Et si on mangeait japonais ? Épisode 1 : les ramen à Paris

Journal du Japon le sait bien: tout le monde ne peut pas partir en voyage au Japon et s’y faire plaisir gustativement parlant. C’est pourquoi se met en place avec ce billet un fil d’articles vous proposant de bonnes adresses, ici, en France. Des restaurants pour l’instant situés principalement à Paris mais où il faut mettre les pieds au moins une fois, que vous habitiez la capitale ou y soyez de passage ! Et le thème inaugural choisi pour ce premier article est… le ramen ! Où en manger à Paris ? Pour le savoir, il suffit de continuer la lecture.

Le ramen, qu’est-ce que c’est ?

On ne peut vous dévoiler une liste de restaurants de ramen sans faire d’abord un rappel de ce qu’est ce plat populaire japonais. Pour ceux qui souhaiteraient en apprendre d’avantage sur le sujet, l’équipe du JDJ avait couvert notamment la Paris Ramen Week en 2016, et avait rédigé un article sur l’un des acteurs phares du ramen au Japon : Ippudo, enseigne, par ailleurs, mentionnée ci-après.

Le ramen, c’est quoi ? Le ramen est un plat populaire japonais originaire de Chine. Il s’agit d’un bol de nouilles trempant dans un bouillon et agrémentées d’une viande et/ou de légumes. La plupart du temps, les nouilles sont fabriquées à partir de farine de blé. Le bouillon quant à lui, varie énormément d’une région à l’autre, et reste l’ingrédient principal qui fait le liant du plat et lui offre toutes ses saveurs.

Les nouilles vont être longuement travaillées et ajouter ensuite au bouillon qui, lui,  aura mis longtemps à prendre. Un bon bouillon, appelé dashi, est réalisé à partir d’un bouillon de boeuf, de volaille ou de porc, auquel s’ajoutera soit du miso soit de la sauce soja. Chaque chef cherche la perfection et l’umami (ndrl : la saveur) qui lui correspond. Le tout ensuite est complété d’une tranche de viande, d’un œuf mollet, de légumes… Il y a donc autant de sortes de ramen qu’il existe de restaurants ou de régions ! Le ramen est aussi devenu un plat type « soul food » où sans dépenser énormément, le client se régale. C’est le cas au Japon; en France, les tarifs ne seront pas les mêmes, mais le goût reste semblable !

De nombreux acteurs japonais tentent, en effet, leur chance en France, et particulièrement à Paris. Loin d’être encore nombreux, reconnus ou populaires, la capitale peut s’enorgueillir de posséder quelques restaurants de ramen prometteurs et fidèles à l’âme japonaise. Voici, pour vous, une liste de ces restaurants que Journal du Japon a testés : 4 restaurants qui valent donc le coup d’y mettre les pieds !

4 restaurants, 4 ambiances !

© Le torii de Gensen

Kodawari Ramen – Un restaurant sous forme de ruelle japonaise

Vous en avez peut-être entendu parler, mais se trouve à Paris, un restaurant de ramen atypique: le Kodawari Ramen dont la déco reproduit parfaitement l’âme d’une ruelle commerçante japonaise avec ses lampions, ses affiches, ses noms de rue, ses poteaux électriques, ses paravents lumineux et même de véritables toilettes japonaises pour les clients ! Passé l’étonnement face à une reproduction aussi fidèle – plus besoin de voyager on vous dit! – le choix de la carte s’offre à vous.

© Le torii de Gensen

La spécialité ? Les ramen bien sûr, mais vous pouvez très bien choisir aussi quelques accompagnements typiques comme les fameux edamame (ndlr : fèves de soja) ou différentes salades d’algues. Quatre choix de ramen sont inscrits à la carte, cinq durant la période automnale. Au niveau des tarifs, on se retrouve sur des classiques à Paris, tournant aux alentours de 12-14€, sans supplément. Entendez par-là que si vous souhaitez un ramen complet avec l’oeuf mollet, il vous faudra prendre le supplément tamago. Tous les produits utilisés sont made in France, et le bouillon est réalisé à partir d’un bouillon de poulet élevés dans les Landes. C’est d’ailleurs là, la marque de fabrique de Kodawari Ramen. En terme de boisson, des propositions japonaises vous sont faites : saké, bière, limonade ou thé.

Sachez également que le restaurant n’est pas ouvert non stop et qu’il y a parfois un peu d’attente mais qui est, cependant, très bien gérée. Et surtout, le restaurant vient d’obtenir une récompense en se voyant décerner la Palme d’Or France lors de la 22ème édition des Palmes de la Restauration 2017 qui s’est tenue en Novembre dernier. Un autre bon point qui peut vous convaincre définitivement d’y aller.

Adresse :
Kodawari Ramen
29 rue Mazarine, 75006 Paris
Métro proche : Odéon (site internet : Kodawari Ramen)

© Le torii de Gensen

Hakata Choten – Vous prendrez bien un tonkotsu ramen ?

Avec Hakata Choten, vous ne trouverez pas une mais deux enseignes à Paris puisque la chaîne a fini par ouvrir un second restaurant : le premier se trouve dans le quartier de l’Opéra, le second se trouve du côté de Châtelet. Deux quartiers touristiques facile d’accès et où il est possible de se promener avant ou après un bon ramen. Hakata Choten est d’ailleurs connu pour ses ramen, mais aussi pour ses gyoza. Ce restaurant a, en effet, déjà obtenu le prix du meilleur gyoza du Japon. Et on peut vous garantir que ce n’est pas usurpé !

© Le torii de Gensen

Attention, cependant, aux horaires: le Hakata côté Opéra ferme entre le service du midi et celui du soir tandis que celui des Halles ouvre non-stop de 12h à 22h. Autrement, l’intérieur des deux restaurants est chaleureux grâce aux tons chauds rouge, marron et noir. Agencé tout en longueur, il reste suffisamment spacieux. La place d’honneur sur la carte est donnée au ramen avec 5-6 choix possibles et dont la base est le tonkotsu, un bouillon aux os de porc qui a mijoté 24h. Là aussi, comptez un supplément si vous souhaitez agrémenté votre ramen d’un peu plus de topping. Petite mention spéciale au tonkotsu ramen rouge cuisiné à base d’une sauce piquante, secret du chef, qui explose littéralement en bouche.

Vous pouvez également savourer des gyoza, des edamame et vous hydratez avec de la bière, de la limonade, du thé ou encore de la liqueur de yuzu. Un lieu convivial où il fait bon se rendre.

Adresses :

Hakata Choten
16 rue de la Grande Truanderie, 75001 Paris
Métro proche : Étienne Marcel
RER : Châtelet-les-Halles, côté Rambuteau/Pierre Lescot (site internet : Hakata Choten)

Hakata Choten
53 rue des Petits-Champs, 75001 Paris
Métro proche : Pyramides (site internet : Hakata Choten)

© Le torii de Gensen

Ippudo, le ramen traditionnel japonais

Tout comme Hakata, Ippudo possède deux restaurants à Paris. Le premier, et le plus typique dans sa décoration, se trouve du côté de Saint-Germain, le second à l’ambiance plus parisienne, se trouve du côté des Halles, non loin du Louvre. Le premier est également plus petit que le second mais l’ambiance y est différente. Aucune réservation n’est possible, à vous de venir et de voir s’il y a de la place, quitte à devoir attendre un peu dehors. Et là, que ce soit l’un ou l’autre, comptez une interruption entre le service du midi et celui du soir, mais avec des horaires, en contrepartie, très tardifs (00h et 00h30 le week-end).

© Le torii de Gensen

La spécialité du lieu est essentiellement le ramen avec 5 choix possibles, allant, sans supplément, de 13 à 14€. Peut-être le restaurant de ramen le plus cher, surtout si on ajoute des topping dont l’œuf mollet. Le restaurant situé aux Halles proposera également quelques desserts inspirés des ramen ou des pâtisseries japonaises. Mais là où cela devient peut-être intéressant, c’est qu’Ippudo propose une bonne carte de boissons alcoolisées majoritairement japonaises: différents saké, de l’umeshu, de la liqueur de yuzu, différentes bières, du vin et même du whisky japonais ! Autant dire que vous pouvez accompagner agréablement votre repas. La base du bouillon ici est un bouillon de porc, de poulet ou à base de shiitaké pour le ramen végétarien proposé. La saveur de l’umami est vraiment suave en bouche.

Rien à redire sur le service, les serveurs sont efficaces et rapides. Si vous souhaitez faire découvrir un ramen traditionnel à des néophytes, emmenez-les chez Ippudo sans aucun problème !

Adresses :

Ippudo Saint-Germain
14 rue Grégoire de Tours, 75006 Paris
Métro proche : Odéon, Saint-Germain-Des-Prés, Mabillon (Site internet : Ippudo)

Ippudo Louvre
74-76 rue Jean-Jacques Rousseau, 75001 Paris
Métro proche : Étienne Marcel, Les Halles, Châtelet-les-Halles (Site internet : Ippudo)

Ippudo République (Ouverture prochaine)
6 place Jacques Bonsergent, 75010 Paris
Métro proche : Jacques Bonsergent, République (Site internet : Ippudo)

© Le torii de Gensen

Kotteri Ramen Naritake – Composez votre ramen

Et oui, vous lisez bien, au Kotteri Ramen Naritake, c’est vous qui choisissez réellement votre ramen. Bouillon au miso ou à la sauce soja, du beurre ou non avec les nouilles, goût prononcé ou non… Au final, la carte est restreinte : deux ramen différents, mais vous en composez réellement la saveur. Le restaurant est connu a priori surtout via le bouche à oreille, ne possédant qu’une simple page facebook pas forcément très à jour. C’est bien le seul restaurant de ramen à Paris qui propose ainsi à ses clients de personnaliser ou non le ramen dès le bouillon.

© Le torii de Gensen

Situé dans le quartier d’Opéra, proche de la rue Sainte Anne, le restaurant est un peu excentré mais reste néanmoins accessible facilement. Il y a moins de places que dans les autres restaurants cités, et vous pourrez vous sentir vite oppressé si vous êtes installés au comptoir lors du coup de feu ! Nous vous conseillons donc de privilégier, si possible, des horaires autres que ceux classiques. Le tarif rejoint celui de Kodawari et Hakata, donc rien à redire, c’est le tarif parisien. Niveau boisson, que du classique avec de la bière et du soda, ce qui est un choix suffisant tant le ramen est copieux. Beaucoup de légumes, dont du chou en effet dans le bol ! Afin d’aller plus vite lorsqu’il y a du monde, vous pouvez commander avant de rentrer dans le restaurant : une fois une place libérée à l’intérieur, le ramen arrive alors assez vite.

Il semblerait que là aussi le restaurant ne soit pas en service continu et fonctionne sans réservation. Prévoyez donc votre visite en conséquence (11h30-15h et 18h30-22h, fermé le mardi). L’ambiance reste chaleureuse par les tonalités ambiantes, mais, encore une fois, gare au coup de feu du service !

Adresse :

Kotteri Ramen Naritake
31 rue des Petits Champs, 75001 Paris
Métro proche : Pyramides (Bourse, Quatre Septembre) (Site : page facebook non officielle)

© Le torii de Gensen

Le restaurant bonus – La cantine Kintaro !

Le Kintaro est un peu l’exception par rapport aux restaurants cités ci-dessus car il n’a pas de spécialité précise. Il ressemblerait plus à une petite cantine où plusieurs spécialités culinaires japonaises sont servies : ramen, donburi, gyoza, curry… Un peu pour tous les goûts ! Mais leurs ramen qui ne paient pas de mine, sont un régal. Situé dans le quartier de l’Opéra, ce restaurant plutôt populaire, est bien placé et fonctionne en service continu tous les jours de la semaine.

© Le torii de Gensen

Aucune excuse donc pour ne pas aller découvrir ce que le Kintaro propose. Niveau tarif, il s’aligne parfaitement avec tous les autres enseignes citées auparavant dans cet article : aucune surprise de ce côté-là donc ! Il s’agit ici également du restaurant avec le plus de place, mais au décor vraiment épuré et fonctionnel, à l’image d’une cantine. Les serveurs sont nombreux et efficaces et même si vous attendez un peu avant d’avoir de la place, une fois à l’intérieur, le service sera fluide.

Des ramen classiques, ici, au bouillon savoureux et qui se consomment très facilement. Vous pouvez accompagner là-aussi votre plat d’une bière ou de tout autre boisson soft, la carte est suffisamment fournie pour que vous y trouviez votre bonheur. Un restaurant non spécialisé dans le ramen et pourtant qui en propose de sympas !

Adresse :

Kintaro
24 rue Saint-Augustin, 75002 Paris
Métro proche : Quatre septembre, Pyramides (Site : page sur yelp)


N’hésitez pas à partager vos propres adresses de restaurants de ramen à Paris et même ailleurs en France ! Ce billet est là pour vous donner la parole aussi : alors à vos commentaires.
Et si vous souhaitez un aperçu plus complet de chacun des restaurants cités, vous pouvez consulter le blog suivant : Sous le torii de Gensen.
Et retrouvez tous nos billets de
Et si on mangeait japonais ? dans la rubrique dédiée du site !

Charlène Hugonin

Rédactrice à Journal du Japon depuis deux longues années, je suis un peu une touche-à-tout niveau mangas, anime et culture. Mais j'ai une jolie préférence pour tout ce qui a trait à la gastronomie japonaise, et ce qui tourne autour ! Peut-être pourrons-nous même en parler ensemble ?

Japan in Motion : Et vous, quel Japon préférez-vous ?

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. Graouu dit :

    Merci super intéressant. Quid du sans gluten et sans lactose dans ce genre de restaurants, possible selon vous pour ce genre de plat ? Merci

    • Bonjour et merci d’avoir pris le temps de découvrir notre article 😉
      À ma connaissance, aucun des restaurants cités dans ce billet ne possède un ramen sans gluten, sans lactose je suppose, par contre le gluten… Les nouilles sont réellement produites à partir de blé, et à part un ramen végétarien, proposé dans certains, pas d’autres mentions de souvenirs.
      N’hésitez pas à aller leur poser la question, Ippudo, Kodawari et Hakata Choten sont présents sur les réseaux sociaux par exemple, peut-être pourront-ils vous renseigner si vous leur en faites la demande ?

  2. Hugo dit :

    Très déçu par Kintaro, les plats (nous avons pris un ramen et un plat de boeuf sauté) sont bons, mais excessivement gras, j’en ai été malade, ainsi que ma copine…

  3. Emilie dit :

    Une bonne adresse pour manger des ramen sur Strasbourg: Ramen Shop 22 Rue du Vieux Marché aux Grains.

    Là bas on choisi le type de nouilles, de bouillon, la viande de base et les garnitures, bref on se les compose, c’est varié et raisonnable côté prix 🙂

  1. 13 août 2018

    […] peu en retrait de ses concurrents, près du croisement de la rue des Petits Champs et de la rue de Richelieu, le restaurant […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *