[Interview] VAMPS à Japan Expo : « Nous espérons tourner de plus en plus à l’étranger ! »

A l’occasion de sa venue à Japan Expo, nous avons eu la chance de pouvoir interviewer VAMPS, le fameux duo formé par Hyde (L’Arc-en-Ciel) et K.A.Z (Oblivion Dust). Depuis notre interview fleuve de 2013 pour leur venue à l’Olympia, le groupe a écumé les scènes occidentales pour promouvoir son dernier album, Bloodsuckers, c’est entre une tournée aux Etats-Unis en compagnie de Sixx:AM (groupe de Nikki Sixx, membre de Motley Crue qui est une source d’inspiration pour VAMPS) et une tête d’affiche à Londres pour la Japan Night que Hyde et K.A.Z ont décidé de faire une halte dans notre capitale.

VAMPS_Japan_Expo

Bienvenue à Paris ! 4 ans se sont écoulés depuis votre dernier album, Beast, pourquoi avoir mis autant de temps, est-ce que la transition a été difficile ?  

Hyde : En réalité pendant cette période nous avons sorti un album best-of pour l’international, donc ça n’a pas pris tant de temps que ça. Mais oui le processus a été différent car nous avons repris tous les enregistrements depuis le début, et nous avons mis beaucoup de temps. Ce qui a été le plus difficile en fait, ce fut de reconstruire dès la base quelque chose qui a déjà été construit.

vamps_bloodsuckersJe trouve qu’il y a plus d’électro dans votre nouvel album, Bloodsuckers, et moins de chansons métal/rock, pourquoi avoir fait ces changements ?

Hyde : Ah bon ? Je n’ai pas remarqué. Peut-être que vous le voyez comme ça, mais je trouve qu’il y a plus de basse, alors ça change par rapport à nos précédents travaux.

K.A.Z : En fait, nous voulions améliorer nos compositions, faire un changement dans notre musique pour que les gens qui viennent nous voir en concert sentent une évolution. C’est pour cela qu’il y a plus d’éléments électro.

En 2014, vous avez fait votre premier grand festival européen, le Download Festival en Angleterre, pourriez-vous nous raconter un peu cette expérience ?

K.A.Z : Nous avons pu rencontrer beaucoup de groupes à cette occasion. C’était le plus gros festival de rock/métal auquel nous avons assisté et je trouve que l’ambiance est différente par rapport au Japon. C’était une super expérience au final, j’espère que nous aurons d’autres occasions de ce genre dans le futur !

VAMPS-Japan-Expo-2015-7031Depuis, vous avez beaucoup tourné aux États-Unis, notamment au côté de Nikki Sixx. Hyde, je sais que vous êtes très fan de cet homme, quelle expérience avez-vous retiré de cette tournée ?

Hyde : Pendant un mois, nous avons traversé les États-Unis dans un bus et nous avons pu discuter avec plusieurs artistes que nous rêvions de rencontrer depuis longtemps. C’était une expérience dingue pour nous, surtout de voir comment les artistes passent leur journée, leur façon de vivre et de travailler.

Est-ce qu’un détail vous a particulièrement marqué là-bas ? Que cela soit au niveau du public, ou bien de l’organisation des festivals par rapport au Japon.

Hyde : C’était la première fois que nous étions en première partie d’un groupe, mais on était très honoré que cela soit pour Nikki Sixx. Nous voulions que chaque concert soit un succès, donc nous ressentions une grande responsabilité par rapport à Nikki Sixx. Si notre performance avait été mauvaise nous aurions été mal à l’aise vis à vis de lui.

Est-ce que cette tournée a changé quelque chose dans votre façon de voir le marché occidental ?

Hyde : Nous ne sommes restés qu’un mois là-bas, mais nous avons senti que c’était différent de ce que nous faisions au Japon. Cela nous a permis de voir ce qui pourrait attirer les gens à nos concerts, donc nous espérons que cela va se pérenniser pour gagner en succès auprès du public. Nous allons donc continuer à tourner avec d’autres groupes.

Hyde_FaithDernière question, plus légère : avez-vous une anecdote marrante sur votre dernier voyage parisien ?

Hyde : hum, ce n’est pas vraiment drôle ce que je vais dire (Rires), mais un ami artiste à moi voulait venir à Paris avec moi depuis longtemps et nous ne trouvions jamais l’occasion. Cette fois-là, il a pu venir, et malheureusement il est décédé cette année, donc je suis heureux d’avoir pu partager ce voyage avec lui avant sa mort [il s’agit de Kuniyoshi Kaneko, qui avait peint la pochette de l’album solo de Hyde, FAITH, NDLR]

 

Hyde, as-tu sucé mon sang ?

En fin d’après-midi ce samedi, direction la Karasu Stage pour le tant attendu concert de VAMPS. Nous débarquons dans la salle et là, choc auditif : Dempagumi.inc est encore sur scène et la sono nous perce les tympans! Heureusement, nous disposons de quoi nous protéger les oreilles… ce qui n’est pas le cas de la majorité des personnes présentes malheureusement. Pendant que le groupe d’idols termine son show avec dix minutes de retard, nous en profitons pour observer cette nouvelle salle et ses très chouettes jeux de lumière que nous apprécierions aussi lors du concert qui nous intéresse.

VAMPS-Japan-Expo-2015-7214

Les demoiselles saluent une dernière fois la foule et là, surprise : la salle déjà bien remplie ne sera pas vidée. Nous apprenons qu’il en a été de même toute l’après-midi, occasionnant des aberrations multiples, comme les fans de VAMPS qui vont devoir squatter le premier rang pendant plusieurs heures, s’ennuyant prodigieusement pendant les concerts d’idols et cassant aussi l’ambiance pour les fans de ces derniers. Ceci étant dit, passons au concert en lui-même.

Calé dans un coin de la salle à coté de fans historique du groupe,  nous allons partager notre désarroi et notre incompréhension pendant une trentaine de minutes, une demi-heure désastreuse de bouillie sonore. Le son est toujours beaucoup trop poussé, saturé souvent, et même Hyde ne cesse de se retourner en hurlant à son staff qu’il n’a pas de retour. Pour ne rien arranger, le groupe débute par ses morceaux les plus récents, dans une sonorité électro qui ne fait pas vraiment mouche parmi les fans de rock ici présents.

Tout ceci fait que la mayonnaise ne prend pas vraiment et, logiquement, le couac arrive : intermède musical au piano sans nos vedettes, après 20 min de concert. L’ambiance doit être électrique en backstage. Heureusement le piano finit par achever son interlude et c’est le vrai retour de VAMPS sur scène, qui laisse progressivement tomber ses nouveautés pour revenir aux classiques rock rétro qui ont fait le succès du groupe. La salle apprécie et commence à prendre du plaisir… même chez les fans exigeants ça commence à se trémousser. En même temps, difficile de résister à l’endiablée Sex, Blood, Rock n’ Roll et, avec son déhanché et le fait qu’il soit quasiment torse-nu, Hyde, notre playboy de service, sait bien se vendre.

Le concert s’améliore donc de minutes en minutes dont le point d’orgue sera un rappel long et vraiment pêchu, déchaînant enfin le public avec les meilleurs morceaux du groupe. Tout le monde ressort soulagé et plutôt content. C’était pas si mal, finalement.

RETROUVEZ TOUTES LES PHOTOS DU CONCERT DANS NOTRE GALERIE !

Interview par Laure Ghilarducci
Live report par Paul Ozouf

CONCOURS : Amateurs de visual novel et de 2nd degré : le jeu Punch Line tu dois gagner !

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 28 juillet 2015
  2. 10 septembre 2015

    […] [Japan Expo] Interview d’Azumi Inoue & Yu-Yu- [Japan Expo] Interview et Live Report de VAMPS- [Eurockéennes 2015] Interviews et Live Reports de Bo Ningen et Seiho- Interview et Live Reports […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *