilles de papiers colorés et à beaux motifs pour chaque thème (et à 9,95€ le kit).

Pour démarrer, les plis de base sont expliqués (pli vallée, pli montagne, pli oreille de lapin, pli inversé intérieur), ainsi que les modèles de base qui servent à commencer les origami pour créer les animaux par la suite : base bombe à eau, base préliminaire, base du poisson.

Les modèles proposés sont originaux : lion, pingouin, lapin, souris, licorne, chauve-souris, cerf, éléphant, chat et chien pour les animaux, et agapanthe, anthurium, tulipe, feuille, muguet, tournesol, coquelicot, orchidée, perce-neige et rose pour les fleurs. Le degré de difficulté est indiqué par des étoiles (de une à trois).

Origami fleurs de Tetsuya Gotani aux éditions RusticaLes pliages sont clairement expliqués, étape par étape avec texte court et clair accompagné de schémas fléchés. Le résultat final est dessiné au début à côté du nom de l’animal ou de la plante. Pour les animaux, de nombreuses paires d’yeux sont fournis en même temps que les grands carrés de papier, il n’y a donc plus qu’à les choisir (il y a de nombreuses formes et couleurs d’yeux), les découper et les coller sur le pliage terminé… en ajoutant également des moustaches ou des museaux au feutre.

Les papiers fournis sont de grands carrés souples mais pas trop fins, avec une face à motifs et une face de couleur unie. Les motifs rappellent les pelages tachetés, striés, ondulés pour les animaux, et évoquent les végétaux (feuillages de différentes tailles, taches colorées pour les fleurs) pour le kit de fleurs. Une grande diversité qui rendra peut-être le choix difficile, mais grâce à laquelle chacun devrait trouver son bonheur !

Des heures de création en perspective, un bestiaire pour inventer des histoires et des fleurs à offrir aux mamans, tatas, mamies et amis !

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

Tout pour créer sa BD façon manga !

Dessine ta BD manga, techniques et astuces de Van Huy Ta, éditions Mango : couvertureRégulièrement, nous vous proposons des ouvrages pour apprendre à dessiner des mangas. Personnages, postures, visages, techniques et outils pour se lancer… Cette fois-ci, les éditions Mango proposent un complément indispensable : Dessine ta BD manga, techniques et astuces, pour créer un manga « en entier » grâce aux 30 planches prêtes à remplir !

Ce livre est un concentré de tout ce qu’il faut pour se lancer : une page pour savoir comment construire un bon scénario, un chapitre sur les personnages (contexte de l’histoire, traits caractéristiques, character sheet, expressions, bible graphique), un sur le relief à donner à une scène (notions de perspectives à un ou deux points de fuite, notion de plans, avant-plan, arrière-plan), un sur la mise en page et les textes (rythme et cadrage, story-board, taille, forme des textes), un sur le dessin en noir et blanc, un sur la mise en couleurs (colorisation de base au feutre à alcool, poser les ombres, dégradés, effets spéciaux, feutres opaques). Le tout est illustré de nombreux exemples très parlants.

Puis viennent des planches prêtes à remplir, avec différentes tailles de cadres, quelques effets et bulles (tout en noir et blanc). Toutes ces pages sont prédécoupées, il suffit de tirer le long des pointillés pour ensuite pouvoir travailler chaque planche bien à plat sur son bureau. Elles sont imprimées sur un papier spécial feutres à alcool et elles peuvent être combinées à l’infini pour créer un manga sur mesure.

Et en plus, en fin d’ouvrage, des feuilles de calque comprenant toute un série de bulles de différentes formes et tailles, ainsi que des mots en français et en japonais !

Parfait pour se lancer en ayant tout sous la main !

Et si vous créez votre manga avec cet ouvrage, n’hésitez pas à nous en faire part sur les réseaux sociaux, on se fera un plaisir de le partager !

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

Qu’est-ce que Tata mijote ? Un livre jeunesse de Taro Gomi pour mettre des grains de folie dans le quotidien !

Qu'est-ce que Tata mijote de Taro Gomi, éditions nobi nobi : couvertureJournal du Japon adore les illustrations hyper colorées aux formes simples et les histoires amusantes de Taro Gomi. Dans ce dernier album jeunesse aux éditions Nobi Nobi, il propose aux jeunes lecteurs de découvrir une adorable Tata. Cette « tata du village » adore recevoir et cuisiner pour les habitants, petits et grands. Elle est toujours souriante et gentille. Les invités du jour sont deux enfants qui viennent découvrir la délicieuse cuisine dont tout le monde parle.

Elle les invite dans sa cuisine et commence à préparer des choses étranges : du lait et de la farine pour des pains aux formes étranges qui vont cuire dans le four ; des carottes avec du jus de citron et du sucre qui mijotent dans le faitout ; des tranches de jambon parsemées de fleurs qui filent au congélateur ; et un œuf sur le plat qu’elle fait cuire beaucoup trop longtemps dans la poêle ? Et que dire de cette étrange machine aux lumières qui clignotent et aux ondes qui grésillent…

Le résultat sera surprenant et très original, il provoquera probablement des réactions de surprise et d’émerveillement chez les jeunes lecteurs !

C’est un livre poétique et drôle, avec une dame fantasque, dotée d’un grain de folie, entre magie et sorcellerie. On se sent bien chez elle, les couleurs chaudes donnent envie de rester plongés dans ce livre, petits comme grands, de partager le bonheur enfantin de s’émerveiller et d’avoir envie de mettre la même poésie dans notre quotidien, avec quelques ingrédients simples et beaucoup d’imagination !

Un livre chaud et coloré à consommer en cas de coup de mou !

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

Apprendre le crochet pour créer d’adorables créatures…

Je débute le crochet avec So Croch, éditions Mango : couvertureNous vous avons déjà présenté ici les amigurumi (un mot-valise japonais formé de ami signifiant crocheté ou tricoté et nuigurumi signifiant peluche), ces adorables personnages réalisés au crochet pour mettre du kawaii dans votre quotidien. Mais peut-être avez-vous eu du mal à vous lancer faute de bases ? Voilà pourquoi nous vous proposons de découvrir cette véritable bible du crochet par une de ses grandes spécialistes, Marie Clesse alias So Croch’.

En 200 pages, elle initie le lecteur, du choix du matériel à la création d’un adorable lapin en toute fin d’ouvrage, une fois que toutes les techniques ont été assimilées. Et pas d’inquiétude, chaque type de maille, chaque étape du crochetage est détaillée avec de très nombreuses photos en gros plan et des textes longs et précis qui seraient ceux d’un ami qui se trouverait à côté de vous pour vous expliquer.

Points de base, crocheter en rangs, augmentations et diminutions, crocheter en rond, construire un ouvrage en 3D, lire un patron, changer de fil ou de couleur, ajouter de la texture, rembourrer son projet, assemblage, finitions, broder les détails… Tout, absolument tout, est dans ce livre qui ne quittera plus votre table et vous permettra de vous lancer sans peur et de progresser rapidement !

Marie livre même dans de nombreux encarts des astuces, des conseils, des variantes pour une même technique et des idées qui sont en fait des petits exercices qu’elle propose aux lecteurs pour s’entraîner afin d’apprivoiser le fil, les points, les assemblages. S’entraîner à créer des formes différentes, des boules, des cœurs, des pattes, des oreilles, à faire des objets multicolores, à broder des bouches, ajouter des yeux…

En fin d’ouvrage, il y a même une foire aux questions qui reprend toutes les interrogations et les problèmes auxquels chacun peut être confronté : du débutant qui n’arrive pas à piquer son crochet dans les mailles ou ne sait pas comment mettre son ouvrage en pause à celui qui trouve que son ouvrage s’élargit ou rétrécit par excès ou manque de mailles, en passant par des questions sur la taille des amigurumi qu’on veut créer ou sur l’entretien des objets crochetés.

Adorables mini animaux de SoCroch' aux éditions Mango : couvertureVraiment rien ne manque pour apprendre, progresser et résoudre tous les problèmes que l’on peut rencontrer lorsqu’on fait du crochet. Pour chaque élément appris, il y a une introduction, des photos par dizaines, des zooms, des compléments sur les différentes possibilités, sur le maniement du crochet que l’on soit droitier ou gaucher, des petites astuces issues de ses années d’expérience, les erreurs possibles et comment les corriger. Cela permet d’aborder chaque création sereinement et de revenir au contenu de ce livre dès qu’on se retrouve coincé ou qu’on a fait une erreur. Tout peut être corrigé dans la simplicité et la bonne humeur !

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

Avec sur ce même site les autres livres et kits de SoCroch’ pour réaliser des petits ou grands animaux, des plantes et bien d’autres choses encore ! C’est par ici.

Et pour accompagner cet ouvrage déjà très complet, n’hésitez pas à faire un tour sur la chaîne YouTube de SoCroch’ !

Cuisiner à la vapeur avec Félicie Toczé

Cuisine vapeur végétarienne de Félicie Toczé, éditions Alternatives : couvertureJournal du Japon adore la cuisine saine et colorée de Félicie, et ses inspirations japonaises auxquelles nous avions consacré un article il y a un an. Elle revient cet automne avec un livre aux recettes appétissantes, Cuisine vapeur végétarienne aux éditions Alternatives. Si cette façon de cuisiner, bonne pour la santé, qui demande peu d’apport en matière grasse et permet de conserver les micronutriments, vous fait peur, pas de stress ! Félicie explique tout, présente les principes, les ustensiles utilisables (pas besoin d’investir, on a tous le matériel nécessaire : panier posé sur une casserole, cocotte-minute, cuit-vapeur, du plus simple au plus élaboré, tout marche !), mais aussi tout ce que vous pouvez faire avec cette vapeur miracle : infuser des huiles, favoriser la fermentation, la pousse du pain et tellement d’autres choses qui seront beaucoup plus faciles à faire que vous ne l’imaginez !

Les recettes donnent faim et les photos sont superbes !

On démarre dès le petit-déjeuner avec des porridges simplissimes, du pain perdu aux abricots secs et noisettes, une omelette verte ou des œufs brouillés.

Cuisine vapeur végétarienne de Félicie Toczé : page intérieureBien sûr il y a plusieurs recettes de soupe (dont la soupe miso aux légumes de saison, mais également un velouté de céleri-rave, potimarron et poire), des dips de légume pour l’apéro, des pains, cakes et terrines.

Côté plats, il y a aussi bien des bols complets végétariens que des tartelettes, des curry ou des burgers végé.

Quant aux desserts, ils vous feront fondre de plaisir : banana bread, fruits à la vapeur, riz au lait, halva de carotte à l’indienne, cookies ou carrot cake entre autres.

Des recettes végétariennes mais très parfumées et riches en goût grâce à des ingrédients soigneusement sélectionnés pour une explosion en bouche : purée d’amande, fève tonka, miel, miso, citron confit, vinaigre d’umeboshi et bien d’autres produits merveilleux et magiques !

Laissez-vous tenter !

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

Park Life de Shuichi YOSHIDA : un beau roman illustré

Park Life de Shuichi YOSHIDA, éditions Picquier : couvertureCe livre publié aux éditions Picquier en 2007 ressort cette année en version illustrée et c’est un vrai bonheur de s’y plonger.

En une centaine de page, Shuichi Yoshida fait découvrir au lecteur le parc Hibiya de Tokyo avec sa faune animale et humaine ainsi que sa flore. L’auteur lui apprend à regarder, à écouter, à sentir… Le narrateur est chargé de marketing dans une société de bain moussant et de parfum. Il vient tous les jours au parc pendant sa pause, s’installe sur « son » banc et observe. Et lorsqu’une jeune femme avec laquelle il a échangé quelques mots dans le métro lui apprend qu’elle aussi observe dans ce même parc, ils commencent à se retrouver pour passer ces moments ensemble. Des conversations courtes, sur tous les sujets possibles : du don d’organe à la forme en cœur de la marre mais aussi de la sociologie des Starbucks à l’aérostat qu’un vieux monsieur tente de faire voler dans le parc.

Ce livre se lit comme on fait une promenade. Une parenthèse hors du temps, une pause sur un banc. Et des petites originalités qui se savourent délicatement : Lagerfeld, le singe d’un couple d’amis que le narrateur garde (l’homme et la femme traversent une crise et sont partis chacun de leur côté), la fascination du narrateur pour l’anatomie (il lit Anatomie du corps humain de Léonard de Vinci, observe des figurines comme des poupées Barbie avec organes visibles), ou encore son curieux double numérique qui voyage à sa place et dont il reçoit les photos de lieux qu’il n’a jamais visités. Parfois le bruit de la ville, les salariés des bureaux environnants, les repas pris sur le pouce. Et puis les souvenirs, qui ont tendance à affluer lorsqu’on se pose, qu’on observe. Une image en amène une autre … et le narrateur voit arriver les souvenirs de cette collégienne dont il était amoureux.

La nouvelle version illustrée est très réussie : des esquisses à l’encre noire, rehaussées de touches de couleur (le vert de l’herbe, l’orange d’un pantalon, le violet d’une tasse de café, le rouge d’une robe et toutes les couleurs des fleurs au fil des jours). Le petit singe est particulièrement attachant sous les traits de l’illustratrice, Émilie Protière. Une poésie du pinceau qui se marie à la poésie de la plume que le lecteur apprécie dès les premières lignes du livre :
« Dans le carrefour souterrain de Hibiya circulent trois lignes. Si l’on compare par exemple le bâtiment Marion de Yûrakuchô à la partie décorative d’un gâteau d’anniversaire, et qu’on découpe ce quartier de haut en bas en deux parties tranchées, sur la partie biscuit moelleux les stations et les couloirs du métro doivent être alvéolés comme une fourmilière. Même si la décoration de surface est brillante, un gâteau au corps spongieux n’a rien d’affriolant. »

Et si vous faisiez une pause dans un parc de Tokyo ?

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

Il ne vous reste plus qu’à choisir : lecture, origami, dessin, crochet, cuisine ! Faites-vous plaisir, faites-vous du bien !

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *