• Non classé
  • 0

Japan Expo 2023 : les invités à ne pas rater !

Comme chaque année, si on excepte la parenthèse du Covid, Japan Expo est le lieu de convergence des acteurs et surtout des artistes qui gravitent au cœur et autour de la culture japonaise, et de ses loisirs. Comme chaque année, les invités sont (très) nombreux. C’est pourquoi, une fois encore, Journal du Japon vous propose quelques noms à retenir et à ajouter dans votre agenda de cette 22e édition !

Bannière Japan Expo 2023

Manga : des stars et un casting assez international

Après une année 2022 franco-française voire européenne pour des raisons sanitaires, cette nouvelle édition 2023 marque le retour de plusieurs invités japonais, à commencer par des mangakas au profil assez variés, de la célébrité à la star montante en passant par des auteurs à découvrir. Les auteurs français et européens, quant à eux, sont toujours là !

Tsukasa HÔJO et Ken AKAMATSU : le retour des grosses pointures

Ils sont déjà venus à Japan Expo, mais c’est évidemment avec plaisir qu’on les retrouve.

©Tsukasa Hojo/Coamix 1985

De City Hunter à Cat’s Eye, en passant par Familly Compo et bien d’autres, l’œuvre de Tsukasa HÔJÔ a marqué l’histoire du manga et il continue d’être l’un des mangakas les plus emblématiques pour des générations entières. Il est l’invité d’honneur de Japan Expo. Icône des années 80 et 90, ses œuvres connaissent toujours un grand succès au Japon comme en France. City Hunter est sa consécration autant par le manga que sa série animée. C’est l’ensemble de sa carrière, de Cat’s Eye à Angel Heart en passant par Rash!! et Family Compo, qui sera mise à l’honneur dans le cadre du thème Enquêtes & Mystères. En 2019, Tsukasa HÔJÔ s’essaie également à la réalisation au cinéma avec Angel Sign, une anthologie de 5 histoires adaptées de BD muettes. L’artiste sera présent en séances de dédicaces et animera des conférences. Une exposition sur ses œuvres majeures va permettre aux visiteurs de tout savoir sur cet invité d’honneur.

Plus d’informations sur la page dédiée à Tsukasa HÔJÔ sur le site de Japan Expo.

Le roi de la comédie romantique Ken AKAMATSU revient à Japan Expo après avoir été l’invité d’honneur en 2015. Nous avions d’ailleurs eu la joie de le rencontrer :

Ses mangas comme Love Hina, Negima! ou encore AI non-stop! ont connu un énorme succès, redéfinissant l’identité du Weekly Shônen Magazine, dans lequel il était publié.

Ken AKAMATSU est aussi un ambassadeur de son propre métier. En 2010, il crée J-Comi : une plateforme de publication de mangas en ligne pour les titres en arrêt de publication. C’est le fruit de multiples frustrations : d’une part causées par les commentaires de lecteurs disant avoir découvert Love Hina en ayant acheté des tomes de seconde main ou sur des sites pirates ; de l’autre, par sa propre incapacité à trouver des titres qu’il souhaite lire. Sa solution ? Proposer une option plus pratique, que les lecteurs privilégieraient : une plateforme de lecture en ligne 100% gratuite.

En 2022, Ken Akamatsu est élu sénateur pour le Parti libéral-démocrate à la Chambre des conseillers du Japon, faisant de lui le premier mangaka membre du gouvernement. En tant que membre du gouvernement, Ken Akamatsu continue de défendre les causes qui lui tenaient à cœur en tant qu’activiste, principalement la protection des auteurs et de la liberté d’expression. C’est avec ce statut particulier qu’il participera à des conférences sur l’influence internationale du manga ainsi que sur la manifestation du soft power japonais. Il rencontrera également ses fans lors de séances de dédicaces.

Plus d’informations sur la page dédiée à Ken AKAMATSU sur le site de Japan Expo.

C’est la petite information de dernière minute : Suehiro MARUO sera présent samedi et dimanche sur le festival ! Connu comme l’un des maîtres du manga d’horreur, en particulier dans le genre Ero guro, l’auteur que l’on affectionne tout particulièrement et qui a publié une douzaine de manga en France depuis 2005 sera présent samedi et dimanche de 14h à 18h sur le stand d’une maison inconnue au bataillon : NOW on JAPAN, un site de e-commerce international qui sera présent le cadre de son activité de diffusion d’œuvres d’art de qualité issues de la pop-culture japonaise. Les œuvres en question seront d’ailleurs disponibles à l’achat en ligne sur le site de Now on Tokyo. RDV sur le stand J210 du Hall 5A !

Des mangakas à suivre

Cette édition de Japan Expo propose aussi des invités inédits. Cinq titres et leurs auteurs et autrices ont particulièrement retenu notre attention :

Horimiya par Daisuke HAGIWARA – ©HERO ©Daisuke Hagiwara/SQUARE ENIX

Daisuke HAGIWARA, la dessinatrice de la série Horimiya est invitée à Japan Expo par les éditions nobi nobi ! Comédie romantique pétillante, Horimiya n’est pas passé inaperçu et connaît un véritable succès en France, y compris au sein de l’équipe de Journal du Japon. Vous pouvez retrouver Daisuke HAGIWARA à l’occasion d’un live drawing, des séances de dédicaces et d’autres animations autour de la série sur le stand des éditions nobi nobi ! à Japan Expo.
Plus d’informations sur la page dédiée à Daisuke HAGIWARA sur le site de Japan Expo.

Shut Hell, par Yû ITÔ

Yû ITÔ est née en 1977 à Tokyo. Elle partage sa passion pour le manga avec son mari Shigeki MAESHIMA lui aussi auteur et illustrateur. Elle fait ses débuts en 1999 avec Kageneko dans le magazine Ultra Jump. Après avoir travaillé sur plusieurs séries courtes, elle fait sensation en 2004 en adaptant en manga le roman de Daisuke SATO, Koukoku no Shugosha. En 2009, elle commence Shut Hell dans le magazine Big Comic Spirits. Elle reçoit le prix du meilleur espoir du 16e prix culturel Osamu Tezuka en 2012. Sa dernière série Ookami Rise, prépubliée dans le magazine Ultra Jump entre 2018 et 2021 est disponible en VF chez Panini Manga. Depuis, Shut Hell a enfin débuté chez nous en février 2023 et on peut enfin ajouter qu’elle a également signé les chara-designs de Mobile Suit Gundam : Iron-Blooded Orphans !

Elle est donc logiquement présente sur le stand de Panini Manga en dédicaces durant Japan Expo. Plus d’informations sur la page dédiée à Yû ITÔ sur le site de Japan Expo. Vous pouvez aussi la suivre sur Twitter.

Shangri-la-Frontier
Shangri-La Frontier, par Katarina et Ryôsuke FUJI

Katarina et Ryôsuke FUJI, le duo d’artistes derrière le manga Shangri-La Frontier, sont quant à eux les invités des éditions Glénat. Après avoir rencontré un succès important sur la plateforme d’autopublication Shôsetsu ni Narô, le roman écrit par Katarina est décliné en manga, édité par Kodansha et illustré par Ryôsuke FUJI. Le manga suit les aventures de Sunraku, un passionné de mauvais jeux vidéo, qui décide de s’attaquer au MMORPG tendance du moment, Shangri-La Frontier. Rencontrez le duo sur le stand Glénat !
Plus d’informations sur les pages dédiées à Katarina et Ryôsuke FUJI sur le site de Japan Expo.

Yanai est l’invité des éditions ChattoChatto. Mangaka et illustratrice très sensible aux sujets de société comme l’écologie, la liberté d’expression ou les rapports aux autres, elle a connu le succès assez rapidement avec sa première série Frankenstein Family. Après un événement marquant dans sa vie, elle décide de poser toutes ses émotions et son ressenti de manière brutale sur le papier dans un one-shot intitulé Self___ disponible en version imprimée exclusivement à Japan Expo.
Retrouvez Yanai sur le stand de ChattoChatto pour des séances de dédicaces, en conférence et visitez l’exposition dédiée à son œuvre. Plus d’informations sur la page dédiée à Yanai sur le site de Japan Expo.

Fort d’un one-shot publié sur le site en ligne de Shueisha, Zilo est le grand gagnant de la 3e édition du Tremplin Ki-oon qu’il remporte en 2019 avec son histoire courte Birds Children ! L’auteur arrive au catalogue Ki-oon avec sa première série longue, DreaMaker : un récit doux et enchanteur, véritable déclaration d’amour au pouvoir de l’imaginaire… Vous pouvez rencontrer Zilo sur le stand des éditions Ki-oon pour des séances de dédicaces.
Plus d’informations sur la page dédiée à Zilo sur le site de Japan Expo.

Si nous avons cité quelques auteurs qui ont particulièrement attiré notre attention, beaucoup d’autres seront également présents.

Shu SAKURATANI, mangaka japonais, est invité à Japan Expo par les éditions Mangetsu pour son manga plein d’action et d’humour qu’est Rooster Fighter. Ichika ISSHIKI, un auteur de light novel japonais qui est notamment l’auteur de Berserk of Gluttony, sera lui présent chez Mahô éditions.

Aux côtés de Zilo, Yami SHIN (Green Mechanic) et SHONEN (Outlaw Players) seront également présents sur le stand des éditions Ki-oon. Pendant ce temps chez Pika, non loin de nobi nobi ! et Daisuke HAGIWARA, vous retrouvez Reno et Romain Lemaire (Dreamland, Everdark) mais aussi, Zelihan (Wandering Soul). Les éditions Kana misent eux aussi sur la production maison : Elsa Brants (Save Me Pythie), CAB & Fédérica di Meo (Oneira), Arnaud Dollen et Jérôme Alquié (Saint Seiya, les chevaliers du zodiaque) avec qui nous avions échangé d’ailleurs, il y a peu, sur cette licence mythique :

On peut aussi ajouter Valne et Maluko (Vanupied), Senchiro (Sweet Konkrete) et Kalon (Talento Seven). Dans ce registre, citons chez Glénat Manga, Ana Cristina Sanchez pour l’intéressant Limbo, JustLoui pour son Red Flower Stories mis en avant par l’éditeur, et finissons par les éditions Ankama qui invitent, entre autre, le génial auteur de Radiant, Tony Valente et la toute nouvelle Marika HERZOG, autrice de Sleepy Boy, que nous avons eu beaucoup de plaisir à rencontrer en amont de l’événement :

Japanimation : peu d’invités, mais des pointures !

Moins représenté que le secteur du manga (ou du Webtoon, très prolifique cette année), il y a tout de même quelques raisons de faire le déplacement pour les amateurs d’animation japonaise :

Keiichi ICHIKAWA

Élève du grand Shingo ARAKI, Keiichi ICHIKAWA a travaillé en tant que directeur de l’animation sur les OVA Saint Seiya : Chapitre Hadès et succéda à son maître en signant le design des personnages de Saint Seiya : Saintia Shô. Depuis 2017, il est le superviseur de l’animation en chef, le poste le plus important que peut occuper un animateur, sur la série TV One Piece.

Plus d’informations sur la page dédiée à Keiichi ICHIKAWA sur le site de Japan Expo.

En tant que directeur de l’animation sur les séries TV Les Chevaliers du Zodiaque et One Piece, le travail d’Eisaku INOUE est reconnu dans le monde entier. Son travail a grandement participé à établir l’identité visuelle de ces deux séries dont il est l’un des plus importants contributeurs. Son expérience sur les anime de combat l’a également amené à superviser l’animation d’autres séries du genre pour Toei Animation, comme World Trigger et Tiger Mask W.

Plus d’informations sur la page dédiée à Eisaku INOUE sur le site de Japan Expo. Keiichi ICHIKAWA et Eisaku INOUE seront présents pour des conférences et en séances de dédicaces.

Nous avons également deux membres du célèbre studio Trigger : Yoh YOSHINARI & Naoko TSUTUMI, qui viendront nous parler de l’un des meilleurs anime de 2022 : Cyberpunk : Edgerunners.

YOSHINARI

Yoh YOSHINARI débute sa carrière en se faisant remarquer pour son animation des mecha sur la série Neon Genesis Evangelion, puis pendant la production de Tengen Toppa Gurren Lagann pour sa capacité à dessiner très rapidement toute idée lui étant proposée. Lorsqu’il rejoint Studio Trigger à sa fondation, il passe réalisateur sur l’OVA Little Witch Academia, qui aura droit à une suite ainsi qu’une déclinaison en série télé, et l’anime BNA.

Yoh YOSHINARI est une des personnalités phares de Studio Trigger et a occupé le rôle de character designer principal et directeur de l’animation en chef sur l’ambitieuse collaboration avec CD PROJEKT RED, Cyberpunk: Edgerunners.

Naoko TSUTSUMI, quant à elle, est productrice de l’animation de Cyberpunk: Edgerunners chez Studio Trigger. Elle commence sa carrière en tant qu’assistante de production au studio GAINAX dans les années 2000 sur les OVA Gunbuster 2 : Die Buster et la série Tengen Toppa Gurren Lagann.

Lors de la création de Studio Trigger, son époux Yoh YOSHINARI (et oui, c’est un couple que l’on reçoit !) réalise son premier anime, Little Witch Academia, dont elle est productrice. En tant que productrice au sein de Studio Trigger elle coordonne les équipes d’animation de plusieurs de leurs projets emblématiques comme Kill la Kill, Promare et Cyberpunk: Edgerunner.

Le duo sera présent pour une table ronde en présence des membres de CD PROJEKT RED le samedi 15 juillet sur la scène Yuzu puis en dédicaces le vendredi 14 juillet et samedi 15 juillet.

Plus d’informations sur la page dédiée à Yoh YOSHINARI ou celle de Naoko TSUTSUMI sur le site de Japan Expo.

Enfin on peut citer la présence de quelques doubleurs, à commencer par la seule, l’unique et indétrônable Brigitte Lecordier (on fait un cœur avec nos doigts, vous le voyez ?) que l’on avait rencontré sur l’édition 2022 :

On peut aussi citer au doublage Pascale Chemin pour Kirua (Hunter x Hunter) et Annie (L’Attaque des Titans), ainsi que Adrien Larmande doubleur sur Platinum End, Mashle ou, enfin, Bruno Méyère qui a incarné Livaï dans l’Attaque des Titans, Michelangelo dans la série TV des Tortues Ninja, Whis dans la série Dragon Ball Super.

Jeu vidéo & Jmusic : let’s play !

Même si plusieurs éditeurs de jeux vidéo seront présents sur cette édition, pas de réelle délégation officielle ni de créateur de jeux vidéo pour cette Japan Expo, à une exception prêt, que l’on prend plaisir à voir chaque année :

Hiroshi Matsuyama
Hiroshi Matsuyama (Wikimedia Commons)

Hiroshi MATSUYAMA est le PDG de CyberConnect2, studio japonais basé à Fukuoka, à Tokyo et à Montréal à qui l’on doit nombre de jeux vidéo à succès tirés d’anime. Au-delà de son statut de PDG, Hiroshi MATSUYAMA est aussi un véritable passionné de mangas, qui n’hésite pas à dévorer plus de 60 revues de mangas par mois. Il porte une attention toute particulière à l’action et à la mise en scène. Hiroshi MATSUYAMA vient à Japan Expo pour parler du prochain jeu de CyberConnect2, premier jeu auto-édité du studio : Fuga, melodies of steel, qui se déroule dans l’univers de Little Tail Bronx (Tail Concerto / Solatorobo:Red the Hunter). Il donne des conférences et est disponible en dédicaces. Toujours affable et souvent cosplayé aux couleurs des licences de JV qu’il promeut, l’homme est à rencontrer et à écouter, comme nous l’avions fait en 2014, en interview :

Plus d’informations sur la page dédiée à Hiroshi MATSUYAMA sur le site de Japan Expo.

Coté musique japonaise, il y a déjà plus de choix mais l’offre se concentre essentiellement sur des idols, qui sont comme vous le savez beaucoup moins notre tasse de thé, à Journal du Japon. Aussi nous retenons plutôt deux noms d’importance et deux bonus track, du côté de la à découvrir :

Vicke Blanka, invité d’honneur J-music de Japan Expo 2023

Vicke Blanka est un auteur-compositeur-interprète né dans la préfecture d’Aichi. Masshiro, le titre phare de son album Wizard, sorti en 2018 l’a fait sortir de l’ombre dans un drama, le propulsant en seconde position au palmarès de l’album iTunes. Sa chanson Ça Va? a été ensuite utilisé comme une chanson publicitaire. À l’étranger, sa chanson pour Black Clover est un succès, avec plus de 1,7 million d’auditeurs sur Spotify.

Sur les plateformes, ses chansons totalisent 400 millions d’écoute. En mars 2022, il sort un album, BEST ALBUM SUPERVILLAIN, pour célébrer le cinquième anniversaire de ses débuts. La chanson intitulée Changes est utilisée dans le film français La Revanche des Crevettes pailletées, qui a connu un grand succès. Il va donner son premier concert en France comme invité d’honneur musique. Il est en showcase sur scène et en dédicaces et nous vous proposons d’en apprendre plus sur lui à travers l’interview que nous avons eu la chance de réaliser l’an dernier :

Plus d’informations sur la page dédiée à Vicke Blanka sur le site de Japan Expo.

Yoshiki vient, lui aussi, depuis de nombreuses années à Japan Expo et a une place toute particulière dans les fans de J-music de longue date. Nous l’avons rencontré à plus d’une reprise d’ailleurs, comme ici en 2020 :

YOSHIKI est un compositeur, un pianiste de formation classique, un batteur de rock et le leader des groupes de rock X Japan et The Last Rockstars. YOSHIKI a été nommé comme « l’un des musiciens et compositeurs les plus influents de l’histoire du Japon » par Consequence et est décrit par Billboard comme « un innovateur musical ». Ses projets comprennent une chanson dédiée au dixième anniversaire du règne de l’empereur du Japon, le thème officiel de l’exposition universelle et des prestigieux Golden Globe Awards. Il est également une icône de la mode en tant que créateur de sa marque de kimonos haute couture YOSHIKIMONO et le premier Japonais à faire la couverture de Vogue Japan. Il est en showcase sur scène à Japan Expo.

Plus d’informations sur la page dédiée à YOSHIKI sur le site de Japan Expo.

Yukka

Avec sa voix mélodique et sa guitare, Yukka propage une musique entraînante en mélangeant rock et ballade. Elle compose depuis qu’elle est étudiante et débute sa carrière d’autrice-compositrice-interprète en 2020 avec la sortie de son single Daisho no Hoteishiki, suivi de quatre albums et plusieurs singles.

Après plusieurs concerts à succès à Osaka et Yokohama, elle effectue une tournée de concerts de rue à Los Angeles, aux États-Unis, et un concert au Japan Festival de Londres, au Royaume-Uni.

Découvrez-la pour la première fois à Japan Expo lors de ses showcases et séances de dédicaces mais aussi à travers notre interview, tout juste publiée dans nos colonnes :

Plus d’informations sur la page dédiée à Yukka sur le site de Japan Expo.

Yuzu Natsumi
Yuzu Natsumi

Dotée de son shamisen, un luth japonais à long manche, Yuzu NATSUMI se produit dans de nombreux domaines, des performances sur scène à l’animation d’émissions radio. Elle est également une fervente défenseuse du kiyari, chant traditionnel des pompiers, trouvant ses origines dans l’époque d’Edo, en tant que membre du premier groupe professionnel féminin de kiyari.

ARVE Error: json decode error code: 4
From url: https://www.youtube.com/watch?v=Q1fSt1J9ZWU&t=229s

Avec ses albums Nursery Rhyme en 2017 et California Dreams en 2019, Yuzu NATSUMI a conquis les cœurs au-delà des frontières du Japon et elle revient d’ailleurs pour la 3e fois dans l’hexagone et sa sixième représentation en Europe ! Pour la découvrir avant le début de Japan Expo, plongez-vous dans notre interview de l’artiste :

Plus d’informations sur la page dédiée à Yuzu NATSUMI sur le site de Japan Expo.

Voilà pour ce tour d’horizon à travers cette vingtaine d’invités que nous avons retenus. D’autres sont à découvrir sur place, comme au sein de l’espace Wabi Sabi, que nous prenons toujours beaucoup de plaisir à arpenter. On ne peut que vous conseiller, comme chaque année de bien préparer votre venue au Parc des Expositions de Villepinte et n’hésitez pas à nous partager vos coups de cœur en terme d’invités ou de stand dans les commentaires !

Rendez-vous demain pour notre autre présentation de Japan Expo dédié cette fois aux goodies à ne pas manquer lors de cette édition 2023 !

Informations et sources : site Japan Expo Paris

Paul OZOUF

Rédacteur en chef de Journal du Japon depuis fin 2012 et fondateur de Paoru.fr, je m'intéresse au Japon depuis toujours et en plus de deux décennies je suis très loin d'en avoir fait le tour, bien au contraire. Avec la passion pour ce pays, sa culture mais aussi pour l'exercice journalistique en bandoulière, je continue mon chemin... Qui est aussi une aventure humaine avec la plus chouette des équipes !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi...

Verified by MonsterInsights