[Attentes mangas] Novembre, on choisit ses mangas de fin d’année !

Après cette rentrée bien chargée, à reprendre nos marques à droite et à gauche après l’été, il était temps de laisser la place à l’automne ! Heureusement, le mois de novembre propose à son tour de nombreuses nouveautés mangas qui ne devraient pas vous laisser indifférent. 

L’équipe de Journal du Japon s’est donc penchée sur le planning des éditeurs pour novembre et vous propose 12 mangas dans son habituelle sélection. Et ce ne sera pas de trop car, rien que pour novembre, il s’annonce plus de 360 sorties (coffret compris) et près de 62 nouvelles séries ou one-shot… Donc suivez le guide des attentes manga, et bonne lecture à toutes et tous !

 

Novembre 2022 : les nouveautés mangas

Lost lad London – Ki-oon éditions

Lost_Lad_London_1_ki-oonC’est indéniablement le visuel intrigant qui m’a fait ajouter ce titre dans notre sélection du mois. Entre roman noir pour le scénario, roman graphique pour les décors et l’encrage et manga pour le chara-design, voilà bien un seinen original.

Ce titre de Shinya SHIMA, qui profite de son experience de vie  en Angleterre pour ce manga, nous parle de Al, étudiant londonien d’origine asiatique, qui vit en colocation, à distance de ses parents. Son ambition est d’obtenir son diplôme sans faire de vagues… Mais,  voilà, Al est au mauvais endroit au mauvais moment, et monte dans le métro où le maire de la ville est retrouvé assassiné !

Il va alors, malgré lui, croiser le chemin de l’inspecteur Ellis. Bourru mais compétent, Ellis est surtout hanté par le souvenir d’une enquête qui a mal tourné, et bien décidé à ne plus jamais se tromper de coupable. Charge de l’enquête, il finit par sonner à la porte de Al au moment où,  sans comprendre pourquoi, ce dernier découvre un couteau ensanglanté dans la poche de son manteau !

Mystère mystérieusement mystérieux, n’est-il pas ? Entre la découverte graphique et le récit qui s’annonce palpitant, je sens que je vais dévorer ce titre dès sa sortie, le 3 novembre prochain ! (Paul)

A Tender Heart – Kbooks

Couverture du tome 1 de A tender heart chez KbooksComme souvent, Kbooks nous dévoile son nouveau titre ciblant cette fois-ci un public majoritairement féminin. L’éditeur a déjà quelques perles à son actif comme True Beauty ou encore Qu’est-ce qui cloche avec la secrétaire Kim ? Mais aujourd’hui Kbooks s’ouvre aux isekai au féminin. Vous savez, comme les multiples Villainess et autres titres qui se démocratisent de plus en plus à l’instar de Si je suis la Vilaine, autant mater le boss final, L’Extraordinaire apothicaire pour ne citer qu’eux. Mais pas de transfert dans un jeu de drague pour fille aujourd’hui, ou plutôt on dirait un croisement entre ces otome world avec La petite faiseuse de livre et son héroïne fan de livres. Vous voyez le mélange que ça peut donner ? Et bien vous avez un peu le début du titre dont nous allons parler : A tender heart.

Ainsi, lors de la lecture d’un de ses romans préférés, une jeune fille est déçue par la tournure que prend l’intrigue principale et du fait que l’héroïne ne finisse pas avec le héros qu’elle soutient depuis le début : Liandro. Ce dernier, maudit depuis l’enfance, broyait du noir jusqu’à l’arrivée de la princesse et tomba amoureux de cette dernière. Mais elle choisit le prince du royaume ce qui entraîna une mauvaise fin pour le jeune homme. Et cela a profondément attristé notre héroïne qui fit le vœu de changer le déroulé de cette histoire. Ni une, ni deux, elle se réveille dans le corps d’un personnage qui n’existait pas jusqu’alors dans le récit : Evelina, la servante de Liandro. Connaissant le destin sombre qui attend son personnage secondaire préféré, Evelina va tout faire pour que la bonne fin lui arrive. Son cœur tendre va-t-il ébranler le jeune noble ? Vous le découvrirez en lisant  A tender heart qui sortira le 9 novembre prochain au prix de 14,95 €. (Andres)

Stellar Witch Lips – nobi nobi !

Couverture du tome 1 de Stellar Witch Lips chez nobi nobi !Une couverture aux couleurs éclatantes, un chara-design digne des meilleurs magical girl des années 90 et un nom girly à souhait : voilà que Stellar Witch Lips aux éditions nobi nobi ! coche toutes les cases pour devenir la Madeleine de Proust de tous ceux qui ont grandi avec le Club Dorothée. Une première impression qui génère tout de suite une certaine nostalgie, confirmée par un synopsis des plus classiques, mais des plus efficaces, pour ce qu’on attend d’un titre comme celui-ci.

C’est en cinq volumes que nous suivons les aventures de Miku Hoshino, une jeune lycéenne dynamique et drôle qui se voit doter du jour au lendemain de pouvoirs magiques : elle devient la « sixième sorcière de la nuit », prête à combattre les forces du mal en quête de mana, l’énergie vitale de toutes choses. Mais là voilà à peine nommée que son camarade Ryûsei Azuchi, inspecteur de police en herbe, est sur ses traces pour découvrir son identité.

Un titre qui promet de se replonger dans une ambiance chère à notre enfance : celle des magical girl et ces héroïnes fortes sur fond de romance et de bataille pour le bien et la justice ! Rendez-vous le 2 novembre chez votre libraire pour découvrir le première tome de Stellar Witch Lips. (Roxane)

L’Amour le plus lointain au monde – Hana

Couverture de L'amour le plus lointain au monde chez HanaAprès re:naissance, c’est au tour de L’amour le plus lointain au monde de Mitsuaki ASÔ d’être publié en France.
C’est par hasard que se rencontrent Isuzu et Tôka, l’un atteint de surdité profonde et l’autre violoniste. Il va le ramener chez lui alors qu’il l’a trouvé à moitié conscient dans un parc. Ensemble, ils vont petit à petit trouver chez l’autre ce qui leur fait défaut et se rapprocher. Tôka réalise alors qu’il a des sentiments pour Isuzu. Mais une fois sa flamme déclarée, il se rend compte qu’Isuzu est plus qu’hésitant… Déjà parce qu’il n’a aucune expérience avec les hommes mais aussi parce qu’il se pose des milliards de questions.

Ce one-shot est vraiment de toute beauté. La thématique du handicap est bien traité, la différence de milieu et d’âge aussi renforcent le côté réaliste de cette romance. C’est avec impatience qu’on attend la suite de ce premier tome très réussi. Pour cela, on peut remercier les éditions Hana de le sortir chez nous, tout comme son précédent titre. Et si vous voulez le noter dans votre agenda, alors notez bien que ce titre unique sortira le 7 novembre dans toutes les librairies ! De mon côté, je serai forcément au rendez-vous. (Tatiana)

Le clan de Poe – Akata

Couverture du tome 1 de Le clan de Poe chez Akata50 après sa première parution au Japon, Le Clan de Poe a droit à une parution en France. Grâce à leur nouvelle collection Héritages, les éditions Akata rendent enfin justice à Moto HAGIO, membre de l’emblématique club de l’an 24, injustement boudée chez nous alors qu’elle est entrée dans le Eisner’s Hall of Fame aux États-Unis pour l’ensemble de sa carrière.

Il y a longtemps que je voulais lire les travaux de cette mangaka, orientés vers l’exploration des relations familiales compliquées, des sentiments adolescents tourmentés et poussées jusqu’à la limite. Elle surfe sur les genres littéraires, révolutionne le shôjo très sage des années 70 en le plongeant dans la science-fiction, fonde ce qui sera plus tard le boy’s love… Cette femme est un personnage incontournable de l’histoire du manga.

Le Clan des Poe est l’une de ses œuvres les plus remarquées, une sombre histoire de famille rendue éternelle grâce au sang vampirique qui court dans ses veines. Adopté par les Poe, Edgar, bloqué dans un corps adolescent, parcourt les époques en compagnie de sa sœur Marybelle. Mais la condition de vampirella est bien plus difficile à assumer qu’il n’y paraît… J’ai hâte ! Rendez-vous en librairie le 24 novembre pour découvrir le première volume de cette série ! (Albine)

Your Evil Past – Pika éditions

Couverture du tome 1 de Your Evil Past chez PikaParmi les nouveautés qui sortent en novembre, un titre a attiré mon attention : Your Evil Past de Takashi SANO dont c’est la première œuvre qui sera publiée grâce à Pika !

Premier petit avantage concernant cette nouvelle série : elle est terminée en 14 volumes, donc ce ne sera ni une série longue, ni une série trop courte. Vu le synopsis on peut s’attendre à quelque chose tienne la route sur la durée. En somme, on nous dépeint la vie de Yûsuke Saito, qui aurait mystérieusement disparu. Puis après sa réapparition, on apprend qu’il est amnésique : il ne se souvient pas de son passé, mais il découvre assez vite qu’il aurait commis les pires atrocités. Cependant, chose étrange, son entourage et ses proches ont l’air de le qualifier comme étant une personne joviale, douce et sympathique : à l’inverse de ce que ses victimes lui reprochent et parmi lesquelles certaines cherchent à se venger. Et il ne peut pas les blâmer car un unique souvenir semble le hanter, celui d’un moment où il planterait son couteau dans le corps de quelqu’un…

Cette série devrait donc nous faire réagir, ou nous tenir en haleine car on comprend que Yûsuke Saito va vouloir retrouver sa mémoire et saisir ce qui a pu se passer. Y parviendra-t-il ? Est-il réellement un tueur ou un tortionnaire ? Pourquoi a-t-il donc perdu la mémoire ? Bref, que de questions ne serait-ce qu’à la lecture du résumé ! Et le dessin a l’air d’ajouter sa touche au reste. Un premier volume à découvrir dès le 16 novembre en librairie donc ! (Charlène)

L’impuissance – Hana

Couverture de L'impuissance chez HanaEn ce mois de novembre, quoi de mieux que de lire une joli romance pour se réchauffer le cœur ? Et  lire un Boys Love pour peut-être échauffer les corps ! C’est pourquoi nous allons traiter d’un nouveau titre à paraître chez Hana : L’Impuissance.

Comme nous l’avons déjà vu, cet éditeur n’hésite pas à se tourner vers de nouvelles autrices et cette fois-ci c’est Mimeko MIYAKO. Cette dernière a commencé à se faire connaître en pré-publiant dans le GUSH Yosei-san wa Yaritai Houdai, une histoire entre un fé (ou fétaud) qui peut rendre heureux par le sexe et un jeune lycéen solitaire. Au travers de cette première œuvre, la mangaka met en avant son attrait pour les histoires romantiques mais surtout coquines. Et L’Impuissance qui sort chez Hana suit le même chemin.

Ainsi, on y suit les aventures d’un patron d’un bar gay, Ryô Hodogaya, et d’un de ses ex, Umezaki. Voulant qu’on le laisse seul, Ryô dit à tout le monde qu’il est impuissant tandis que Umezaki crie sous tous les toits ses prouesses sexuelles. Mais un jour, Umezaki va à sa rencontre car il serait devenu impuissant ! Commence alors une relation entre les deux qui va faire ressurgir leur passé et transformer leur nouvelle relation ? Pour en savoir plus sur ce couple « impuissant » face aux aléas de la vie, lisez L’Impuissance, un one-shot donc, qui sortira le 4 novembre prochain au prix de 7,95 €. (Andres)

Bienvenue au café des chats – naBan éditions

Couverture de Bienvenue au café des chats chez naBan

Les chats sont partout ! J’ai même récemment appris qu’un magazine de prépublication au Japon s’était spécialisé dans les mangas dédiés aux félins et à leurs facéties en tous genre… j’adorerais le lire !

En attendant, je suis ravie de retrouver Ikue AIZAWA et son nouveau manga, Bienvenue au café des chats, un one-shot plein de sérénité et de calme dans notre monde de brutes. Tenu par deux gentilles demoiselles, le café accueille les clients stressés pour leur permettre d’oublier un instant leur vie trépidante et se laisser apprivoiser par un des adorables minous qui composent la meute ronronnante de cet établissement.

Je suis très curieuse des histoires qui vont être proposées, et impatiente car la dessinatrice de Demande à Modigliani mérite toute l’attention du monde, avec son trait aussi délicat que lumineux, découvert par naBan, un éditeur que j’apprécie beaucoup pour ses choix de publications inattendus. Et puis soyons honnêtes, j’aime beaucoup trop les histoires de chats mignons.

Rendez-vous donc dès le 25 novembre pour découvrir ce petit one-shot tout en douceur ! (Albine)

Tokyo Aliens – Kana éditions

Couverture du tome 1 de Tokyo Aliens chez KanaDeuxième série de la mangaka, mais la première sur le sol français, NAOE nous livre ainsi par l’entremise de Kana son dernier titre : Tokyo Aliens ! Une série qui aurait presque pu sortir en octobre afin de coller à l’ambiance générale des choses un peu surnaturelle car on va nous parler, dans cette nouvelle série… d’aliens.

En effet, le synopsis semble dépeindre un monde équivalent au nôtre mais où se trouveraient en réalité des extraterrestres en mode touriste, déguisés parmi les humains pour passer inaperçus. Enfin, jusqu’à ce que Akira Gunji est fort à faire avec l’un d’eux dans le métro : une vieille dame avec des tentacules dans le dos ! Il est d’autant plus surpris et sous le choc qu’un élève de son école, Sho Tenkubashi intervient alors pour arrêter cette vieille dame tentaculaire qui serait une Kunékunienne ! Dès lors Akira comprend qu’un univers parallèle officie autour d’eux et qu’une police secrète existe pour arrêter les débords de ces extraterrestres en simple vacances sur Terre.

Comme on le suppose, ce dernier va sûrement rejoindre Sho et en apprendre davantage sur ce qui se passe. Une série toujours en cours au Japon avec cinq volumes, donc autant dire que le rythme de parution risque bien d’être rattrapé assez vite. Pour le premier tome en tout cas, il vous faudra venir en librairie dès le 4 novembre… Et pour patienter n’hésitez pas à aller découvrir l’extrait mis à dispo par l’éditeur ! (Charlène)

Boy’s Abyss – Kana éditions

Boys_Abyss_1_kanaParfois les coups de coeur des attachées de presse peuvent aussi devenir les votres. Aussi, quand celle des éditons Kana me propose de jeter un coup d’œil à Boy’s Abyss il y a quelques semaines et que je vois  cette magnifique couverture, je n’ai pas pu résister…et j’ai devoré le premier chapitre !

Derrière cette cover énigmatique, on découvre l’histoire de Reiji, un adolescent ni épanoui, ni très heureux. Un quotidien de petite ville banal, morne, fait d’obligations sans intérêt dans un patelin qui n’en a pas non plus.

Seules consolations : son amie d’enfance Chako, et les chansons du groupe d’idol  Acrylic , qu’elles apprécient toute deux. Et, à la rigueur, l’unique endroit touristique de la ville « L’abysse des amoureux » rendu tristement célèbre par l’auteur du roman Un cercueil printanier.

Le résumé éditeur indique enfin une rencontre fortuite qui va tout changer, et pas en bien. Mais je ne suis pas allé jusque là, gardant le plaisir de la lecture au format papier. Néanmoins les premières pages m’ont permis une très belle et envoûtante immersion, grâce à des dialogues prenants, qui sonnent juste, une mise en scène réaliste et une psychologie assez bien construite.

Bref, j’ai hâte de me plonger complètement dedans, le 18 novembre prochain !

 

Et deux petits bonus, deux !

Chainsaw Man – Buddy stories – Crunchyroll éditions

chainsaw_man_Buddy_Stories_crunchyrollLe premier de nos bonus est un roman de 240 pages (pour 9.99 euros) mais aussi une side-stories de la licence au succès mérité : Chainsaw Man, par le mangaka que l’on ne présente plus, Tatsuki FUJIMOTO.

Ce sont trois histoires et trois duos qui partent à l’aventure : Power & Denji, Quanxi & Kishibe et Himeno & Aki, pour la toute première mission de cette dernière. En bonus, on part à Enoshima pour le voyage que Denji rêvait de faire avec ses amis.

Si j’attend ce roman, le 2 novembre prochain, c’est en fan assumé de la série et poussé par ma curiosité de découvrir l’œuvre de FUJIMOTO dans une narration différente, pour l’immersion si particulière qu’offre les simples mots, sans les images. Surtout avec une série aussi explosive, sanguinolente et loufoque que  Chainsaw Man ! (Paul)

Banana Fish – Official Guidebook Rebirth – Panini manga

Couverture du guidebook official de Banana Fish chez Panini mangaPanini a eu l’excellente initiative de sortir en France le guide officiel de Banana Fish nommé Banana Fish – Official Guidebook Rebirth. Fort du succès du manga de Akimi YOSHIDA, cette pépite a pu être traduite en français.

Au programme : des affiches en couleur, une présentation détaillée de chaque personnage, une séance de questions-réponses avec la mangaka, des notes de l’autrice Akimi YOSHIDA et plusieurs chroniques autour de cet univers fictif. Ce bouquin au format A4 (le même que celui de la perfect édition) est une mine d’or pour tout fan qui se respecte. Pouvoir obtenir une traduction soignée de ce bijou est une véritable chance ! C’est réellement un achat indispensable pour tous les fans de la série animée et du manga, ainsi qu’une belle idée de cadeau à offrir à tous ceux qui aiment Banana Fish. Ayant déjà en ma possession la version japonaise, je ne peux qu’encourager l’achat de ce guidebook qui va bien au-delà de la simple compilation de fiches sur les personnages.

Vous l’aurez donc compris, chez Journal du Japon, on attend sa sortie avec impatience ! Pour cela rien de plus simple : guettez les sorties de Panini Manga sur novembre, et particulièrement celle du 2 du mois ! Dernière remarque : ce guidebook est au même tarif que les tomes de l’édition perfect sortie par l’éditeur, donc aucune raison de ne pas franchir le pas.(Tatiana)

 

Et voilà, vous êtes désormais armés pour de nouvelles lectures. Quelle est la série qui vous tente le plus ? En avez-vous remarqué d’autres ? Venez-nous le dire en commentaire et ne manquez notre rubrique #Mangadujour sur Twitter !

Bonne rentrée à toutes et tous et d’excellentes lectures !

1 réponse

  1. Kitano dit :

    Bonjour,
    J’attends avec énormément d’impatience la version ebook de « Boy’s Abyss ».
    Cette série me tente énormément, elle semble être dans un fort ancrage du réel et de la vie dure de ce monde, comme déjà décrit par d’autres auteurs comme Inio Asano.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez aussi...